Trois jours de jubilation à Kigali ! (1/3)

Du vendredi 18 au dimanche 20 septembre 2015, trois jours de fête pour la Communauté de l’Emmanuel autour de 2 événements exceptionnels : l’ouverture de la cause de canonisation de Cyprien Rugamba et Daphrose Mukasanga, fondateurs de la Communauté de l’Emmanuel au Rwanda, puis le Jubilé des 25 ans de la Communauté au Rwanda !

Premier acte : Ouverture de la Cause de Cyprien et Daphrose

Ils sont venus nombreux de tout le pays pour vivre cet événement, le premier du genre au Rwanda. Des frères de la Communauté de l’Emmanuel du Burundi et de la République Démocratique du Congo (RDC) ont aussi fait le déplacement ainsi qu’une délégation de Belgique, d’Allemagne et de France.

Aux environs de 13h, avant même le début de la cérémonie, le ciel a montré sa façon de se réjouir de l’événement par un halo qui a entouré le soleil pendant plus de 30 minutes. Ce phénomène naturel assez rare (voir ici sous wikipédia) était un petit clin d’œil d’en-haut. « Le ciel et la terre sont remplis de ta Gloire. Hosanna au plus haut des cieux ! ». Beaucoup se sont alors remémorés les phénomènes observés dans le ciel de Kibeho, lieu des apparitions de la Mère du Verbe (de 1981 à 1989).

Dans la Cathédrale, le climat était celui d’une heureuse attente, chacun se tenant recueilli comme nos catéchumènes le jour de leur baptême. A 14h, une louange joyeuse a retenti dans la cathédrale, suivie d’un long temps d’adoration silencieuse. A 15 h a débuté la messe célébrée en kinyarwanda par Mgr Thadee Ntihinyurwa, Archevêque de Kigali, en présence de trois autres évêques des diocèses de Byumba, Kibungo et Nyundo. Une soixantaine de prêtres concélébraient également. La cathédrale était archi-comble, plus de 1.300 personnes étaient présentes.

Beaucoup de religieux et laïcs s’étaient déplacés. Parmi eux, Olivier Rugamba, fils aîné de Cyprien et Daphrose, ainsi que deux frères de Daphrose et d’autres membres de la famille.

Voici quelques extraits de l’homélie de Mgr Thaddée :

« Jésus s’est humilié en obéissant jusqu’ à la croix et qu’en signe de récompense, Dieu l’a élevé au ciel. De son regard affectueux, Jésus nous a lui-même rassurés en disant: “J’ai vaincu le monde” (Jn 16:33). Jésus Christ nous engage dans ce combat, dans cette bataille (“rugamba”en Kinyarwanda) : le combat de la vie, le combat de la sainteté, le combat de la lumière contre le règne des ténèbres. Jésus a commencé cette rugamba (bataille) et l’a clôturée dans sa mort et sa résurrection. Ainsi, Il nous demande de suivre son chemin en portant notre croix. « Celui qui veut être mon disciple, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. ». Le combat de Jésus Christ se caractérise par les armes de la lumière, car Jésus lui-même est lumière et vérité. Ne pouvant l’affronter de front, le Diable s’attaque aux croyants par les tentations, l’orgueil… Par sa croix, Jésus a vaincu le Diable et par là, Il nous a ôté la peur de celui-ci.

Cette lutte a été remportée par une foule immense de saints que l’on ne peut pas compter. Nous voudrions qu’il y ait parmi eux des Rwandais et qu’un un signe puisse nous être donné en ce qui concerne Cyprien Rugamba et Daphrose Mukansanga. Nous prions Dieu pour qu’Il accorde une telle grâce à ceux qui le prient (en ce moment) afin que nous puissions compter sur ces compatriotes pour les imiter à notre tour. Que Dieu accepte la prière de tous ceux qui sont réunis ici et que l’Eglise poursuive sans se lasser la cause qui va être ouverte ici en ce moment. Amen! »

Ouverture des causes de canonisation de Cyprien et Daphrose Rugamba

A la fin de l’Eucharistie, le moment tant attendu est arrivé : la séance officielle d’ouverture des causes de Cyprien et Daphrose ! Cette cérémonie par son côté très solennel en a surpris plus d’un ! Il s’agissait en effet de mettre sur pied un véritable tribunal qui va devoir évaluer très sérieusement l’héroïcité de vie des personnes présentées.

Un mot d’introduction a souligné le caractère exceptionnel et historique de cet événement car c’est en effet la première fois au Rwanda qu’a lieu un procès en vue de la béatification de deux enfants du pays. Il a aussi expliqué le rôle de la phase diocésaine puis précisé à l’assemblée que le jugement définitif sur Cyprien et Daphrose sera donné par le pape lui-même. Ultérieurement, l’étape de béatification pourra être franchie après la reconnaissance d’un miracle confirmé, et celle de canonisation après un second miracle. Toute l’assemblée a ensuite invoqué l’Esprit Saint par un chant.

Le Vice-Postulateur, en la personne de François-Xavier Ngarambe et sa femme, Yvonne-Solange Kagoyire, responsables de la Communauté de l’Emmanuel au Rwanda, ont lu de courtes biographies de Cyprien et Daphrose à l’ambon. Puis, le postulateur, le Dr Waldery Hilgeman, et les vice-postulateurs, François-Xavier Ngarambe et le frère Reginald D. Cruz (C.F.X) ont présenté leurs lettres de nomination. Laurent Landete, Modérateur de la Communauté de l’Emmanuel, a lu la pétition d’ouverture des Causes de béatification et canonisation des Serviteurs de Dieu Cyprien Rugamba et Daphrose Mukansanga. Mgr Thaddée Ntihinyurwa a alors lu le décret acceptant la pétition et toute l’assemblée a longuement applaudi.

Ensuite tous les participants au procès ont prêté serment sur la Bible d’assurer fidèlement leur charge et de conserver le secret y afférent :

  • Mgr Thaddée Ntihinyurwa, archevêque de Kigali.
  • L’abbé Jean-Bosco Ntagungira, Délégué épiscopal ;
  • L’abbé Martin Uwamungu, Promoteur de justice ;
  • Edith Kayitesi, Notaire ;
  • Donatila Mukeshimana, Notaire adjoint ;
    Ainsi que :
  • le Dr. Waldery Hilgeman, Postulateur ;
  • François-Xavier Ngarambe, vice-Postulateur ;
  • le frère Reginald D. Cruz C.F.X, vice-Postulateur.

Il est intéressant de noter que, pendant la phase diocésaine du procès, le postulateur de la cause va tenter de montrer que la vie du serviteur de Dieu atteste de ses vertus héroïques et qu’il jouit d’une réputation de sainteté, tandis que le promoteur de justice (anciennement surnommé ‘avocat du diable’) s’assure qu’on ne peut pas prouver le contraire. C’est donc un travail long, précis et très documenté qui commence aujourd’hui (l’instruction Sanctorum Mater précise toutes les modalités du procès diocésain).

La cérémonie s’est conclue par le chant du Magnificat, sur un air composé par Cyprien Rugamba. Cyprien et Daphrose sont désormais appelés Serviteur et Servante de Dieu. Mgr Thaddée Ntihinyurwa a demandé à la foule de prier avec lui la prière officielle pour la béatification des Serviteurs de Dieu :

Père saint,
Nous te prions pour la béatification des serviteurs de Dieu Cyprien et Daphrose.
Donne-nous d’avoir toujours, comme eux, un zèle incessant pour l’adoration, un cœur brûlant d’amour pour toi, une compassion agissante pour tous ceux qui souffrent. Aide-nous à nous donner sans compter au service de l’évangélisation des familles et des pauvres.
En communion avec Cyprien et Daphrose, nous te confions spécialement les couples qui rencontrent des difficultés conjugales et les personnes qui peinent à pardonner à leurs ennemis et nous te demandons de faire de nous des instruments de paix.
Par l’intercession des serviteurs de Dieu, nous osons te demander, selon ta volonté, la grâce de……………………………………………..
Seigneur, accorde-nous la paix et la grâce qu’avec foi nous te demandons. Amen.

Une fine pluie avait entre-temps arrosée la capitale en signe des bénédictions à venir.

Voici un premier petit fioretti : dès la fin de la cérémonie, un prêtre a été accosté par un homme qui désirait se confesser. Il l’a emmené dans une petite chapelle attenante. Mais ce sont finalement 50 hommes qui sont venus se confesser ! Les bénédictions ne font que commencer. Deo gratias !

Cyprien et Daphrose, priez pour nous !

Si vous recevez des grâces attribuables à la prière de Cyprien et Daphrose, ou si avez un témoignage à apporter, écrivez à : causescyprienetdaphroserugamba@gmail.com.

Sylvaire Mucungura et Louis-Etienne de Labarthe

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :

Partager sur facebook
Je partage
sur Facebook
Partager sur whatsapp
J'envoie
via Whatsapp
Partager sur email
Je transmets
par mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A lire aussi

EMMANUEL PLAY

Directs, replays, parcours de formation...