Que faire en cas d’abus sexuel, abus de pouvoir ou de conscience ?


Si vous avez été vous-même victime de violences sexuelles (attouchements, gestes inappropriés, viol) ou estimez avoir été victime d’abus de pouvoir ou de conscience de la part d’un membre de la Communauté de l’Emmanuel (prêtre ou laïc), ou si vous avez un témoignage à apporter, nous vous encourageons à prendre contact avec le service d’écoute qui a été mis en place :

ecoutevictime@emmanuelco.org

Votre mail sera lu par un membre de la cellule d’écoute de la Communauté de l’Emmanuel et nous rentrerons en contact avec vous. Nous vous remercions pour votre remontée d’information et vous assurons de notre soutien dans votre démarche.

Rappel de la législation et adresses utiles en France


  • Toute personne victime a le droit de porter à la connaissance de la justice les violences qu’elle subit. Vous pouvez pour cela vous rendre auprès des services de police ou de gendarmerie.
  • Par ailleurs, vous pouvez aussi recevoir l’aide de professionnels qui pourront vous écouter et vous aider. Voici quelques contacts non exclusifs en France :
      • France Victimes : une association nationale d’aide aux victimes. Les contacter par téléphone : 116 006 ou par mail : victimes@france-victimes.fr
      • Le Service National d’Accueil Téléphonique de l’Enfance en Danger : appelez le 119  ou allez sur le site internet.
  • Vous pouvez enfin contacter la Commission Indépendante contre les Abus Sexuels dans l’Eglise (CIASE) dont la mission est de « mesurer l’ampleur des faits, étudier la manière dont ils ont été traités, évaluer les mesures prises par l’Eglise et formuler des recommandations pour que de tels crimes et délits ne se reproduisent pas. » et qui a lancé un appel à témoignages.