DOSSIER

Entrer dans la gratitude

Entrer dans la gratitude nous aide à vivre pleinement notre quotidien. En cultivant un état d’esprit de reconnaissance, nous goûtons davantage la bonté de chaque chose et ultimement, nous y reconnaissons la bonté de Dieu. A la clé : un regard transformé pour une vie transformée. Et si nous tentions l’expérience ?
Entrer dans la gratitude nous aide à vivre pleinement notre quotidien. En cultivant un état d’esprit de reconnaissance, nous goûtons davantage la bonté de chaque chose et ultimement, nous y reconnaissons la bonté de Dieu. A la clé : un regard transformé pour une vie transformée. Et si nous tentions l’expérience ?

Renouvelons notre manière de vivre !

« Il est bon de rendre grâce au Seigneur » (Ps 92) Présente au cœur de notre foi, la gratitude peut renouveler totalement notre manière de vivre. Découvrez dans ce dossier comment elle irradie notre foi, notre travail, nos relations avec les autres, renouvelle notre manière de voir la vie et a des effets bénéfiques jusque dans notre corps. Mais aussi, comment la vivre, par le biais de parcours, de témoignages, d’exemples de saints et de méditations.

Entrer dans la gratitude

Les premiers pas VERS LA RECONNAISSANCE

Cultiver un état d’esprit de reconnaissance d’accord, mais comment ? Le Père Lionel Dalle et le Père Pascal Ide nous donnent les clés pour commencer ce chemin, seul ou en groupe.

“Proposer aux personnes une véritable transformation” – Rencontre avec Lionel Dalle

Rencontre avec Lionel Dalle, vicaire général du diocèse de Toulon et auteur du livre Le miracle de la gratitude – Pour goûter une vie nouvelle, …

Quand la gratitude revient en grâce

Pilier de la psychologie positive et très présente dans l’univers du développement personnel, la gratitude est d’abord au cœur de toute vie humaine et chrétienne. …

En vidéo

Découvrez ce qu'ils disent de la gratitude

Les enseignements de Pascal Ide et Lionel Dalle en vidéo

Témoignage de Marie Noël

« Mes litanies du Merci »

“Au temps ou je voyais noir, je m’usais, après chaque journée, à fouiller et récurer ma conscience pleine de péchés. Maintenant, je fais autrement mes comptes du soir. Je ne cherche plus mes taches, mais mes dettes. Je révise en mon cœur tout ce que j’ai reçu d’autrui au cours de la journée, tout cette menue bonté – ou grande – de l’homme qui m’a fait l’aumône en chemin, depuis le prêtre qui m’a dit la messe du matin (et pour la dire, Il m’a fait le sacrifice de sa vie) jusqu’à la bonne femme qui a cueilli dans son jardin, pour ma soupe, une poignée d’oseille. Mes ‘bienfaiteurs’ de chaque instant, je les rappelle tous à moi dans ma prière d’avant le sommeil. Mon frère dont je partage, à midi, le repas ; le jeune cousin qui m’apporte parfois du moulin, un sachet de farine ou, du verger, un panier de cerises ; la Sœur de Charité qui me sait trop seule et qui entre ; la vieille voisine aux mains fortes qui ferme mes volets, le soir, à la tombée de la nuit ; et l’autre qui me voit de tout embarrassée et qui me conseille ou m’aide sur le pas de la porte.
Que de gens, aujourd’hui, sont venus de bon cœur au secours de mes pauvretés, de ma maladresse, de mon impuissance !… les gens qui m’ont fait du bien plus nombreux, tellement, que ceux qui m’ont fait du mal. Et encore, ceux-ci, la plupart, m’ont nui sans mauvais vouloir et leur don le plus blessant m’a peut-être été utile comme une goutte de potion amère quand je suis malade.
Pour eux tous, je chante mes Laudes du soir, mes litanies du Merci. Et, mes comptes faits, toutes choses en ordre, je m’endors doucement là-dessus, joignant dans mes mains pleines de peu, la Bonté de Dieu à la Grâce de l’homme.

Je crois bien que cet exercice de reconnaissance si confiant, si affectueux, doit faire plaisir à Dieu autant qu’à moi-même – bien plus que, jadis, mes fouilles de conscience – et si j’étais Mère Abbesse, ou simplement mère de famille, je l’enseignerais à mes enfants. » “

Notes intimes, Paris, Stock, 1984, p. 262-263

Ils l'ont vécu en paroisse

Des vies transformées

Quand la gratitude est trop difficile à vivre seul, la vivre ensemble est une grande force !

« C’est la proposition pastorale la plus transformante que j’ai pu faire »

« J’ai constaté que, dans la paroisse, les jeunes étaient très présents et bien accompagnés mais qu’il n’y avait pas de propositions concrètes pour les …

Un parcours gratitude en cinq homélies

À la rentrée 2019-2020, Stéphane Palaz, curé de Notre-Dame de la Croix de Ménilmontant (Paris), a décidé de commencer l’année sous le signe de la …

Témoignage de Corinne

« Ces mercis m’ont fait grandir dans la joie »

A la suite de mon divorce, je me suis retrouvée seule chez moi les week-ends et le soir? J’appréhendais terriblement les repas, ces moments où j’étais devant mon assiette, face à ma solitude. Alors j’ai mis en place une stratégie de fuite : dîner debout rapidement tout en cuisinant. Objectif : en finir le plus vite possible, ce qui ne me procurait ni plaisir ni bien-être. Il y a quelques années, j’avais entendu le père Pascal Ide évoquer Marie, qui était une femme en bonne santé car elle vivait dans la gratitude. Puis au Congrès Mission 2018, le père Lionel Dalle nous a recommandé, afin de vivre dans la gratitude, d’écrire chaque jour trois mercis à Dieu pour les dons qu’il nous avait faits. J’ai enfin entendu, et je me suis acheté un beau carnet.

Alors, tout doucement, je suis entrée dans la gratitude en relisant ma journée et en y goûtant à nouveau tous les dons reçus, heureuse comme un enfant. Or, pour écrire, il faut s’asseoir. De plus, cela prend du temps de trouver les mots pour dire et écrire sa reconnaissance. Ainsi, ce moment devint une fête, et me prit de plus en plus de temps. Puis, j’ai pensé que je pouvais dîner assise avant, afin de réfléchir à ce que j’allais écrire.
Lorsque j’ai rédigé ce témoignage, je me suis revue debout, triste et enfermée par ma faute sur mon carré de faïence de 30 cm2 durant des années. Maintenant mes soirées sont toujours joyeuses. Désormais je ne suis plus jamais seule mais avec lui. Le Seigneur s’est occupé de me rééquilibrer dans mon hygiène de vie. Non seulement je peux me reposer, mais je sais qu’il me donne rendez-vous tous les soirs. Ces mercis m’ont fait grandir dans la joie, dans la foi et m’invitent spontanément à la prière d’actions de grâce. Prolonger ce temps par des lectures et des méditations est devenu habituel et nécessaire.

2 parcours

pour vivre la gratitude

Des outils et des démarches concrètes et éprouvées pour réellement mettre en pratique la gratitude

7 jours pour entrer dans la gratitude

Un parcours très rapide et accessible à tous : 7 petites idées concrètes pour entrer dans la gratitude

Le miracle de la gratitude

Une version approfondie du parcours gratitude, avec des outils pour la mettre en place en paroisse.

Témoignage du père Charles Rochas

Un prêtre français au pays du thanksgiving

Dans la vie de tous les jours

MettONS les parcours en pratique

Au travail, en famille, en Église… des idées et témoignages pour vivre la gratitude au quotidien.

Prier et méditer

Rendons grâce à Dieu

Dans les Psaumes, David remercie Dieu sans cesse pour ses bienfaits, pour sa création et pur sa bonté. La reconnaissance est une attitude profondément chrétienne, et une ouverture de cœur indispensable pour vivre une relation filiale au Père. Découvrez comment la vivre à l’école des saints et de la Parole de Dieu.

2 livres

pour aller plus loin

.

PUISSANCE DE LA GRATITUDE
Vers la vraie joie

Pascal Ide nous offre de précieux conseils pour expérimenter la puissance de la gratitude, jusque dans ses effets sur notre corps et notre psychisme

LE MIRACLE DE LA GRATITUDE
Pour goûter une vie nouvelle

Un parcours avec explications simples, témoignages, exercices… pour apprendre à mettre concrètement la gratitude au centre de sa vie quotidienne, et ainsi expérimenter et rayonner l’amour de Dieu !

en vidéos

témoignages, topos...

partager ce dossier :

Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur email
Email