« Il y a des géants de l’espérance ! »

Don Paul Denizot, recteur du sanctuaire de Montligeon a partagé au magazine Il est vivant ! ce qui l’édifie dans sa mission d’accueil des pèlerins en ce lieu si particulier dédié aux âmes du Purgatoire.

 

À Montligeon, j’apprends la beauté que revêt la dévotion populaire. En Occident, aujourd’hui, on la considère souvent avec un certain mépris : réciter le chapelet, toucher des pierres, prier la litanie des saints, ne servirait à rien et tout cela ne serait que des pratiques d’un autre âge. Ce n’est pas juste. La dévotion populaire révèle en réalité la soif de Dieu qui est dans le cœur de l’homme et en même temps, la dimension très incarnée de notre existence. Le pape François est d’ailleurs particulièrement attentif à cette expression de la foi chrétienne. Il l’évoque souvent dans ses discours et ses écrits.

Ici, je perçois aussi fortement la soif d’espérance. Et nous rencontrons des géants de l’espérance qui passent souvent complètement inaperçus : des parents qui ont perdu un enfant, une personne restée seule après le décès de son conjoint. Ces personnes ont l’impression d’être dans le brouillard mais elles avancent, malgré tout, jour après jour, avec persévérance.
La tentation spiritualiste consiste à penser : « Dieu va me donner du bien-être, etc. » La vie nous montre que Dieu nous laisse parfois dans la désolation. Mais dans cette désolation, nous ne sommes jamais seuls. Il nous fait traverser cet océan de larmes à sa suite : « Ton bâton me guide et me rassure. » (Ps 22).

À travers les personnes qui viennent en pèlerinage à Montligeon, je découvre enfin la souffrance comme un creuset. C’est mystérieux mais c’est beau. La souffrance en elle-même est bien sûr absurde et horrible. Il faut tout faire pour lutter contre. Mais toute la souffrance vécue dans la maladie, par exemple, consiste à consentir, accepter d’aller de dépouillement en dépouillement, pour se préparer à la rencontre.

Découvrir le sanctuaire de Montligeon

 

 

Article extrait du magazine Il est vivant ! n°345


Dans le même numéro


« J’ai vu le ciel » – Témoignage de Chantal Bonhomme

Atteinte d’une maladie génétique, Chantal doit subir, en 2017, une longue intervention chirurgicale. Elle vit à cette occasion une expérience ...

Dépasser la mort ?

L’une des grandes tentations de toujours de l’être humain est de vouloir s’affranchir de la mort par ses propres forces. ...

Ciel, enfer, purgatoire, qu’est-ce que ça signifie ?

Les réalités d’en haut nous sont très mystérieuses. Le Père Jean-Marc Bot  a écrit 6 catéchèses sur ces sujets pour ...

Omega, chemin vers le Père – Remise en perspective… du ciel

« Dans l’aujourd’hui, se joue la vie éternelle » (pape François). C’est cette conviction qui a inspiré « Omega, chemin ...


« Le moment de la rencontre » par Benoît XVI

«Certains théologiens récents sont de l’avis que le feu qui brûle et en même temps sauve est le Christ lui-même, le Juge et Sauveur. La rencontre avec Lui est l’acte décisif du Jugement. Devant son regard s’évanouit toute fausseté [Lire la suite] »