Nouvel engouement pour le Forum Zachée

Environ 500 personnes se sont retrouvées dans la cité du Cœur de Jésus à l’occasion du Forum Zachée, qui s’est tenu pendant trois jours à Paray-le-Monial fin mai début juin sur le thème « la subsidiarité, vers une juste autonomie ». De nombreux jeunes ont gonflé les rangs des participants, ainsi que des personnes peu habituées à ce type de rencontre : « Zachée, ça va nous correspondre », témoignait ainsi une jeune femme cadre supérieur et peu impliquée dans l’Eglise. « En venant au Forum Zachée, on s’aperçoit que nous pouvons vraiment vivre notre vocation dans le monde sans être du monde », aussi témoigné une autre participante.

Trois grandes interventions

Dans son enseignement intitulé « comprendre la subsidiarité », Pierre-Yves Gomez, a rappelé ce « trésor de la doctrine sociale » : « nous avons les moyens de proposer une société plus belle qui s’enracine dans la philosophie naturelle mais aussi dans un Dieu qui nous fait confiance et nous invite à participer au bien commun ». (vidéo)

« Comment le plus pauvre peut-il être acteur de la société ? » était le thème d’un autre enseignement proposé par Valérie Regnier, responsable de Saint’Edigio France, une communauté d’origine italienne présente aujourd’hui dans 70 pays. Elle a notamment évoqué les personnes immigrées : « une fois intégrées, a-t-elle souligné, elles peuvent être des acteurs plein d’élan pour ceux qui sont dans le besoin : ils sont plein d’espérance ! ». Afin que ces personnes ne soient pas exclus et considérées comme des « déchets » de la société – pour reprendre les mots du pape François – Valérie Regnier a appelé de ses vœux « une révolte du gratuit » : « les chrétiens doivent promouvoir la culture de la sympathie (au sens étymologique du mot) et de la rencontre ».

« La subsidiarité dans le monde du travail » était le sujet abordé par Joseph Thouvenel, vice-président de la Confédération française des travailleurs chrétiens (CFTC). « Ce qui caractérise la doctrine sociale sur laquelle s’appuie la CFTC, a-t-il témoigné, c’est de considérer l’être humain dans sa double dimension, matérielle et spirituelle. Pour un syndicat chrétien, la lutte des classes est inconcevable. Chacun à sa place doit prendre en compte des données et exercer sa responsabilité. » « La confiance, c’est l’application du principe de subsidiarité dans l’entreprise, a-t-il également affirmé, remarquant notamment que considérer des sous-traitants comme des partenaires (exemple de l’Allemagne) plutôt que se positionner comme donneur d’ordres ». (vidéo)

« Subsidiarité : famille et éducation » : Anne Coffinier, fondatrice de la Fondation pour l’école, a  indiqué que le bien commun est fortement lié au bien de l’enfant, c’est-à-dire le développement ses potentialités, de sa liberté, de sa capacité à devenir adulte, de vivre en fils de Dieu. « L’essentiel en éducation est extrascolaire. C’est la famille qui est la première éducatrice. L’école tire son autorité de la délégation parentale ». (vidéo)

Remarquable aussi, un enseignement sur le thème « le pape François pour les nuls » donné par le Frère Eric Dibot, Gardien du Couvent des Capucins de Clermont-Ferrand. (vidéo)

Parmi les ateliers les plus appréciés, « L’engagement en politique », mené par François-Xavier Bellamy, maire adjoint de Versailles : « ce n’est pas en prenant le pouvoir que le Christ a changé le monde, a-t-il ainsi affirmé. « Si l’on croit que c’est la politique qui change le monde, on risque d’espérer d’elle et de ne pas prendre – en tant que chrétien – notre place dans les lieux où une prise de parole est possible ». Il a défini la politique comme étant au service de la collectivité, pouvant devenir « un magnifique lieu de sanctification ». Il a également mis en évidence une des spécificités de l’Evangile par rapport aux philosophes humanistes : « ces derniers, notamment Rousseau, ont comme valeur centrale d’aimer l’humanité, or l’Evangile, lui, invite à aimer son prochain. Il est plus difficile d’aimer son prochain que l’humanité en général. La politique, c’est la proximité et en cela elle rejoint la subsidiarité ». « Une société aux valeurs humanistes devient inhumaine lorsqu’elle sort de la proximité. », a-t-il conclu.

A noter aussi, une veillée miséricorde, ce qui ne manquait pas de sens dans la ville où Jésus a révélé l’amour de son cœur pour tous : Sacrement de réconciliation, groupes de miséricorde pour recevoir le soutien dans la prière et déposer une intention au pied du Saint Sacrement exposé avant de repartir avec une Parole de Dieu… Les participants ont pu entendre aussi le témoignage de Coralie, membre de l’Emmanuel, sur la joie de la foi : elle s’est convertie alors qu’elle vivait un évènement extrêmement douloureux, la maladie et la mort de son mari.

Enfin, une table ronde sur le thème « la doctrine sociale dans ma vie quotidienne » a rassemblé des témoins d’horizons très divers. Chaque intervenant s’étant présenté en spécifiant son travail et son itinéraire spirituel, l’auditoire a été invité à faire le même exercice en prenant quelques instants de silence. Chaque intervenant a conclut la rencontre par une bref message que nous publions ci-dessous.

« Chacun est important. Il y a trois alliances fondamentales : celle entre Dieu et l’Homme, celle entre l’homme et la femme, et celle entre l’homme et la terre. » –  François de Kérimel, agriculteur

« Il faut être dans le débat, on ne peut pas laisser la place aux autres. Il faut témoigner partout, être fier de ce que l’on fait, de notre foi ! » – Hubert Besson, producteur de « Plus belle la vie »

« On peut vendre facilement ce que l’on a créé à partir de ce qui nous tient à coeur. J’ai dit au Seigneur que si ça marchait, il ne le regretterait pas ! (…) N’ayez pas peur ! » Aline Besson, productrice de « Sous le soleil »

« La relation au beau peut nous rendre plus humain. La relation à l’œuvre d’art nous ouvre un monde de relations aux autres. Donner du temps nous rend plus fécond. »   Sophie Bellier, co-fondatrice des ‘Aeliers du Regard’


Retrouvez sur la chaîne Youtube Zachée différents témoignages pris lors de ce Forum Zachée 2014.

A lire aussi

Revue de presse du 5 décembre 2019

Ci-dessous quelques articles et émissions de radio ou télévision parmi les plus significatifs dans ceux publiés ou diffusés récemment et qui mentionnent la Communauté de l’Emmanuel ou une de ses œuvres.   [KTO] Que signifie le fait de dire que

Recevoir notre newsletter
Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire