Les 3 fondamentaux du carême par Mgr Christory

Mgr Christory a écrit une lettre pastorale à ses diocésains. Il y exprime les 3 fondamentaux du carême : Prier, Partager, Jeûner. Un appel aussi à se faire proche de Celui qui a souffert pour nous et à méditer sa parole. A lire d’urgence !

Chers amis et diocésains d’Eure et Loir,

© Communauté de l’Emmanuel/L. Lefèvre

Quelle joie de pouvoir, dans la fraternité authentique que nous donne notre attachement au Christ et en ce temps liturgique particulier, vous adresser ces quelques mots. Voici que s’ouvre devant nous le Carême. Et ce Carême est un moment de grâce et de gloire. Loin de l’austérité à laquelle on l’associe si souvent le Carême est un moment de joie : l’Église nous offre quarante jours pour marcher avec Jésus qui monte à Jérusalem pour vivre sa passion. Ce temps de grâce s’ouvre chaque année par le mercredi des Cendres pendant laquelle l’Évangile nous propose de vivre « dans le secret » la prière, le partage et le jeûne (Mt 6,1-18).

Reprenons ces trois fondamentaux du carême :

Prier.

C’est respirer et vivre à l’écoute de Dieu, laisser l’Esprit Saint inspirer au quotidien nos cœurs assoiffés d’amour. Mais l’homme contemporain s’est habitué à vivre sans Dieu. YouTube, Deezer ou encore Spotify comblent – ou au moins encombrent – nos oreilles munies d’écouteurs. Quel autre Dieu puis-je encore écouter ? Quelle voix peut encore nous séduire ? Pour beaucoup, prier c’est dire ses prières. Prières du matin et du soir comme les aînés l’ont appris il y a longtemps. Pour sainte Thérèse, prier c’est un simple regard jeté vers le ciel, un mot d’amour adressé à Dieu, une respiration de l’âme. Prier c’est une relation entre deux êtres, entre Dieu et l’homme. Quel mystère : l’homme, malgré sa pauvreté et sa petitesse, est capable et digne de communion avec son Créateur. Prier lui est même essentiel. Seule la prière permet à notre volonté de s’accorder à celle du Père éternel. « Père, que ta volonté soit faite » (Mt 26, 42). Le carême, en nous invitant à prier, nous permet de découvrir cet  appel spécifique du cœur à cœur que Dieu adresse à tout homme : prier seul en se retirant dans ma chambre, prier ensemble en prenant du temps en groupe ou en paroisse. Prier avec la Parole de Dieu surtout, avec le Magistère, avec les saints aussi. Prier. Ne pas négliger ce temps, nécessaire, essentiel, vital. Dieu est avec nous comme l’amoureux fou d’amour qui ne désire qu’une chose : vivre ce cœur à cœur.

Partager.

L’actualité nous le rappelle : le partage est également essentiel pour l’Homme. Les gilets jaunes ont lancé un cri. Celui-ci me rappelle le tableau de Edvard Munch intitulé Le Cri. Le personnage est peint pour exprimer une grande détresse, mais sa bouche largement ouverte semble n’émettre aucun son car ce dernier se perd dans le vide balayé par le vent de l’indifférence. Nous pouvons partager tant de choses : notre temps, nos talents, notre argent. Comme offrir sa dîme, une part de ce qui nous est important, de ce qui compte. Donc pas seulement mon trop plein, ce dont je n’ai pas besoin, mes restes inutiles dont je me débarrasserais. [Lire la suite…]

Lire la lettre intégrale de Mgr Christory


Pour aller plus loin


40 jours dans le désert – un témoignage pour le carême

Le désert est un lieu aride mais qui purifie et prépare à une grande joie. C’est cette expérience qu’a vécue ...

Un message de Pierre Goursat pour le Carême

Le carême est l’occasion de prendre de bonnes résolutions pour avancer dans notre relation d’amitié avec Dieu. Mais comment durer ...

A lire aussi

Revue de presse du 5 décembre 2019

Ci-dessous quelques articles et émissions de radio ou télévision parmi les plus significatifs dans ceux publiés ou diffusés récemment et qui mentionnent la Communauté de l’Emmanuel ou une de ses œuvres.   [KTO] Que signifie le fait de dire que

Recevoir notre newsletter
Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire