Les aventures de Maurice et Lætitia confinés – épisode 3

Afin d’aider les couples à bien vivre ce temps de confinement, Amour et Vérité propose une petite série romancée pour donner des points concrets de progression – et de survie – à 2.


3ème épisode


Depuis un mois, Maurice et Lætitia* sont confinés en famille dans leur appartement. Cela fait 10 jours que Maurice est en chômage partiel. Leur vie de couple est régulièrement déstabilisée : quiproquos, agacements, conflits… Jusqu’à présent, ils ont trouvé les moyens de renouer le dialogue, ils ont su s’échanger quelques pardons, et sont aussi parvenus à mettre en place de bons moments en couple et en famille. Au cours de la Semaine sainte, une suite d’événements inattendus les atteints. Comment vont-ils réagir ?   

Mercredi Saint 8 avril

Ce matin Maurice et Lætitia sont réveillés par une agitation inhabituelle dans l’immeuble. Les pompiers sont là. La porte de la voisine est grande ouverte… Madame Petit ! Cela fait plusieurs jours qu’ils ne l’ont pas vue. Lætitia culpabilise… « Avant-hier, quand je lui ai proposé d’aller lui faire des courses, elle m’a dit que ce n’était pas la peine. Je me disais bien que nous aurions dû prendre des nouvelles… Maurice, quand y étais-tu allé pour débloquer la porte de son frigidaire ? » Maurice se gratte la tête : « Euh, je dirais samedi dernier… c’est vrai qu’elle n’avait pas l’air très en forme… » Le verdict tombe, Madame Petit est hospitalisée en urgence avec des symptômes d’insuffisance respiratoire… Maurice et Lætitia sont interloqués. Les plus petits pleurent. Ce soir-là, à l’occasion des applaudissements de 20h au balcon, ils confectionnent une banderole décorée sur un vieux drap, avec inscrit : « Madame Petit, l’immeuble est avec vous et avec vos soignants ! »

Jeudi Saint 9 avril

Toute la journée, les enfants ne cessent de demander des nouvelles de Madame Petit. Lætitia essaye de joindre sa fille qui habite à l’autre bout du département, sans succès. A 18h30, avant le dîner, la famille s’est donné rendez-vous pour une cérémonie de lavement de pieds. 18h45, Lætitia n’arrive pas, elle est retenue par une réunion professionnelle qui n’en finit pas. Maurice s’impatiente. Pour la deuxième fois, il envoie l’un des enfants la chercher. Lætitia écrit sur un post-it « Commencez sans moi, j’arrive ! » Maurice est exaspéré. Les enfants s’amusent avec l’eau. Il se dit qu’ils ne vont jamais y arriver… Il se ressaisit et décide de prendre sur lui : « Les enfants ! En attendant Maman, que diriez-vous de prier pour Madame Petit et toutes les personnes qui s’en occupent à l’hôpital ? » Le motif interpelle suffisamment les enfants pour les faire entrer dans la prière. Lætitia finit par arriver. Maurice réalise qu’il est agacé par la place que prend le travail de sa femme. Il la regarde d’un œil réprobateur qui n’échappe pas à l’aîné.

Vendredi Saint 10 avril

Il est 2h du matin. Maurice ne trouve pas le sommeil. Il se tourne et se retourne dans son lit. Lætitia en vient à être réveillée : « Mais qu’est-ce que tu fais ? » Maurice respire fortement, il ressent quelques douleurs au ventre. Lætitia se redresse… « Tu as les symptômes du virus ! Tu l’as attrapé en allant chez Madame Petit ! »  Maurice se retourne de l’autre côté : « Mais non, ce n’est pas ça ! » Lætitia à son tour ne trouve pas le sommeil : « Il faut téléphoner au centre d’appel dont ils parlent à la télévision pour en avoir le cœur net. S’il te plaît, sois raisonnable ! » Maurice se retient, il a les larmes aux yeux… Lætitia le remarque : « Mais qu’est-ce qui se passe chéri ? » Maurice s’assied à son tour dans leur lit, il éprouve une forme de nausée… « Je ne pense pas que ce soit le Covid… » Lætitia s’inquiète : « Arrête, tu sais bien que tu peux l’attraper comme n’importe qui ! Et puis tu n’étais pas bien protégé ! En plus, il y a des cas de diabète dans ta famille ! » Maurice soupire et finit par avouer ce qui le taraude depuis des jours, jusqu’à lui donner mal à l’estomac : « Tu n’as toujours pas compris ! Je te l’ai pourtant dit l’autre jour … J’ai peur pour mon boulot ! J’ai l’impression que tu t’en fous… Tu es polarisée par ton boulot à toi et par les enfants ! Qu’est-ce que je vais devenir… On a l’emprunt à rembourser… Ton salaire ne suffira pas ! J’ai peur de me retrouver sur le carreau. Je suis arrivé récemment dans cette boîte. La reprise ne va pas se faire en 5 minutes. Je serai dans les premiers mis dehors ! » Lætitia est heurtée par Maurice qu’elle trouve excessif… « C’est ça, je suis polarisé sur mon travail ! Et toi, les enfants, c’est seulement maintenant que tu réalises tout ce qu’il y a à gérer ! » S’en suit une longue escalade de reproches… jusqu’à épuisement des belligérants… Chacun se tourne de son côté, et finit par sombrer dans un mauvais sommeil.

Dans l’après-midi, les enfants ont organisé un chemin de croix dans l’appartement. Cette fois Lætitia est en avance, elle soutient les enfants pour les chants. Petits et grands entrent dans une prière fervente pour la famille, l’épidémie, les isolés de la famille, les grands-parents, Madame Petit. Après la 14e station, Lætitia s’approche de Maurice : « Pardon mon chéri, je ne réalisais pas que je te donnais l’impression de ne pas me soucier de toi. Je suis tellement fière de toi… Tu es un super Papa ! Et tes bricolages réguliers chez Madame Petit… » Maurice sourit, sert Lætitia dans ses bras, il lui demande pardon pour les mots durs qu’il a eus cette nuit. Il ajoute, se surprenant lui-même : « Pour le moment heureusement que ton boulot est stable… Merci pour ton travail… »  Maurice sent que Lætitia ne partage pas toutes ses craintes, mais au fond la confiance qu’elle a en lui le rassure. Lætitia sait que Maurice ne comprend pas complétement son point de vue. Elle est surprise par son remerciement à propos de son travail, c’est la première fois qu’il le fait. Elle avait jusqu’à présent pensé qu’il était jaloux d’elle sur ce point. Leur échange de pardon après le chemin de croix prend un relief particulier.

Samedi Saint 11 avril

En milieu de matinée, Maurice apprend la mort de son parrain des suites d’une longue maladie. Il est triste. « Je ne l’ai pas revu… et dire que je ne vais même pas pouvoir aller à l’enterrement ! » Lætitia comprend la peine de Maurice. Secouée par les incompréhensions à répétition de ces derniers jours, elle décide de se faire plus proche de son mari. La perspective d’une semaine complète de vacances la semaine suivante, la détend. Elle lui propose de mettre une photo de son parrain dans le coin prière familial, et de dire une dizaine de chapelets ensemble à son intention. Cette attention apaise Maurice, la photo de son parrain le rend présent, la prière l’ouvre à l’espérance. A table, il raconte quelques bons moments vécus avec son parrain.  

Dans l’après-midi, la fille de Madame Petit finit par appeler, les nouvelles sont plutôt rassurantes.

Pâques 12 avril

Maurice et Lætitia se réveillent le cœur léger. Le temps est radieux.

Après un petit déjeuner amélioré, Lætitia propose à Maurice de faire une démarche : « Aujourd’hui, c’est Pâques que dirais-tu de confier au Seigneur, ton parrain, ton travail, notre couple, notre famille, notre avenir ? » Maurice est touché, il accepte aussitôt : « Ah oui, très bonne idée ! On pourrait faire cela au moment de la prière universelle toute à l’heure ? » Il prend un papier, griffonne quelques lignes.

Au moment de la messe télévisée, profitant d’un silence après les intentions lues de l’autre côté de l’écran, Maurice sort son papier, se met à genoux, Lætitia un peu surprise fait de même. Ils lisent d’une même voix leur prière. Ils sont émus. Les enfants subitement deviennent plus concentrés et recueillis : « Seigneur on te prie aussi pour Madame Petit. » Au chant de sortie, la joie familiale est palpable. Il est vraiment ressuscité !

A suivre…

*Les prénoms de Maurice et Lætitia ont été choisis en référence au grand texte du Pape François publié en avril 2015 sur le couple et la famille intitulé « La joie de l’amour », et fréquemment appelé « Amoris Lætitia », son titre latin.


Autres épisodes


Les aventures de Maurice et Lætitia confinés – épisode 2

Afin d’aider les couples à bien vivre ce temps de confinement, Amour et Vérité propose une petite série romancée pour ...

Les aventures de Maurice et Lætitia confinés

Afin d’aider les couples à bien vivre ce temps de confinement, Amour et Vérité propose une petite série romancée pour ...

A lire aussi

Eté 2020 – Les détails de votre été à Paray

A chaque semaine sa spécialité ! Les équipes d’animation ont chacun leur recette pour vous proposer un été ressourçant. Du 14 au 19 juillet – POUR TOUS Ces 5 jours sont animés par l’ONG Fidesco, qui envoie des volontaires au

Découvrez les futurs prêtres en vidéo

Cette année 2020, 5 nouveaux prêtres seront ordonnés pour la Communauté de l’Emmanuel. Retrouvez ici les informations sur ces évènements à venir, qui seront mises à jour, et la présentation de chacun des ordinants en vidéo. Yann Barbotin Message de