Le jugement particulier

Cet article fait partie du dossier thématique :De la mort à la Vie éternelle →

Quand le rideau se déchirera, un dévoilement !

Par le PÈRE JEAN-MARC BOT
pour Il est vivant! n°345

La meilleure représentation du jugement dernier dans l’Évangile se trouve dans l’entretien de Jésus avec Nicodème : « Car Dieu n’a pas envoyé son fils dans le monde pour juger le monde mais pour que le monde soit sauvé par lui. Qui croit en lui n’est pas jugé ; qui ne croit pas en lui est déjà jugé. Et le jugement le voici. La lumière est venue dans le monde et les hommes ont préféré l’obscurité à la lumière parce que leurs œuvres étaient mauvaises. Quiconque fait le mal hait la lumière et ne vient pas à la lumière. » (Jn 3, 16-17). Ce texte nous dit que le jugement n’est pas l’intention de Dieu. Celui qui exerce sa liberté dans la miséricorde échappe au jugement. Le jugement vient de la liberté. Il est un dévoilement : celui d’une vie dans sa vérité. Le jugement, c’est la lumière à laquelle on ne peut plus échapper, juste après la mort. Le bilan est clos. L’évidence se fait du côté de l’âme et du côté de Dieu. Comme dit Jésus : « La mesure avec laquelle vous mesurez servira pour vous. » (cf. Mt 7, 2). C’est une révélation, un rideau qui se déchire, un dévoilement.

L’amour de la vérité et la vérité de l’amour

« Au soir de notre vie, nous serons jugés sur l’amour », dit saint Jean de la Croix. Plus précisément, sur l’amour de la vérité et la vérité de l’amour. L’amour de la vérité, c’est en réalité la conscience morale droite. Nous prions d’ailleurs à la messe ainsi : « Pour tous ceux dont toi seul connais la foi, la droiture. » Si on est dans l’Église, et qu’on n’a pas une conscience droite, on peut se perdre. Ce n’est donc pas parce qu’on est “catho” qu’on va être sauvé. Et ce n’est pas non plus parce qu’on n’est pas catho qu’on va être perdu. On ne peut pas juger de l’extérieur de la droiture de la conscience des personnes. Si des personnes ne connaissent pas le Christ ou ont rejeté sur terre une mauvaise conception de Dieu, mais ont une conscience droite, cela leur ouvre la voie à la grâce prévenante : c’est-à-dire la foi, l’espérance et la charité minimum pour être sauvé.

Les gestes évoqués par Jésus en saint Matthieu (chapitre 25) pour accéder au royaume des cieux, sont très concrets : nourrir, donner à boire, habiller, accueillir, rendre visite. Rien à voir donc avec un humanitaire show-business. Cela suppose une charité authentique, dans l’esprit de ce qu’écrit saint Paul : « Si je n’ai pas la charité, ce ne me sert de rien. » (1 Cor 13). Dans ce passage, Jésus présuppose un amour en vérité : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » C’est-à- dire considérer tout être humain comme un autre soi-même dans toutes les circonstances possibles. C’est une base compréhensible par tous les êtres humains. Le concile Vatican II dit que nous serons jugés par la conscience morale sur les deux commandements de l’amour : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de toutes tes forces et de toute ton âme et tu aimeras ton prochain comme toi-même. » Celui qui ne nomme pas Dieu ou qui rejette Dieu ou une certaine image de Dieu peut malgré tout avoir une conscience droite à travers l’amour du vrai, du bien, du beau, de l’un, de l’être (les transcendantaux).

Cet article fait partie du dossier thématique :De la mort à la Vie éternelle →

Le magazine Il est vivant a publié le numéro spécial :

IEV n°345 - Vie éternelle : "Hâte-toi de bien vivre !" Se procurer le numéro →

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Sur Facebook
Partager sur whatsapp
Par Whatsapp
Partager sur email
Par mail

Derniers articles d'actualité

Unité des chrétiens – témoignage de Thomas Belleil

Eduqué dans le catholicisme, Thomas l’a progressivement quitté avant d’être touché lors d’assemblées de prières évangéliques. C’est à travers cette redécouverte du Christ qu’il va revenir vers l’Eglise catholique. Au travers du récit de sa conversion, il porte un message

Un aperçu des différentes églises chrétiennes

A l’occasion de la Semaine pour l’unité des chrétiens, la Communauté du Chemin Neuf part à la découverte des grande familles d’Eglises chrétiennes. Nous vous partageons l’introduction de ce beau parcours et toute la playlist des enseignements. Toute la playlist

Autres articles

Derniers albums
d'Emmanuel MUsic

Découvrir-Dieu,
une application de prière

nos PROCHAINS
événements

3 soirées Emmanuel Education

  • 24 septembre 2021 / 11 mars 2022 / 20 mai 2022
  • EN VISIO ()

Cycle du curé d’Ars

  • Démarrage en novembre 2021
  • DANS DIFFÉRENTS LIEUX SPIRITUELS ()

Dieu seul suffit 2021
(pour les femmes, pour discerner un appel)

  • Du 21 au 23 Janvier 2022
  • L'ILE-BOUCHARD (37)

Session “Art et Foi”

  • Du 28 janvier au 2 février 2022
  • ROMA (00)

Retraite pour les femmes

  • Du 28 au 30 janvier 2022
  • PARAY-LE-MONIAL (71)

Rencontre : “Venez à moi, vous tous qui peinez” : l’Espérance ne déçoit pas

  • Du 3 au 6 février 2022
  • PARAY-LE-MONIAL (71)
Restez connectés !
* : Vos coordonnées ne seront transmises à aucun tiers. Vous pouvez vous désabonner à tout moment en bas de chaque email (lire la politique de confidentialité).
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email