Comment la mission surgit du simple quotidien !

chorale ESM
À la paroisse de Sto Niño avec l’ESM, la chorale de la paroisse et des frères de Communauté.

Fidesco est présent aux Philippines depuis une quinzaine d’années déjà. Jusqu’à 2009, un seul frère philippin constituait la communauté locale. Avec le lancement de L’Emmanuel School of Mission (ESM) Manila, qui accueille sa cinquième promotion, plusieurs membres de la Communauté sont arrivés. Aujourd’hui, la Communauté aux Philippines rassemble une quinzaine de personnes, dont six Philippins. Depuis quelques temps, nous cherchions quelle mission communautaire serait possible pour le petit nombre que nous sommes. Le Seigneur nous a éclairés…

En 2011, un couple de la Communauté de l’Emmanuel, servant à l’ESM, a découvert une chapelle proche de chez lui. Il a commencé à la fréquenter pour la messe dominicale. Il y a rencontré un prêtre, qu’il a par la suite invité à enseigner à l’ESM. Par ailleurs, les prêtres de la Communauté ont aussi commencé à concélébrer dans cette chapelle. Peu à peu, le lien s’est créé avec le jeune homme en charge de l’animation. Il a été demandé aux prêtres de la Communauté d’assurer la messe du premier dimanche du mois. Or, cette année, le premier dimanche d’avril était celui de la Miséricorde. Nous avons proposé d’animer toute la liturgie (chants et psaume chanté), d’assurer un temps d’adoration et de présenter l’icône du Christ Miséricordieux. Nous avons invité tous les jeunes de l’ESM à rejoindre la chorale de la chapelle, composée de jeunes de 17 à 30 ans, dont une majorité de garçons.

Plusieurs paroissiens nous ont dit avoir été touchés par la liturgie. Le responsable de la chorale et les jeunes nous ont demandé les partitions et ont commencé à les utiliser tout de suite lors des messes.

Du coup, nous avons profité du passage de Marie-Noëlle, consacrée dans le célibat, venue d’Europe pour une semaine d’enseignement sur la liturgie à l’ESM, pour organiser un week-end liturgie réunissant les jeunes de l’ESM et la chorale de Sto. Niño. Ce week-end a été rythmé par des enseignements, jeux, prières et chants. Cette initiative a renforcé le lien avec les jeunes philippins.

Depuis ce week-end, le responsable de la chapelle a demandé que nos prêtres continuent à assurer une messe par mois à Sto. Niño mais aussi que la Communauté philippine y anime les chants. En outre, la traduction des chants en philippin a commencé.

Le Seigneur a donc ouvert une voie pour la mission. Magnificat!

Articles récents

La Communauté de l’Emmanuel se consacre aux Cœurs de Jésus et de Marie

Samedi 9 décembre 2017, partout dans le monde, les membres de la Communauté de l’Emmanuel ont vécu la consécration de ...

“J’ai compris que Dieu passe par moi aussi”

“Merci pour cette attente !” Antoinette-Marie est célibataire. Dans cette situation qu’elle n’a pas choisie, la question de la fécondité ...

Obsèques de Johnny Hallyday : un événement missionnaire ?

Le père Étienne Lhomme, membre de la commumauté de l’Emmanuel, était un des quelques prêtres présents aux obsèques de Johnny ...

Pierre Goursat nous enseigne sur l’Avent

En ce temps de l’Avent, lisons cet extrait d’un enseignement de Pierre Goursat sur l’attente de la venue du Sauveur. ...

Noël – Un nouveau chant à découvrir et quelques idées liturgiques

Noël célèbre la réalisation tant attendue de la promesse : « un sauveur vous est né » ; Populaire et ...

70 ans des apparitions de l’Ile-Bouchard

Le 8 décembre 2017 marque l’anniversaire de 70 ans de la première apparition de la Vierge Marie à L’Île-Bouchard. Le ...

FAIRE UN DON DONNER