« L’ESM a changé ma vie ! »

Le 8 mars dernier, une étudiante diplômée de l’ESM Rome a reçu le «Prix de la femme exemplaire de l’année» de Nokia, en Inde. Elle témoigne des fruits de l’ESM dans le monde du travail.

« Celui qui fait entrer le Christ ne perd rien, rien – absolument rien de ce qui rend la vie libre, belle et grande. Non! Dans cette amitié seulement s’ouvrent tout grand les portes de la vie. Dans cette amitié seulement se dévoilent réellement les grandes potentialités de la condition humaine. ”

Pape Benoît XVI, 24 avril 2005

En 2017, j’étais comme dans une impasse dans ma vie professionnelle. Je travaillais en entreprise depuis 5 ans et mon travail paraissait monotone et je luttais pour lui trouver un sens. C’est dans cette impasse que j’ai pris une pause sabbatique de 10 mois pour faire l’ESM Rome. En atterrissant à Rome, les premiers mots de Pierre, le directeur, m’ont surpris : « Vous verrez les fruits de l’année de l’ESM quand vous retournerez sur votre lieu de travail. »

Après mon année à l’ESM, de retour sur mon lieu de travail, j’ai mis en application ce que j’avais appris les principes de la vie chrétienne et de la vie en communauté. Il y a eu un changement important, qui a commencé par la relation que j’ai partagée avec mes collègues. Ce Woman Achiever award* est véritablement l’un des fruits que je dois à l’ESM, année qui m’a changée de fond en comble et a fait de moi la personne que je suis aujourd’hui. L’une des meilleures leçons que j’aie tirées de la vie fraternelle à ESM a été de m’accepter comme Dieu m’a créé. Cela m’a donné la paix et la joie à chaque rencontre avec une nouvelle personne :  j’ai vécu la joie de l’accueil. L’ESM a été, sera et sera toujours l’une des meilleures années de ma vie ! Mon année d’ESM continue toujours et ne finira jamais ! Give all, get more !!
Martha – 28 ans – Bangalore, Inde
Source : Emmanuel Community

*C’est une récompense au sein de l’entreprise Nokia qui identifie une femme talentueuse à partir du travail qu’elle accomplit. Elle est remise durant la journée de la femme.

Découvrir les ESM

7 ESM à découvrir et des paroles de Jean-Paul II aux jeunes


Témoignages : les fruits de l’année à l’ESM


Après 4 mois à New-York…

Comment cela s’est-il passé ? Alors que nous sommes à la mi-chemin de l’année d’ESM, je regarde les 4 derniers mois et je ne regrette pas d’avoir pris la décision de venir à l’autre bout du monde pour apprendre à être missionnaire pendant neuf mois. Je ressens tant de joie à pouvoir servir le Christ à travers les habitants du Bronx et ceux que nous rencontrons tout au long de nos missions. Mon expérience à ce jour a été très positive (même si elle a été parfois accablante). Je ne savais pas vraiment pourquoi j’avais signé lorsque j’ai pris la décision de faire l’ESM. Mon « oui » à Dieu pour Lui donner cette année a déjà commencé à porter beaucoup de fruits. Je ne me suis jamais senti aussi proche de Dieu de toute ma vie et cela me remplit de tant de joie de faire cette année entouré de ces frères et sœurs qui m’impressionnent. Même si nous venons de tous de pays différents, nous sommes tous unis par notre désir de répondre à l’appel du Christ, d’approfondir notre foi et d’aider les moins fortunés. Je me suis rendu compte que chaque vie que j’approche est une grande victoire et que, lorsque nous sommes amis de Jésus, nous sommes en mesure de conduire nos propres amis à lui. Nos cours sont géniaux, nos rires abondants et notre temps ici est précieux ! L’ESM est vraiment un cadeau formidable, un temps pour sortir de nos zones de confort et essayer de nouvelles choses. Missions, formation, détente, croissance spirituelle et même la NEIGE (oui, je suis la personne qui crie et qui court comme un enfant quand il neige, mais bon, je viens d’Australie !!!) … Tout y est ! Je ne peux pas imaginer ma vie sans faire cette année. Dieu savait que j’en avais besoin alors que je n’aurais jamais pu imaginer faire quelque chose de fou comme ça ! Je me sens comme une lumière que Dieu jette dans le monde pour éclairer les ténèbres ! Je suis très enthousiaste pour ce que les 4 prochains mois et demi  me réserveront !
ESM New-York

Vivre dans la fraternité et être formés dans la foi, au cœur de l’église, à Rome

«Après mes études, j’ai senti que quelque chose d’important me manquait. Comme je souhaitais fonder ma vie sur une base solide en la dirigeant vers Dieu, j’ai décidé de faire l’ESM. Je pense que vivre dans la fraternité et être formés dans la foi, au cœur de l’église, est le meilleur moyen de laisser une trace dans ma vie et dans celle de mon entourage. »
Jonas (Munich, Allemagne)
Source : ESM Roma newsletter

ESM Roma

Mon expérience en tant que membre de l’équipe de l’ESM Manille

J’avais une vie confortable au Vietnam avec une bonne situation dans une entreprise respectable. J’avais un plan et j’étais satisfaite du «petit» monde dans lequel je vivais. J’étais heureuse des missions auxquelles je participais, mais un jour une invitation est arrivée : « Allez de votre pays, de votre peuple et de la maison de votre père à la terre que je vais vous montrer … »

Manille m’a gratifiée d’un très chaleureux accueil. Je suis tellement touchée par la beauté et la gentillesse de mon entourage. C’est une vraie joie pour moi d’être ici. C’est une joie de voir que l’amour de Dieu transforme chacun des onze jeunes de l’ESM, originaires des Philippines, de France, du Bénin, de Malaisie et du Vietnam. C’est une joie de faire l’expérience du dynamisme de ceux qui ont le courage de s’immerger « en eaux profondes »en acceptant une nouvelle culture et une nouvelle langue. Ils se sont plongés dans de nouvelles missions qu’ils n’avaient jamais vécues auparavant dans leur propre pays : évangélisation de rue, missions nocturnes God is good (GIG), mission auprès des enfants malades à l’hôpital, etc.

C’est aussi une joie de voir le Saint-Esprit les allumer jour après jour durant les temps de silence devant le Seigneur. Après une journée en silence avec le Seigneur, Peter, un étudiant, m’a dit : « Je me suis senti mal en voyant les enfants malades à l’hôpital, mais j’ai essayé de sourire devant eux et de bien jouer mon rôle dans le sketch pour les rendre heureux. » C’est l’un des nombreux témoignages que j’ai reçus des jeunes et qui m’ont touché. »Avance en eau profonde  » (Luc 5: 4) pour recevoir une nouvelle famille, de nouveaux frères et sœurs venant de France et du Canada, pour vivre la mission avec toute notre diversité. Ceci est le plan impressionnant et chocant du Seigneur pour nous faire découvrir la beauté de notre Sainte Église. Allons-y !
Han, membre de l’équipe
Source : ESM Manila Newsletter

ESM Manila

Vivre la charité fraternelle à Salvador de Bahia

Ici, à l’ESM, la vie fraternelle est très intense. Je vis avec six autres filles, chacune d’elles venant d’un endroit différent, certaines brésiliennes et d’autres européennes. Notre vie fraternelle a connu une croissance considérable. Nous avons appris à faire face à des opinions et à des cultures différentes, même dans des choses simples comme la lessive. Vivre ensemble n’est pas toujours facile, mais ce sont les difficultés qui nous permettent de vivre concrètement la charité fraternelle. De plus, vivre avec des gens qui recherchent la sainteté dans de simples actes de la vie aide à résoudre les conflits de la coexistence. Nous pouvons partager ce que nous vivons personnellement et tout ce que le Seigneur fait en nous. C’est une grande joie de partager ce qui est précieux dans la vie avec nos frères et sœurs !

Valéria, 24 ans, Brésil
Source : ESM Salvador newsletter
ESM Salvador
Mieux comprendre ma foi et le monde à l’ESM Paray
Quand j’ai décidé de venir à l’ESM il y a 8 mois et demi, je me suis lancée complètement dans l’inconnu, je ne connaissais même pas la communauté de l’Emmanuel. Je ne regrette pas une seule seconde cette folle décision. Je dirais simplement que cette année a changé, pas seulement ma vie – ce qui est déjà énorme -, mais aussi ma manière de voir le monde. J’ai appris (et je continue à apprendre) à vivre chaque instant du présent comme l’unique moment qui m’appartient à voir le passé comme un livre d’expériences qui me permet d’apprendre une nouvelle leçon dès que je le relis. Je grandis aussi dans la confiance et l’espérance, surtout concernant mon futur, parce que Dieu demeure fidèle à mes côtés, quoiqu’il arrive.
Céline, 19 ans, Équateur / Belgique

Durant cette année, je n’ai vraiment pas été déçu. J’ai même reçu bien plus que ce à quoi j’aspirais. La formation qui nous a été donnée m’a permis une véritable compréhension de ma vie de foi, de ce qui m’anime et des fondements de la vie de l’Église et de notre société. La structure des cours, prévue comme une suite logique tout au long de l’année, m’a aidé à intégrer plus facilement les cours les plus complexes et à avoir une compréhension globale de l’ensemble. En effet, c’était une de mes craintes avant de venir à l’école. Aujourd’hui, je commence à mieux comprendre ma place dans la société et ai ce désir d’être à l’écoute du plan de Dieu pour moi.
Matthieu, 23 ans, Noirmoutier
Source : newsletter de l’ESM Paray

ESM Paray

ALTÖTTING

ESM Altötting


Sur le même sujet


Comment se passe une mission à l’ESM Manille ?

Aux Philippines, les étudiants de l’ESM sont partis en mission à Batad. Avez eux, découvrez l’originalité des missions d’évangélisation du ...

Jeune, que fais-tu l’an prochain pour construire ta vie ?

« Le Christ désire que vous soyez des hommes et femmes pleinement accomplis » disait Jean-Paul II aux jeunes. Pour donner aux ...