Restons ferme dans la foi !

Après les derniers événements en France, Laurent Landete, modérateur de la Communauté de l’Emmanuel, adresse un message aux amis de la Communauté.

11janvier

Chers amis,

En ces jours d’épreuve, mais également de rassemblement et d’émotion, je voulais attirer votre attention sur les propos très justes et très équilibrés du Cardinal André Vingt-Trois :

« Notre pays, notre ville de Paris en particulier, ont été cette semaine le théâtre d’actes de violence et de barbarie inouïes. Depuis de nombreuses années pour nous, la guerre, la mort, c’était toujours ailleurs même si, pendant ce temps, des soldats français étaient engagés en différents pays pour essayer d’apporter un peu de paix. Certains l’ont payé de leur vie. Mais la mort violente s’est invitée brusquement chez nous. En France, et bien au-delà de nos frontières, tous sont en état de choc. La majeure partie de nos concitoyens ont vécu cette situation comme un appel à redécouvrir un certain nombre de valeurs fondamentales de notre République comme la liberté de religion ou la liberté d’opinion. Une caricature, même de mauvais goût, une critique même gravement injuste, ne peuvent être mises sur le même plan qu’un meurtre. La liberté de la presse est, quel qu’en soit le coût, le signe d’une société mûre. Que des hommes nés dans notre pays, nos concitoyens, puissent penser que la seule réponse juste à une moquerie ou une insulte soit la mort de leurs auteurs place notre société devant de graves interrogations. Que des Français juifs paient encore une fois un tribut aux troubles qui agitent notre communauté nationale redouble encore leur gravité. Nous rendons hommage aussi aux policiers morts en exerçant jusqu’au bout leur fonction. »

Le Cardinal nous invite ensuite à « prier le Seigneur pour les victimes des terroristes, pour leurs conjoints, pour leurs enfants et leurs familles ». Il nous encourage à prier pour notre pays : « que la modération, la tempérance et la maîtrise dont tous ont fait preuve jusqu’à présent se confirment dans les semaines et les mois qui viennent ; que personne ne se laisse aller à l’affolement ou à la haine». Enfin, il nous exhorte à « prier pour les terroristes qui découvrent la vérité du jugement de Dieu ».

En ces jours et dans les temps qui viennent, restons bien ensemble « à notre poste » et demeurons fermes dans la foi (cf. Rm 5,2). Plus que jamais, soyons fidèles à l’adoration, à notre vie de prière quotidienne qui nous dévoile le véritable sens de l’histoire du Salut et donc celui des événements que nous vivons en toute circonstance. Plus que jamais, approchons nos cœurs de ceux qui souffrent, quels qu’ils soient, afin d’être des évangélisateurs renouvelés par le désir de bâtir la civilisation de l’Amour, sans angélisme, ni crainte. Sur ce chemin, accueillons ces paroles poignantes de Saint Jean-Paul II : « Là où le mal grandit, là grandit aussi l’espérance du bien. »

Oui, gardons ensemble un cœur de louange et demeurons constants dans la réponse à notre appel. « Bien plus, nous nous glorifions même dans les tribulations, sachant que la tribulation produit la constance, la constance une vertu éprouvée, et la vertu éprouvée l’espérance. Or, l’espérance ne trompe point, parce que l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par l’Esprit-Saint qui nous a été donné »(cf. Rm 5,3-5).

Je vous confie de manière toute particulière, les volontaires engagés et immergés dans la mission du Rocher, auprès des jeunes des cités. Je pense aussi à tous ceux d’entre vous qui vivent et travaillent auprès de ces périphéries. Que Notre-Dame-de-la-Prière les protège et les guide.

Que ces évènements soient pour nous aussi, l’occasion de supplier la Mère de l’Emmanuel de nous aider dans notre lutte contre notre propre péché, afin d’extirper du fond de nos cœurs toute forme de violence qui pourrait s’y cacher. « Si de ce qui est vil, tu tires ce qui est noble, tu seras comme ma bouche » nous dit aussi le prophète Jérémie (15.18).

Regardons l’Etoile, invoquons Marie, si nous la suivons, nous n’aurons rien à craindre : notre monde aura besoin de le savoir …

Avec toute l’Eglise, demandons la grâce d’être pour notre part, des artisans de cette Espérance et de la Paix.

Bien en communion toujours,

Laurent Landete, modérateur de la Communauté de l’Emmanuel.