Un week-end pour les couples confrontés à l’infertilité

Comment traverser l’épreuve de l’infertilité ? à qui en parler ? Les 7-8 avril prochains à Chézelles se déroule un week-end pour les couples en espérance d’enfant. Témoignage de Grégoire et Laure qui ont vécu une précédente édition de ce week-end.

Quelle était votre attente en allant au week-end Couples en espérance d’enfants ?

Nous étions mariés depuis 3 ans et l’enfant que nous désirions tant tardait à venir. Nous n’osions pas vraiment en parler autour de nous, nous pensions que « ça finirait bien par marcher », et notre entourage se disait qu’avec nos activités professionnelles bien remplies c’était sans doute un choix de notre part d’attendre encore avant de fonder une famille. Mais nous sentions bien que cette situation nous pesait, nous révoltait et nous minait peu à peu de l’intérieur, nous avions comme une grosse épine dans le cœur que personne ne semblait capable de voir ni de comprendre. Nous en venions presque à nous demander ce que le Seigneur avait contre nous… A quoi étions-nous donc appelés ? Pourtant, malgré notre épreuve, nous désirions au fond de nous retrouver la paix et la joie, ce qui nous a poussés, avec un couple d’amis dans la même situation, à aller à ce week-end pour confier tout cela au Seigneur.

Aviez-vous des appréhensions quant à ce week-end avant d’y aller, quelles étaient-elles ?

Pour être tout à fait honnêtes, nous redoutions beaucoup de parler de ce que nous traversions à des inconnus ! C’était comme mettre à nu notre jardin secret, et nous sentions bien que cela allait nous demander un peu d’humilité et nous coûter quelques larmes. Et puis qu’allait-on bien pouvoir nous dire ? Allait-on nous proposer des solutions à notre problème en apparence insoluble ? Nous avions déjà entendu si souvent des paroles maladroites ou blessantes, était-ce la peine d’en rajouter ?

Que vous a-t-il apporté ?

Ce week-end a été une étape très importante de notre vie. Nos appréhensions ont été balayées par la grande bienveillance et délicatesse des organisateurs. Tous les participants ont joué le jeu de la confiance. Cela nous a fait du bien de « vider notre sac », d’échanger avec simplicité sur ce que nous vivions. Nous avons réalisé que nous n’étions pas seuls, que nous pouvions être soutenus et nous porter les uns les autres. Les enseignements nous ont donné des clés précieuses pour avancer, et des repères clairs pour poser les bons choix. Enfin le sanctuaire de l’Ile Bouchard est un vrai trésor de grâce pour les couples ! Le Seigneur n’est pas venu résoudre notre difficulté ou effacer notre souffrance, il est simplement venu les remplir de sa présence. Nous sommes repartis dans la paix et la confiance !

Nous conseillons très fortement ce week-end à tous les couples en espérance d’enfant. Il n’est pas réservé aux couples qui attendent depuis longtemps ou qui connaissent des situations médicales compliquées. C’est une magnifique occasion de mettre le Seigneur au cœur de son attente, de son épreuve, et de repartir ressourcés, alors ne nous en privons pas !


Participez au week-end pour les couples en espérance d’enfant

Les 7-8 avril 2018, à Chézelles (37220) à proximité de L’Ile Bouchard.

Partager et mieux communiquer, déposer sa souffrance, être éclairé sur les démarches médicales, trouver des repères, s’ajuster en couple, retrouver la confiance et l’espérance.

En savoir plus


Sur le même thème :

Un week-end pour couples en espérance d’enfants

Les 9-10 avril prochains à l’Ile-Bouchard se déroule un week-end pour les couples en espérance d’enfants. Véronique Cortyl est responsable ...