Une proposition pour aider concrètement l’Ukraine

En mars dernier, nous vous avions partagé l’émotion et l’engagement de notre sœur Mirka qui réside en Pologne. Près de 3 mois plus tard, l’Ukraine fait moins la une des journaux télévisés. Pourtant, les combats ne cessent pas, et l’aide demeure plus que jamais indispensable.

  JE DONNE   

Mirka, Arek et le Père Andrzej, qui a décidé de rester en Ukraine, ne se découragent pas et rivalisent d’ingéniosité et de courage pour venir en aide à leurs frères ukrainiens. Aujourd’hui, ils nous lancent un appel afin que nous puissions les aider à notre mesure.

Le père Andrzej a adressé la semaine dernière le message suivant :

« Vous savez très bien qu’il y a la guerre en Ukraine depuis le 24 février. Il y a beaucoup de réfugiés qui ont quitté l’Ukraine, 5,6 millions de personnes.  Cependant, la plupart d’entre eux sont restés sur place. Les jeunes en bonne santé qui pouvaient travailler sont partis. Mais les personnes âgées, les malades, les personnes seules sont restées.  Ici en Ukraine, ils ne bénéficient pas des mêmes conditions matérielles et avantages qu’en Europe. Ici, ils peuvent être bombardés tous les jours.

Dès le début de la guerre, j’ai été en contact étroit avec Mirka et Arek, qui sont responsables de la Communauté de l’Emmanuel en Pologne. Ils m’ont fourni une voiture Volkswagen LT35 et environ 50 000 PLZ (Złotys polonais). J’ai envoyé de l’argent plus à l’est de l’Ukraine à ceux qui sont plus proches des lignes de front.

Personnellement, je n’ai pas de groupe de soutien qui m’aide à distribuer l’aide humanitaire aux maisons, aux écoles et aux pensionnats. Je travaille beaucoup physiquement pour toucher le plus grand cercle de personnes dans le besoin.  Je ne veux pas décrire ce qui a déjà été fait, mais voudrais me concentrer davantage sur ce que je pourrais faire d’autre.  J’habite à côté de la frontière avec la Pologne et c’est sans danger pour moi.  J’offre de l’aide à Mościska, à Lviv et dans un rayon maximum de 200 km autour de chez moi.

Je voudrais aller plus à l’Est, là où il n’y a pas d’hostilités pour le moment, mais où sévit une crise humanitaire profonde.  Je voudrais aller en particulier à Kharkiv, Tchernihiv, Soumy, Mykolaїv, Odessa. Malheureusement, je ne peux pas aller là où il y a la guerre, car c’est très dangereux et pas raisonnable. Je peux aider davantage en restant mobile et vivant qu’en étant prisonnier ou mort.

Mon objectif à présent est d’acheminer des transports de nourriture et autres produits de première nécessité dans ces villes déchirées.  Je devrai me rendre en Pologne, de préférence, pour acheter tout le nécessaire. Pour acheter de la nourriture, et charger un gros bus Volkswagen LT 35 Maxi, il faut débourser de 3 200 à 4 000 euros. A cela, il faut ajouter 500€ de transport, pour arriver à entre 3700€ et 4500€ par transport.  

Beaucoup de personnes en Europe m’ont déjà demandé comment il pouvait m’aider, mais au début de la guerre, je ne savais pas quoi faire. Je pensais que tout serait fini en une semaine ou deux, mais nous sommes à présent au 71ème jour de la guerre.

Si vous pouviez envoyer cette information avec mon projet d’aide humanitaire, autour de vous, je vous en serais très reconnaissant. Peut-être qu’il y aura quelqu’un qui voudra bien m’aider. »

En complément de ce message, voici un message des responsables de la Communauté de l’Emmanuel en Pologne.

« Comme vous le savez, nous sommes en contact avec le père Andrzej presque tous les jours.

Nous comprenons et soutenons son désir d’aider les régions déchirées par la guerre, c’est-à-dire l’Est de l’Ukraine. Nous soutenons ce projet d’apporter de l’aide dans des endroits connus d’Andrzej et de la communauté ukrainienne et de le faire par l’intermédiaire de personnes que nous connaissons, afin d’éviter les situations où des personnes utilisent l’aide humanitaire pour leur propre profit.

La situation est très dynamique et nous essayons de réagir aux besoins qui nous sont présentés par Andrzej et la Communauté de l’Emmanuel localement.  Il y a quelques jours, Andrzej a obtenu une autorisation spéciale pour entrer en Pologne. Nous avons décidé ensemble de profiter de cette occasion pour transporter à Mosciska (lieu de résidence d’Andrzej) autant de marchandises que possible.  Andrzej va se rendre ensuite en plusieurs endroits, en utilisant ses contacts privés, pour transporter beaucoup de choses différentes en Ukraine.

Nous (la Communauté de l’Emmanuel en Pologne) nous concentrons maintenant pour acheter et rassembler en un seul endroit à Przemysl (ville polonaise près de la frontière ukrainienne) autant de nourriture que nous pourrons financer.  Andrzej les transportera à Mosciska avec l’aide de 3 hommes de sa paroisse, qui l’aideront à charger et décharger toutes ces marchandises. Ensuite, Andrzej veut les livrer à plusieurs endroits dans l’Est de l’Ukraine. Le vicaire de sa paroisse l’accompagnera en voiture.

Le grand désir d’Andrzej est de soutenir Charkov (la ville très touchée par la guerre). Il connaît plusieurs prêtres de la cathédrale de Charkov et nous leur avons déjà donné de la nourriture et de l’argent (1000 EUR) lorsqu’ils ont rendu visite à Andrzej à Mościska.  Maintenant, nous avons convenu avec eux du type de nourriture dont ils auraient le plus besoin et nous sommes en train d’organiser un transport dédié à l’évêque de Charkov via Caritas à Lublin (ville polonaise à l’est du pays).  Ainsi, Andrzej n’aura pas à conduire jusqu’à Charkov.  Le camion sera fourni par Caritas. Dans les prochains jours, le camion avec toute la nourriture commandée devrait être livré à l’évêque.  Andrzej aimerait aussi acheter en Pologne des objets liturgiques, comme du vin, des hosties, etc. et les distribuer à Charkov et ailleurs.

Toute aide supplémentaire de la part de tous ceux qui le souhaiteront sera vraiment appréciée pour continuer à répondre aux conséquences de la crise humanitaire en Ukraine.  Merci pour tout.»

En résumé :

Une action concrète d’aide humanitaire dans des villes dévastées d’Ukraine

Un engagement total et courageux de nos frères et sœurs sur le terrain

Un besoin de financement de 25.000€ permettant de financer à minima 5 à 6 transports de nourriture et autres produits de première nécessité, via des canaux de distribution connus

La Communauté de l’Emmanuel s’engage aux côtés de Fidesco pour soutenir notamment ce projet en Ukraine porté par le Père Andrzej, en lien avec la Communauté de l’Emmanuel en Pologne. Pour apporter votre soutien financier au projet, vous pouvez faire votre don ici :

  JE DONNE   

Si vous êtes soumis à l’impôt sur le revenu, votre don est déductible à hauteur de 66 %. Un don de 100 € vous coûtera 34 €.

Recommandez cet article à un ami

sur Facebook
par Whatsapp
par mail

Derniers articles d'actualité

JMJ avec l’Emmanuel : les préinscriptions ouvrent bientôt !

Les pré-inscriptions des JMJ avec l’Emmanuel ouvriront le 6 Juillet 2022 ! Au programme, un pré-forum international pour se préparer à ces JMJ 2023 à Lisbonne. https://youtu.be/rQkb6ktYaKg Un programme sur mesure pour les JMJ avec Emmanuel : Nous proposerons de

Restez connectés !
* : Vos coordonnées ne seront transmises à aucun tiers. Vous pouvez vous désabonner à tout moment en bas de chaque email (lire la politique de confidentialité).

Application de Prière
découvrir-Dieu

nos PROCHAINS événements

Jesus Festival

  • Du 8 au 10 juillet 2022
  • PARAY-LE-MONIAL (71)

Vacances Spirituelles et Familiales – été 2022

  • chaque semaine de l'été
  • CHÉZELLES (37)

Session d’été 2022 à Paray-le-Monial – 1ère session

  • Du 12 au 17 juillet 2022
  • PARAY-LE-MONIAL (71)