Témoignage : « Un appel à prier et jeûner pour les prêtres »

Alors qu’elle assiste à la première messe de 2 nouveaux prêtres, Catherine réalise la beauté et la difficulté de leur appel. Et elle se sent à son tour appelée à prier et à jeûner régulièrement pour eux. Un article publié dans Il est vivant !

Il y a 18 mois, j’ai assisté à la première messe de deux nouveaux prêtres ordonnés. à l’issue de cette messe, une bénédiction était proposée. À moi qui venais pour être bénie, l’un des deux jeunes prêtres a dit : « Priez bien pour moi, j’ai besoin de votre prière, nous avons besoin de votre prière. »
Cette phrase a eu un écho profond en moi. Je voyais ces jeunes de l’âge de mes enfants, ce don fou qu’ils avaient fait d’eux-mêmes! Et je me suis dit qu’ils avaient répondu à un appel très beau mais particulièrement difficile de nos jours, et qu’ils avaient effectivement bien besoin de notre prière régulière. Ce n’était plus une intention entendue distraitement le dimanche : « Prions pour nos prêtres…» mais comme un appel personnel que le Seigneur me faisait par la bouche de ce jeune prêtre.

À dater de ce jour, j’ai pris la résolution de prendre un temps de prière une fois par semaine pour les prêtres et de l’accompagner d’un repas de jeûne.

Au départ, j’avais pensé prier pour les nouveaux prêtres, et pour les prêtres de ma communauté, mais petit à petit, dans ma prière hebdomadaire, ma prière s’est élargie : aux séminaristes, à ceux qui hésitent à répondre oui à l’appel du Seigneur, aux prêtres, aux évêques, aux cardinaux de la Curie, au pape aussi. Peu à peu, des intentions relatives aux difficultés vécues par des prêtres me sont venues: prier pour les prêtres fatigués, découragés, qui ont perdu l’espérance, prier pour ceux tentés de quitter le sacerdoce ou ayant quitté le sacerdoce, prier pour les prêtres, évêques ou cardinaux tentés par le pouvoir, les mondanités, la richesse, la luxure, supplier le Seigneur pour eux, pour qu’il les garde auprès de lui ou les ramène à lui, qu’Il fasse d’eux de saints prêtres. Je ne sais jamais où ma prière va m’emmener. Parfois, une figure d’un prêtre s’impose, et je prie particulièrement pour lui. Parfois, ma prière se fait universelle. Elle n’est pas très longue, un quart d’heure tout au plus, mais j’essaie d’y être fidèle.

Il y a tout juste un an, j’ai appris qu’un prêtre que j’aime beaucoup, et très estimé de tous, avait eu une conduite inconvenante à l’égard d’une femme. Cela m’a particulièrement bouleversée et convaincue de la nécessité de poursuivre ma prière et mon jeûne. Si un prêtre tel que lui, équilibré, heureux dans son ministère, pouvait ainsi chuter, combien la lutte contre le mal devait être terrible pour tous ! Tout d’un coup, je comprenais le sens de ce temps de prière, et aussi qu’un combat spirituel beaucoup plus profond que celui que j’avais perçu se menait contre le sacerdoce, pour faire tomber les prêtres, même les plus saints d’entre eux.

J’ai compris que ce combat spirituel me dépassait complètement, mais que ma prière était urgente et nécessaire aux yeux de Dieu, quelle que soit sa pauvreté. Le Seigneur m’appelait, moi, laïque, sans don spirituel particulier, à porter dans ce petit temps de prière et ce jeûne régulier tous nos prêtres, ceux qui vont bien et ceux qui ne vont pas bien, ceux qui sont saints et ceux qui sont tombés, inlassablement, et que cela pouvait porter du fruit, même si je ne le voyais pas. Et cette parole reçue m’a confirmée « mais il y a des démons qui ne peuvent être vaincus que par le jeûne et la prière » (Mt 17, 21). Nos armes dans cette lutte sont la prière et le jeûne, le Seigneur nous l’a dit, est-ce que nous y croyons vraiment ?

Parfois ma prière est un peu comme la petite aiguille de sainte Thérèse de Lisieux, ramassée avec amour, et qui peut sauver une âme. Parfois, je me fais l’effet d’être cette veuve qui harcèle le juge pour qu’il lui donne raison, et dont la ténacité finit par payer, ou Abraham qui intercède pour que tous soient sauvés. « Demandez et vous recevrez », nous a dit le Seigneur: je lui demande de faire de nos prêtres de bons et saints prêtres, de les garder du péché, de les sauver, et aussi d’appeler de nombreux jeunes hommes à devenir prêtres, aujourd’hui et demain !

Je ne sais pas pourquoi le Seigneur m’a appelée à prier pour ses prêtres, je ne sais pas si c’est un appel pour un temps donné ou pour ma vie, je ne sais pas si je pourrai y être fidèle dans la durée, mais je sais que c’est ce que le Seigneur me demande de faire, aujourd’hui et maintenant. Alors, avec sa grâce: « Me voici Seigneur, je viens faire ta volonté. »

Article publié dans la revue Il est vivant ! n° 342.


Dans le même numéro :


Michel-Bernard de Vregille : « Ne nous laissons pas voler notre foi, notre joie et notre espérance ! »

Dans ce numéro d’Il est vivant qui lui tenait particulièrement à cœur, Michel Bernard de Vregille témoigne de son amour ...

« Je crois à la conversation fraternelle »

Partant du constat que « l’Église défigurée c’est nous ! » Jean-Pierre Denis,  directeur de la rédaction du journal La Vie, nous ...

« Qui met-on en premier ? L’institution ou les victimes ? »

Encore jeune convertie, Céline Hoyeau a été confrontée aux scandales de l’Église par son travail de journaliste. Elle nous raconte ...

Don Jean Pateau : « Refuser le prêtre vedette et revêtir l’humble livrée du serviteur »

Comment se situer justement par rapport à l’Église en crise ? A l’heure elle est ballotée par les scandales, Don ...

L’Eglise, la Croix et la joie

L’Église vit une crise douloureuse après des enchainements de scandales pédophiles. Parce que Dieu a encore un plan sur son ...


Extraits déjà partagés


Introduction – Porter ensemble

Édito – Scandales dans l’église – Où en sommes-nous?

Céline Hoyeau« Annoncer sans chercher à défendre l’indéfendable »

Véronique Garnier« À Lourdes, les évêques ont fait un pas »

Charles JournetLes 3 regards

A lire aussi

Revue de presse du 5 décembre 2019

Ci-dessous quelques articles et émissions de radio ou télévision parmi les plus significatifs dans ceux publiés ou diffusés récemment et qui mentionnent la Communauté de l’Emmanuel ou une de ses œuvres.   [KTO] Que signifie le fait de dire que

Recevoir notre newsletter
Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire