Naissance de l’Emmanuel à l’Ile Maurice

Ile Maurice © Communauté de l'Emmanuel 2015

« Nous vous annonçons une grande joie, la famille s’agrandit ; la Communauté de l’Emmanuel vient de naître à l’Île Maurice ! »

Ile Maurice © Communauté de l'Emmanuel 2015En 1981, Pierre Goursat, accompagné de 3 ou 4 frères, était venu sur ce bout de caillou perdu en plein Océan Indien (voir la photo – les reconnaissez-vous ? –  p.127 du livre le Feu et l’Espérance) alors que les débuts de la Communauté étaient frémissants mais déjà bien prometteurs.

Devant le Seigneur, mille ans sont comme un jour » (2 Pierre 3, 8)

Le Seigneur attend que les cœurs soient prêts ! A Noël 2011, un couple de membres de la Communauté, Bertrand et Guillemette, vient s’établir à Maurice à la suite d’une proposition de travail. L’installation boitait du côté spirituel et ils commencent à prier le Seigneur de leur envoyer des frères pour ne pas rester seuls et pouvoir continuer à vivre localement des grâces de la Communauté. Pour le Carême 2013, dans la foi, ils décident de proposer à quelques couples de la paroisse – repérés pour leur présence à la messe en semaine – de venir partager avec eux. Quatre couples acceptent de démarrer deux fois par mois ce qui devait devenir une « maisonnée ouverte ».

« Pour moi, j’aurai recours au Seigneur, Il est l’auteur d’œuvres grandioses, de merveilles qu’on ne peut compter ! » (Job 5, 8-9) 

Noël 2012, sans rien savoir de tout cela, pendant un séjour de repos à Maurice, une ancienne de la Communauté, consacrée dans la Fraternité, recevait dans sa prière l’appel pressant à venir s’installer sur place pour aider à l’évangélisation de la jeune génération qui délaissait l’Eglise. Après un pèlerinage au Père Laval (prêtre français, le « Saint » de l’Île), elle reçoit confirmation de cet appel. Elle demande au Seigneur de la conduire en tout et à la Vierge Marie de la guider, réserve sur place une location meublée qui se trouve libre au mois de mai et rentre en France préparer son départ. Par un couple ami – le Seigneur est super doué pour organiser connections et rencontres ! – elle découvre alors avec bonheur la présence de Bertrand et Guillemette à l’Ile Maurice qui, cadeau supplémentaire du Seigneur, vivent à 10 minutes de l’habitation réservée.

 « Les faveurs du Seigneur ne sont pas finies, ni ses compassions épuisées, elles se renouvellent chaque matin… » (Lm 3, 28)

Charles, un frère engagé du Rwanda, rejoint alors le trio pour un an d’études à Maurice et Marc, un frère mauricien en EAD qui terminait une thèse aux Pays-Bas, rentre au pays pour y trouver un job. Nous nous retrouvons donc cinq frères de Communauté pour soutenir 4 couples de « regardants »… Merci Seigneur !

2014 : Beau parcours de préparation à l’Effusion de l’Esprit, les 4 couples regardants entrent en EAD (étape d’accueil et de discernement) et, après le jubilé des 100 ans de naissance de Pierre Goursat, engagement de Marc le jour des 150 ans de la mort du Père Laval. Finalement, il trouve un job à… Jérusalem !

« Au bord du torrent, sur chacune de ses rives, croîtront toutes sortes d’arbres fruitiers dont le feuillage ne se flétrira pas et dont les fruits ne cesseront pas : ils produiront chaque mois des fruits nouveaux, car cette eau vient du sanctuaire. Les fruits seront une nourriture et les feuilles un remède » (Ez 47, 12)

Désormais suffisamment nombreux, nous avons commençé « les soirées de l’Emmanuel » chaque premier mercredi du mois, sur la paroisse Saint-Pierre où l’évêque, Mgr Maurice Piat, nous a lui-même demandé de nous investir. Les soirées ont lieu dans la grande chapelle de Notre-Dame-du-Bon-Conseil où trône une belle statue du Sacré-Cœur. Merci de porter dans votre prière cette nouvelle étape qui a débuté le 1er octobre 2014 pour la fête de Sainte Thérèse (l’amie de Pierre Goursat !) et qui va désormais rendre visible officiellement la Communauté de l’Emmanuel à l’Ile Maurice. Que le Seigneur continue à conduire chacun et à attirer à Lui les cœurs qui sont prêts !

Par les membres de l’Emmanuel à l’île Maurice