Un pèlerinage pour les passionnés de moto

Cet été, le Père Olivier-Marie Lucenay organise un pèlerinage à moto entre sa paroisse de Vélizy et le sanctuaire de Paray-le-Monial ou les motards assisteront à une session. Le mot d’ordre de ce temps unique sera la fraternité. Interview de l’organisateur.

© Lalo Hernandez /Unsplash

Comment l’idée de ce pèlerinage à moto vers Paray-le-Monial est-elle née ?

Cette idée de pèlerinage est née d’une discussion inopinée avec Frédéric un membre de la Communauté de l’Emmanuel, motard comme moi-même. Nous nous y partagions des désirs un peu fous : lui d’aller à Paray en moto, et moi de faire des balades moto le dimanche après la messe. Un jour, alors que j’échangeais avec mon curé sur le pèlerinage de notre paroisse à Paray l’été prochain, je lui ai proposé d’emmener des motards vivre une expérience singulière qui aboutirait à cette même session en paroisse. Il a validé l’idée et je l’ai proposée à Frédéric. Nous nous sommes alors lancés dans l’aventure Fides Ride, rejoints par son épouse Véronique et par Guillemette une autre sœur de la Communauté de l’Emmanuel.

Les pèlerinages évoquent notre marche sur terre vers le ciel. Ils sont traditionnellement des temps forts de renouveau de la prière. Les sanctuaires sont, pour les pèlerins en quête de leurs sources vives, des lieux exceptionnels pour vivre « en Église » les formes de la prière chrétienne. (CEC n°2691)

Quel est le but de votre pèlerinage ?

Découvrez la page Facebook Fides Ride
L’objectif de ce pèlerinage est de mettre l’univers motard au service de l’évangélisation, en alliant la passion de la moto à un véritable cheminement spirituel. Il s’agira de réunir des motards, croyants ou non, désireux de vivre une aventure particulière dans un bel esprit de détente et de fraternité. Ma satisfaction serait qu’au-delà du nombre de participants, chacun puisse vivre une expérience forte qui enrichira sa vie personnelle.

Pourquoi vous tournez-vous vers les motards ?

Comme je le disais, je suis moi-même motard, et ce pèlerinage se veut être une occasion originale d’associer une passion à une aventure spirituelle. La moto est un moyen pour se ressourcer et apprécier les moments de qualité, la nature, le rapport aux autres, etc. Je crois vraiment qu’elle peut être un levier propice à l’élévation spirituelle. Du coup, l’idée est de faire partager cet univers avec d’autres motards et de s’enrichir de leur expérience.

On sort du cadre classique de l’évangélisation, et on rejoint cet univers en utilisant ses propres codes et non les nôtres, ce qui facilite d’emblée le dialogue. Aussi, le monde motard est basé sur un pilier principal qui est celui de la fraternité, qui est un élément essentiel à notre foi chrétienne, donc une passerelle privilégiée pour la rencontre.

Je m’inscris au pèlerinage

La paix ne peut s’obtenir sur terre sans la sauvegarde des biens des personnes, la libre communication entre les êtres humains, le respect de la dignité des personnes et des peuples, la pratique assidue de la fraternité. (CEC n°2304)

Allez-vous bénir les motos ? Quel est le sens de cette bénédiction ?

Nous aurons effectivement une bénédiction des motos qui sera un signe fort de la présence de Dieu qui accompagne chacun des motards sur les routes, mais plus encore, dans leur vie. Ce geste est important pour beaucoup d’entre eux car, quel que soit leur degré d’engagement dans la foi, il représente une façon de se revêtir d’une protection sur la route et favorise la conscience de notre responsabilité en tant qu’usagers.

Sur quel modèle allez-vous rouler ?

Honda CB 500 F © The Honda Shop/Flickr

Je serai sur ma moto, une Honda CB 500 F, qui sera, je pense, la moins puissante des motos. Du coup, je pourrai vivre joyeusement l’encouragement du pape François, qui invite les pasteurs à être aussi au milieu, voire derrière le troupeau afin de le guider.

Qu’est-ce que la moto nous apprend de la vie avec Dieu ?

Justement, les leviers que nous utiliserons pour notre aventure sont des axes propres à l’esprit motard, afin de les approfondir pour vérifier comment ils nous permettent de grandir humainement et spirituellement, donc au-delà de la moto. Nous pouvons citer par exemple la fraternité, la solidarité sur la route, l’importance du regard pour se diriger et contempler, notre fragilité en tant qu’usagers vulnérables et notre rôle dans le développement d’une cordialité routière, et aussi comment la conscience du risque, loin de nous effrayer nous aide à mieux rouler et bonifie notre comportement sur la route. On dit qu’un vrai motard a conscience qu’il peut tomber à chaque fois qu’il prend la route, et que chaque chute peut être fatale. C’est cette conscience paisible qui fait que sa conduite sera responsable et harmonieuse avec les autres usagers. On peut donc déjà deviner les points de contact avec un l’enseignement de l’Évangile.

En l’Église ce qui est humain est ordonné et soumis au divin ; ce qui est visible, à l’invisible ; ce qui relève de l’action, à la contemplation ; et ce qui est présent, à la cité future que nous recherchons. (CEC 771)

Quel seront les principaux évènements de votre programme ?

Nous avons deux moments phares : Un temps à Vézelay, sanctuaire dédié à Marie Madeleine, puis la participation à la session internationale de Paray-le-Monial, sanctuaire du Sacré Cœur de Jésus. D’ailleurs, nous avons réalisé après coup, que ce parcours est celui qu’a suivi la Communauté de l’Emmanuel qui avait organisé un rassemblement des différents groupes de prière et communautés du Renouveau charismatique en 1974 à Vézelay puis à Paray en 1975. Comme à l’époque nous serons attentifs à cette avancée vers le cœur de Jésus. Nous voulons aussi mettre l’accent sur les temps de détente à moto, car nous sommes convaincus, pour le vivre nous-mêmes, que le monde motard est très propice à l’émerveillement et à l’accueil de l’Évangile.

Qu’allez-vous faire chaque jour ?

Nos journées seront articulées autour de balades et autres moments de détente, de temps d’échanges en chapitres sur des thèmes proposés, et des temps spirituels dont la messe, et des temps de prière. A Paray nous suivrons le rythme de la session tout en se gardant des temps singuliers.

Peut-on suivre l’actualité du pèlerinage sur internet ?

Nous avons créé une page Facebook Fides Ride, sur laquelle nous tâcherons de mettre quelques clichés de notre aventure au fil des jours. J’ai également le souhait de réaliser un montage après l’aventure qui pourrait servir de témoignage pour la suite.

Plus d’informations sur les sessions de Paray


Informations pratiques


Au programme

Départ de Vélizy le 21 juillet 2019, après la participation à la messe paroissiale. Possibilité pour les motards hors Ile de France de rejoindre le pèlerinage le 21 en début de soirée directement au sanctuaire de Vezelay.

Du 21 au 23 juillet nous serons basés à Vézelay et en profiterons pour découvrir les merveilleux paysages du Morvan lors de balades moto ;

Du 23 au 28 juillet nous participerons à la session de Paray durant laquelle nous prendrons un jour pour découvrir les alentours à moto.

S’inscrire au pèlerinage

Un formulaire d’inscription est disponible sur notre page facebook et une hotline est ouverte pour ceux qui désirent avoir plus de détails.

Nous organiserons d’ailleurs une réunion d’information avant le pèlerinage.

Je m’inscris au pèlerinage

Fides Ride

Pèlerinage moto du 21 au 28 juillet 2019

Je contacte les organisateurs du pèlerinage


Les pèlerinages à moto, des rendez-vous populaires pour les motards


BFM – Porcaro, un pèlerinage pour les motards

Pèlerinage à Lourdes – Pourquoi bénir les motos ?

Pèlerinage des motards au Laus


Les sessions de Paray, un temps pour rencontrer le cœur de Dieu


Paray-le-Monial, un lieu spirituel incontournable

Pourquoi les sessions d’été de l’Emmanuel se vivent-elles précisément à Paray-le-Monial ? Pour quelle raison cette petite ville de Bourgogne ...

A Paray, leur vie a changé – témoignages

Ils ont été guéris, relevés dans leurs épreuves, ranimés par la joie… Voici une petite vidéo et 15 courts témoignages ...

Une session à Paray, c’est quoi ?

Chaque été, la communauté de l’Emmanuel accueille à Paray-le-Monial, pendant les sessions, des milliers de pèlerins de tous âges, venus ...