On s’est sentis accueillis à Paray – Témoignage de Clothilde et François-Xavier

Première fois à Paray pour Clothilde et François-Xavier. Alors que la première veillée commence François-Xavier se rend seul sur le site des sessions pendant que Clothilde reste garder leur dernière enfant. Pourtant ils seront tous les deux touchés par l’accueil qu’ils vont recevoir à ce moment-là. 

François-Xavier : Clothilde et François Xavier, nous avons quatre ados et une petite de trois ans. Voilà, c’est la première fois que nous venons à Paray. On en avait entendu beaucoup parler. Mais à vrai dire, c’est la première fois que nous avons réussi à aligner toutes les planètes. Et à vrai dire, on ne savait pas trop à quoi s’attendre. Mise à part qu’il y aurait du monde. Et donc, pour cette première journée, moi, ce qui m’a particulièrement frappé, c’est l’accueil, l’accueil humain très chaleureux, des sourires, des visages. C’est quelque chose qui m’a vraiment frappé en arrivant. Mais la réalité prenant le dessus assez rapidement, première veillée arrive.

Clothilde : Première arrive, on décide de coucher notre petite de quatre ans et il y en a un ou deux qui se dévoue et je dis à François Xavier “Vas-y! Les ados sont bien occupés. Moi, je suis contente d’être là. Tout le monde est occupé. Je vais, je vais garder la petite, il n’y a pas de soucis.” Je vois cette occasion de silence aussi, peut-être pour me préparer à ce que j’allais vivre à cette session, et aussi un grand soulagement de la mère de famille où enfin tout le monde est occupé.

FX : Et moi je dis : “Mais non, non, attend, ils ont fait une pub à un moment donné, il y a une application où tu peux suivre en direct.” Alors j’ai pompé le bazar, wifi, etc. Etc. On y est arrivé. Et puis je suis parti avec un bisou sur le front en laissant la veillée branchée. J’ai fait mon petit, mon petit périple dans Paray et je me suis placé un peu au fond là-bas en arrivant, en arrivant un peu en retard et je me suis assis. J’avais au moment où les animateurs disaient : “Parlez à votre voisin que vous ne connaissez pas et échangez des trois mots” :
“Salut,
– Oui bonjour,
– Cordon bleu clair ?
– Oui, oui !
– Et d’où viens-tu ?
-Moi, je viens de Haute-Savoie
Et il me répond “ah bah moi aussi, je viens de Haute-Savoie
– Mais je suis d’Annecy
– Ah, je dis, moi aussi, je suis d’Annecy, mais enfin Seynod particulièrement.
– Ah bah moi aussi !”
Et en fait, on était à 300 mètres à vol d’oiseau maximum. Donc, non seulement l’accueil humain était très fort, mais en plus de ça, le Seigneur nous accueille aussi à Paray, en nous plaçant et en nous donnant des signes, des petits signes qui réchauffent le cœur.

C : Et moi, pendant ce temps-là, je suis devant le live, je m’installe confortablement sur le canapé, le live au bout. Je ne vous cache pas qu’après ces mois de confinement, voir les choses en visio, je n’étais pas non plus très assidue. Je me suis dit je vais regarder cinq minutes, j’ai un bon livre pour la fin de la soirée. Et puis, je prends le temps quand même de regarder ce live. Et puis, assez vite, je ne sais pas si vous vous souvenez cette première soirée, on vous a proposé de regarder s’il n’y avait pas quelque chose sous votre chaise. Et là, je suis donc en silence. Ma petite dort dans la chambre à côté. Je vois ça. Je m’approche de mon écran. Je me dis “Oh là là, quel message mon mari va recevoir ? ” Je suis émue, j’imagine tous ces communautaires qui ont préparé cette délicatesse de la petite phrase sous le siège. A ce moment-là, je suis partagée entre la joie immense de savoir que François-Xavier va recevoir une phrase. Je suis touchée dans mon rôle de mère qui prépare toujours tout pour les enfants, pour la famille et qui, aujourd’hui, voit sa famille gâtée sans avoir rien préparé. Et je regrette un peu de ne pas y être allée.

FX : Voilà mais comme il y avait une chaise à côté de moi, j’ai glissé la main sous la chaise vide et j’ai quand même récupéré un petit papier que j’ai envoyé par SMS.

C : Le premier SMS, c’est le message reçu par François Xavier Je médite ce message, je me réjouis avec lui de ce qu’il vient de recevoir comme parole et avant de recevoir le message de la chaise d’à côté. La personne qui qui commente le live nous dit “Chers amis internautes, vous qui êtes en visio, nous avons tiré pour vous une parole d’évangile.” Et la parole est délivrée. C’est une parole sur l’espérance. Et cette parole me rejoint profondément. Nous venons à Paray pour rendre grâce. Nous venons à Paray avec, comme chacun de vous, avec des actions de grâce et des et des souffrances. Et cette parole d’espérance me remplit. L’émotion s’invite. Je suis vraiment dans l’action de grâce et je suis tellement touchée de la délicatesse de cette session où chacun est pris en compte là où il est. Et moi, dans mon rôle de mère, à côté de ma petite qui dort, mes ados sont bien occupés, mon mari est comblé et moi, je ne suis pas oublié.

Recommandez cet article à un ami

sur Facebook
par Whatsapp
par mail

Derniers articles d'actualité

Les mystères de la vie de Pauline – Spectacle à Saint-Nizier

À Saint-Nizier, église où elle est enterrée, un spectacle retracera à la Toussaint 2022 la vie de Pauline Jaricot, avec comédiens professionnels et amateurs. Par LAURENCE DE LOUVENCOURT Avec ses quarante années d’expérience comme scénariste et metteur en scène, Marie-Cécile

Restez connectés !
* : Vos coordonnées ne seront transmises à aucun tiers. Vous pouvez vous désabonner à tout moment en bas de chaque email (lire la politique de confidentialité).

Application de Prière
découvrir-Dieu

nos PROCHAINS événements

3 soirées Emmanuel Education

  • 24 septembre 2021 / 11 mars 2022 / 20 mai 2022
  • EN VISIO ()

Cycle du curé d’Ars

  • Démarrage en novembre 2022
  • DANS DIFFÉRENTS LIEUX SPIRITUELS ()

Escale Mariale en Touraine

  • Du 16 au 20 mai 2022
  • L’ILE-BOUCHARD / CHEZELLES (37)