Parents seuls à l’Ile-Bouchard pour l’Ascension

 Parents seuls © Communauté de l'EmmanuelUn week-end de retraite pour parents seuls a lieu à l’Ile Bouchard pendant le week-end de l’Ascension.

Les week-ends de retraite pour parents seuls à l’Île Bouchard ont lieu depuis 2008. Pourquoi viennent-ils ? Jean-Luc Vautherin, coordinateur, l’explique : « Ces personnes vivent des traumatismes avec des séparations ou des divorces. Elles ont besoin de se retrouver avec d’autres qui partagent la même souffrance. » De fait, des soirées mensuelles existent déjà dans les paroisses de La Trinité à Paris, à Saint Quentin en Yvelines, et à Nantes. Si elles leur permettent de réfléchir sur différents thèmes liés à ce qu’elles vivent, de le partager avec d’autres dans des groupes plus restreints et de partager ensuite un repas convivial, cette proposition en paroisse reste incomplète.

« Ce pèlerinage, autour de Marie à l’Île Bouchard leur permet de vivre un temps fort avec leurs enfants et de repartir avec les grâces de ce lieu, puisque Marie a bien dit qu’elle donnerait « du bonheur dans les familles », et les parents seuls sont chacun une famille à part entière ! » poursuit Jean-Luc. Les grâces reçues sont nombreuses : « un homme, qui a choisi d’aimer sa femme partie avec un autre, une jeune femme, enceinte, est venue faire le pèlerinage de façon providentielle, avant d’avoir son enfant : un peu perdue, elle a reçu des grâces de paix et de confiance en l’avenir. »

Pour Bernard Gloux, prêtre membre de l’Emmanuel qui accompagne cette retraite depuis plusieurs années, « ces parents seuls viennent chercher du secours dans leur situation de solitude, parfois la sensation d’échec de leur mariage et la douleur qui s’ensuit, pour trouver des forces et continuer la route, une aide de voir qu’ils ne sont pas seuls à marcher sur ce chemin, un réconfort de savoir qu’on est là avec eux et pour eux. »

Ainsi, Christel, maman d’une petite fille de 7 ans, y retourne cette année pour la deuxième fois. Elle participe régulièrement aux rencontres à Paris et apprécie dans ce week-end « de pouvoir prendre du temps personnel, de prière », mais aussi «  de rencontrer d’autres personnes qui vivent des situations similaires à la mienne. » Ce qu’elle aime par dessus tout, c’est « qu’il n’y a pas de jugement, du coup la parole est très libre ». « Les enseignements touchent des points essentiels pour nous, c’est un week-end convivial très complet ». Quant à sa fille, cela lui permet de constater « l’importance de cette rencontre et d’en saisir les bienfaits. En plus, à l’Ile-Bouchard, on met la Sainte Vierge dans notre vie ».

Cette année encore, 70 parents et 40 enfants sont attendus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SESSION DE L'EMMANUEL 2020