Les beaux fruits de l’arbre de gratitude

Cet article fait partie du dossier thématique :Entrer dans la gratitude →

Laetitia d’Hérouville, mariée avec Enguerrand depuis 15 ans, quatre enfants de 7 à 13 ans, témoigne des fruits de la mise en place de l’arbre à gratitude chez elle.

peng chen qd dvtbS45Q unsplash

En février 2017, nous avons vécu un parcours gratitude en paroisse à Toulon. Et nous avons été très touchés notamment par les échanges en petits groupes. Nous étions avec des personnes que nous ne connaissions pas pour la plupart et nous nous sommes vus évoluer les uns les autres au fur et à mesure de ce parcours en cinq séances. L’un d’entre nous a trouvé sur Internet l’idée de l’arbre de gratitude. Cela a fait écho en nous. Nous avions justement envie de partager cette merveilleuse découverte avec nos enfants. La gratitude, cela peut se travailler, cela peut grandir en nous, c’est une vertu ! Nous avons donc décidé de mettre en place un arbre de gratitude à la maison. J’ai dessiné un arbre sur un poster que j’ai décoré avec de belles photos de famille et nous l’avons installé dans la cuisine. J’ai acheté des Post-it en forme de cœur. Le principe est simple : chaque membre de la famille écrit chaque jour un ou plusieurs motifs de gratitude sur la face cachée du post-it. Cela reste donc secret jusqu’au dimanche soir, moment où nous les lisons ensemble. Le fait de revenir une fois par semaine sur ces « Merci » nous met tous dans une grande joie. Ce « Merci » peut être également adressé à Dieu. Quand nous avons commencé, notre dernier enfant ne savait pas écrire. Notre fille chuchotait ce qu’elle voulait dire au creux de l’oreille de l’un de ses grands frères ou de l’un de nous. C’était touchant. Le dimanche soir est un beau moment de qualité en famille. Cela nous permet de plus de mieux connaître les langages d’amour de nos enfants. Ils sont très fiers d’adresser des mercis. Cela les rend heureux. Vivre la gratitude en famille nous a permis de nous mettre en chemin tous ensemble : on apprend les uns par les autres, les uns avec les autres. Nous sommes particulièrement touchés quand nos enfants expriment de la gratitude entre eux. Car on voit la gratitude toucher le cœur de l’autre et rendre la joie contagieuse. Le dimanche soir cafard n’existe pas ; on rit beaucoup dans ces moments de complicité familiale ! Après quelques mois de pause, nous avons remis l’arbre de gratitude en service !

yavor punchev iSHwa3EaMlo unsplash

Voilà quelques pépites des enfants (au milieu des « Merci pour les frites, les pizzas, le bon goûter… » ou encore les « Merci pour la promenade, le cinéma… ») :

Merci pour les glaces et merci Artus de t’être sacrifié (Brune, 6 ans) • Merci pour ma vie (Brune, 7 ans) • Merci pour mes frères (Brune, 7 ans) • Merci Artus de m’avoir accueilli (Roch, 7 ans et demi) • Merci Brune, parce que tu joues avec moi (Roch, 7 ans et demi) • Merci Seigneur d’être avec vous pendant la messe (Roch, servant de messe, 7 ans et demi) • Merci Seigneur pour mon don au piano et pour le professeur Didier qui est très gentil (Roch, 8 ans) • Merci Jésus pour cette belle messe (Roch, 8 ans et demi) • Merci Maman de nous avoir récupérés de bonne humeur. Je vous aime (Artus, 9 ans) • Je remercie Jésus, car il a demandé à Maman et Papa de m’aider à travailler (Artus, 10 ans) • Merci d’avoir eu une petite sœur trop mignonne (Artus, 10 ans) • Merci Côme pour ton mot qui m’a touché (Artus, 10 ans) • Merci à Maman, car ce matin, nous n’avons pas été en retard à l’école. Et à papa pour la bouillotte. (Côme, 12 ans) • Merci Maman pour les hamburgers de ce soir, ils étaient délicieux. Papa et Maman, je vous aime beaucoup et merci Papa et Maman de nous aimer beaucoup (Côme, 12 ans) • Merci Maman pour le ticket pour la Don Bosco et de m’avoir montré que vous m’aimez. Comme ça dans les moments difficiles, je pense à des moments plus joyeux (Côme, 13 ans en début de crise d’adolescence) • Merci à Maman de garder son sang-froid, même si on n’est pas forcément gentils et merci à Jésus de nous avoir créés et d’avoir d’aussi grands liens entre nous (Côme, 13 ans).

Cet article fait partie du dossier thématique :Entrer dans la gratitude →

Le magazine Il est vivant a publié le numéro spécial :

IEV n°346 - Gratitude - Pour une vie transformée Se procurer le numéro →

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Sur Facebook
Partager sur whatsapp
Par Whatsapp
Partager sur email
Par mail

Derniers articles d'actualité

Au Québec, une messe pour les personnes célibataires

Depuis bientôt un an, la Communauté de l’Emmanuel propose chaque mois dans la ville de Québec une messe à l’intention des personnes célibataires. Les longs mois de confinement de l’hiver dernier ont en effet mis en exergue la solitude des

Autres articles

Derniers albums
d'Emmanuel MUsic

Découvrir-Dieu,
une application de prière

nos PROCHAINS
événements

3 soirées Emmanuel Education

  • 24 septembre 2021 / 11 mars 2022 / 20 mai 2022
  • EN VISIO ()

Cycle du curé d’Ars

  • Démarrage en novembre 2021
  • DANS DIFFÉRENTS LIEUX SPIRITUELS ()

Dieu seul suffit 2021
(pour les femmes, pour discerner un appel)

  • Du 21 au 23 Janvier 2022
  • L'ILE-BOUCHARD (37)

Retraite pour les femmes

  • Du 28 au 30 janvier 2022
  • PARAY-LE-MONIAL (71)

Session “Art et Foi”

  • Du 28 janvier au 2 février 2022
  • ROMA (00)

Rencontre : “Venez à moi, vous tous qui peinez” : l’Espérance ne déçoit pas

  • Du 3 au 6 février 2022
  • PARAY-LE-MONIAL (71)
Restez connectés !
* : Vos coordonnées ne seront transmises à aucun tiers. Vous pouvez vous désabonner à tout moment en bas de chaque email (lire la politique de confidentialité).
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email