Pas de nouvelle Pentecôte sans évangélisation

Comment une nouvelle Pentecôte peut-elle advenir dans l’Église ? Jean-Luc Moens, modérateur de Charis, expliquait à la Conférence Internationale des Leaders pourquoi il nous faut évangéliser d’abord pour espérer cette nouvelle effusion de l’Esprit Saint.

Cette intervention a été publiée dans le n°2 de Charis Magazine, revue éditée par l’instance du même nom, créée par le pape François pour le service du Renouveau Charismatique. Vous retrouverez d’autres extraits de cette revue en bas de cet article.

La première Pentecôte : une transformation missionnaire

Vous le savez, le saint Père a exprimé plusieurs fois le souhait d’une nouvelle Pentecôte, et CHARIS a lancé une campagne de prière à cette intention. Mais qu’avons-nous demandé au Seigneur en le priant de nous donner une nouvelle Pentecôte ? En quoi consisterait cette nouvelle Pentecôte ?

Pour le comprendre, il faut d’abord comprendre en quoi a consisté la première Pentecôte, celle que nous raconte les Actes des Apôtres au chapitre 2, 1-6. Le résultat est clair : les apôtres qui étaient enfermés au cénacle « par crainte des juifs » (Jn 20, 19) sont transformés. Ils sortent et annoncent le Christ ressuscité, Seigneur et Sauveur, avec une assurance telle que Pierre ose même accuser ses auditeurs : « Hommes d’Israël, écoutez ces paroles. Jésus le Nazaréen, cet homme que Dieu a accrédité auprès de vous par les miracles, prodiges et signes qu’il a opérés par lui au milieu de vous, ainsi que vous le savez vous-mêmes, cet homme qui avait été livré selon le dessein bien arrêté et la prescience de Dieu, vous l’avez pris et fait mourir en le clouant à la croix par la main des impies, mais Dieu l’a ressuscité ! » (Ac 2, 22- 24). C’est le même Pierre qui a renié Jésus parce qu’il avait peur qui devient missionnaire par la force de l’Esprit Saint.

La première Pentecôte a été nécessaire pour que commence la mission de l’Église. Elle n’a pas été un objectif en elle-même. L’Esprit Saint n’est pas venu sur les apôtres simplement pour qu’ils puissent se réjouir de l’avoir reçu. L’Esprit Saint est venu pour en faire des missionnaires, pour les mettre en mission. La Pentecôte est donc indissociable de la mission, de l’évangélisation.

La nouvelle Pentecôte dans les Actes

Ce qui est extraordinaire, c’est que peu après la première Pentecôte, les Actes nous en raconte une seconde que j’ai envie d’appeler la nouvelle Pentecôte des Actes des apôtres.

Je vous situe l’épisode : Pierre et Jean ont guéri le boiteux de la belle porte du temple, puis ils se sont mis à évangéliser avec puissance. Le commandant du temple arrive et les met en prison. Le lendemain, ils comparaissent devant le Sanhédrin. Ils témoignent à nouveau avec courage. On les relâche en leur interdisant d’encore évangéliser. Saint Luc continue :

« Une fois relâchés, ils se rendirent auprès des leurs et rapportèrent tout ce que les grands prêtres et les anciens leur avaient dit. A ce récit, d’un seul élan, ils élevèrent la voix vers Dieu et dirent : “Maître, c’est toi qui as fait le ciel, la terre, la mer et tout ce qui s’y trouve ; c’est toi qui as dit par l’Esprit Saint et par la bouche de notre père David, ton serviteur : Pourquoi cette arrogance chez les nations, ces vains projets chez les peuples ? Les rois de la terre se sont mis en campagne et les magistrats se sont rassemblés de concert contre le Seigneur et contre son Oint. Oui vraiment, ils se sont rassemblés dans cette ville contre ton saint serviteur Jésus, que tu as oint, Hérode et Ponce Pilate avec les nations païennes et les peuples d’Israël, pour accomplir tout ce que, dans ta puissance et ta sagesse, tu avais déterminé par avance. A présent donc, Seigneur, considère leurs menaces et, afin de permettre à tes serviteurs d’annoncer ta parole en toute assurance, étends la main pour opérer des guérisons, signes et prodiges par le nom de ton saint serviteur Jésus.” Tandis qu’ils priaient, l’endroit où ils se trouvaient réunis trembla; tous furent alors remplis du Saint Esprit et se mirent à annoncer la parole de Dieu avec assurance. » (Ac 4, 23- 31).

Voici donc une nouvelle Pentecôte peu de temps après la première. Que se passe-t-il ? Les choses ont changé depuis la première Pentecôte. Les apôtres sont devenus missionnaires, mais ils rencontrent des oppositions. Alors que font-ils ? Ils demandent plus ! Et l’Esprit Saint vient pour donner plus ! On assiste à un renversement des choses :

– À la première Pentecôte, l’Esprit Saint vient pour transformer les apôtres en missionnaires ;

– À la seconde Pentecôte, l’Esprit Saint vient parce que les apôtres sont missionnaires et ils ont besoin de plus !

Ce n’est pas le même mouvement. On a dit parfois ce slogan « pas de nouvelle évangélisation sans nouvelle Pentecôte ». Mais il faudrait plutôt dire « pas de nouvelle Pentecôte sans évangélisation toujours nouvelle ».

Permettez-moi une petite image. Nous ne devons pas ressembler à une voiture dans une station d’essence qui reste tout le temps à la pompe pour remplir son réservoir. Cela ne se sert à rien. Une fois que le réservoir est plein, il est plein ! À un certain moment, la voiture doit quitter la station et rouler, c’est-à-dire utiliser l’essence qu’elle a accumulée.

Partager le baptême dans l’Esprit Saint – Discours du pape François

C’est la même chose pour nous : nous avons reçu le baptême dans l’Esprit. Nous avons prié pour lui donner plus de place dans notre vie, maintenant il est temps de le laisser travailler. Comment ? en évangélisant ! Et alors l’Esprit Saint viendra nous donner sa force et ses charismes. Au lieu d’une voiture arrêtée dans une station-service, nous ressemblerons alors à un avion ravitaillé en plein vol, c’est-à-dire que l’Esprit Saint nous approvisionnera au fur et à mesure de nos besoins missionnaires.

Il me semble, frères et sœurs, que nous sommes arrivés à un moment essentiel du développement du Renouveau Charismatique. Le Seigneur nous invite à entrer en eaux profondes : duc in altum ! Le Seigneur nous invite à jeter nos filets. Il nous invite à faire l’expérience de la présence de l’Esprit Saint dans l’évangélisation.

UN PACTE DE NON-CRITIQUE

Avec la création de CHARIS, des questions ont circulé et parfois des critiques. Est-ce que CHARIS va être une bureaucratie de plus ? Est-ce que ce n’est pas artificiel ? Certains ont utilisé les réseaux sociaux pour diffuser des critiques les uns sur les autres. Ceci est très préjudiciable pour nous tous et pour le Renouveau. La critique est un péché contre la communion.

Je propose de nous engager résolument dans un chemin de communion et de non critique. Si vous pensez que quelque chose ne va pas, vous pouvez aller trouver la personne avec laquelle vous avez un problème et discuter avec elle. Ce n’est pas de la critique. Mais gardez votre réserve et ne diffusez pas vos remarques autour de vous sous forme de critiques diverses et variées.

Je propose que tous dans le Renouveau nous fassions un pacte de non-critique : ne pas nous critiquer à l’intérieur de nos groupes, ne pas nous critiquer entre groupes ou communautés, ne pas nous critiquer entre responsables, ne pas critiquer nos prêtres, nos évêques, ne pas critiquer l’Église… Mais qu’au contraire, nous nous engagions à parler en bien les uns des autres pour que le nom du Seigneur soit toujours davantage glorifié dans l’Église et que la charité soit visible au milieu de nous. « C’est à l’amour que vous aurez les uns pour les autres qu’on vous reconnaîtra pour mes disciples » (Jn 13, 35).

SEMAINE DE PRIÈRE POUR L’UNITÉ DES CHRÉTIENS

Le Conseil pontifical pour la promotion de l’unité des chrétiens organise, conjointement avec le Conseil mondial des églises, la Semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Du 18 au 25 janvier. CHARIS, qui a reçu du Saint-Père un appel spécial à l’unité des chrétiens, souhaite s’associer à cette prière en invitant le Renouveau charismatique à intercéder pour cette intention, rejoignant ainsi la prière de Jésus au Père «Que tous soient un afin que le monde croie que tu m’as envoyé.» (Jn17.21) À travers le site web CHARIS et les réseaux sociaux, vous trouverez les informations nécessaires pour vous joindre à cette prière.

Plus sur Charis


A Rome, le pape lance le mouvement Charis

Le samedi 8 juin 2019, le pape a lancé le mouvement Charis, au service du Renouveau charismatique, par un grand ...

Un membre de l’Emmanuel nommé au nouveau service du Renouveau Charismatique

Le dicastère pour les Laïcs, la Famille et la Vie a annoncé le 31 octobre 2018 sur son site internet ...


Pour aller plus loin


Bienheureuse sœur Rani Maria, première charismatique à être béatifiée

Connaissez vous sœur Rani Maria ? Le premier numéro de la revue Charis, instance au service du Renouveau charismatique, nous ...

Partager le baptême dans l’Esprit Saint – le pape François s’adresse à Charis

Dans son discours du 8 juin 2019 devant 4500 membres du Renouveau Charismatique du monde entier, le Pape François a ...

Les défis de l’évangélisation : comment entrer dans une authentique annonce ?

« Qu’est-ce qui n’est pas en place qui devrait être en place pour que la nouvelle évangélisation puisse décoller ? » À ...

Bienheureuse Maria Concepcion, annonciatrice d’une nouvelle Pentecôte dans l’Église catholique

Après une expérience d’effusion de l’Esprit Saint, la bienheureuse Maria Concepcion a annoncé un renouveau pour l’Église, une nouvelle Pentecôte. ...


Le Renouveau Charismatique


Histoire du Renouveau charismatique

Un courant de grâce qui en appelle à une nouvelle Pentecôte sur l’Église se lève depuis la fin du XIXe siècle. Comment a-t-il renouvelé l’Église de sa naissance à aujourd’hui ? Découvrir son histoire

Questions sur l’Esprit Saint

Connaissez-vous l’Esprit Saint ? Pourquoi avons-nous besoin du Saint Esprit ? Avez-vous reçu l’Esprit-Saint ? La Pentecôte ? Recevoir l’Esprit Saint aujourd’hui ? Voir nos réponses

Comprendre l’effusion de l’Esprit Saint

L’effusion de l’Esprit Saint est une grâce que l’on demande humblement à Dieu pour que l’Esprit Saint, reçu dans le sacrement du baptême et de la confirmation porte ses fruits en nous. Comment vivre de l’Esprit Saint ?

A lire aussi

Parent solo, le soutien de la Foi

Difficultés pour gérer le quotidien, l’isolement, l’éducation, place dans la paroisse, la vie n’est pas toujours facile pour les parents solos. KTO Télévision a réalisé une série de reportage sur les parents seuls. La Communauté de l’Emmanuel propose différents parcours

Haïti, « kenbe, pa lage ! »

10 ans après le séisme meurtrier qui a détruit Port-au-Prince, la situation en Haïti reste préoccupante. En 2020, la communauté de l’Emmanuel fêtera aussi l’anniversaire des 20 ans de sa fondation dans ce pays. Interview de Guerda Milien, responsable de