L’Emmanuel au Burundi, une communauté dynamique

Une étape importante a eu lieu dans la vie de la Communauté du Burundi, en décembre, lors d’un week-end communautaire. Cette jeune communauté (11 ans d’âge) est très dynamique : elle ne cesse de grandir d’année en année et comprend aujourd’hui 150 membres.

 

//
var myKishlery = new Kishlery(‘kishlery’, {
mode: ‘photoset’,
id: ‘72157640245616984’,
limit: ’30’,
tags:  »,
maxSize: ‘300’,
forceHeight: true,
linkToFlickr: true,
showOwner: true,
showTitle: true,
showButtons: true,
showThumbnails: true,
showMosaic: true,
activateKeyboard: true,
singleMode: false,
sort: ‘date-posted-desc’,
showMosaicImmediately: false,
playImmediately: false,
centeringMargin: true,
showLog: false,
quickView: true,
bigMosaic: true,
showFooter: true
});
//

Les sessions d’Amour et Vérité, organisées depuis plusieurs années, ont permis de faire connaître la Communauté et d’y accueillir de nombreux couples. C’est ainsi qu’après Bujumbura, la capitale, un nouveau secteur est sur le point de s’ouvrir à Gitega, dans le centre du pays.

Que de merveilles à voir sur place et que de signes positifs de la part de Mgr Evariste Ngoyagoye, évêque de Bujumbura, qui encourage et accompagne les différentes initiatives de la Communauté !

Début décembre, 11 nouvelles personnes se sont engagées dans la Communauté, illustrant ce dynamisme et cette progression de la Communauté dont le charisme se déploie jour après jour.

Ce charisme se déploie grâce à l’adoration eucharistique vécue très régulièrement dans la petite chapelle du Centre Emmanuel, construite par les membres de la Communauté sur un terrain qui leur a été donné en plein cœur de la ville. L’autorisation d’y conserver en permanence le Saint Sacrement a été donnée par l’évêque et l’ordinaire du lieu, en même temps qu’arrivait de Rome un bel ostensoir…

Un charisme qui se déploie également dans les différentes missions d’évangélisation que la Communauté porte au service de l’Eglise toute entière.

Ce week-end a été aussi l’occasion pour une jeune femme, Fanny-Sandrine, d’entrer en étape de formation pour la vie consacrée, première à vivre cette étape pour la Communauté du Burundi. La joie était à la mesure de l’importance de l’évènement. Lors de la messe, les délégués de zone ont pu présenter cet état de vie, la vocation de la vie consacrée et ses réalités.

Recommandez cet article à un ami

sur Facebook
par Whatsapp
par mail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.