La résurrection du Christ, actuellement au cinéma !

Affiche-LaresurrectionduChristInterview d’Hubert de Kerangat, Assistant Marketing et Communication de Saje distribution, branche audiovisuelle de la Communauté de l’Emmanuel.

> Quelle est l’histoire ?

La Résurrection du Christ est l’histoire du tribun romain Clavius (incarné par l’acteur Joseph Fiennes) qui se retrouve à enquêter sur la mystérieuse disparition du corps du Christ trois jours après la crucifixion. De fil en aiguille, sa quête de vérité sur ce qui s’est passé va l’amener à remettre en cause tout ce qu’il croyait jusqu’alors.

> Que proposez-vous aux chrétiens autour du film ?

Saje est partenaire de Sony Pictures pour la sortie du film parce que nous pensons vraiment que ce film peut toucher des gens et les mettre en contact avec le cœur même de notre foi chrétienne : le Christ est ressuscité d’entre les morts pour nous sauver. Et nous sommes très touchés d’avoir pu rassembler, en très peu de temps, autant de partenaires aussi emblématiques que l’Eglise Catholique en France, la Fédération Protestante de France, nos amis évangéliques du Top Chrétien et d’Info Chrétienne ainsi que différents médias comme KTO, Radio Notre Dame, Famille Chrétienne, L’1visible ou Aleteia. En effet, sur un film comme celui-là, nous pouvons vivre un véritable œcuménisme de la mission. C’est la raison pour laquelle nous avons envoyé il y a 3 semaines à 6000 lieux de cultes (catholiques et protestants) un kit complet comportant affiches, tracts, fiches L’1visible sur le thème « Le Christ est-il vraiment ressuscité ? » et dossier d’animation pastorale pour aider à l’animation d’éventuels débats après la projection (que chacun peut télécharger ici). En résumé, ce que nous proposons aux chrétiens, c’est de tirer parti de ce film, pour inviter des non-croyants à voir un film à la fois épique et spirituel.

> En quoi se servir d’un tel film peut aider à évangéliser ?

La force du film, c’est qu’il nous donne le point de vue d’un païen (le tribun Clavius) sur les événements qui se sont déroulés entre la Passion et l’Ascension. Ce personnage et cet angle de vue décalé permettent à ceux qui sont les plus éloignés de notre foi, de s’identifier au personnage principal et de le suivre tout au long de son enquête.