Kigali

A l’occasion du 20e anniversaire du génocide, nous vous invitons à découvrir le livre « Rescapés de Kigali » : les témoignages poignants de quatre membres de la Communauté au Rwanda qui ont survécu. Découvrez aussi sur Emmanuel.info le témoignage de Christine Graffin, en visite dans ce pays en novembre dernier.

Rescapés de KigaliRescapés de Kigali

Ce livre contient le témoignage de deux couples ayant survécu au génocide. Rescapés là où tant d’autres ont péri, ils auraient pu sombrer dans le désespoir, la haine et la vengeance, mais leur foi en Dieu les a poussés à croire que l’Amour est plus fort. Aujourd’hui, ils œuvrent pour la paix, la réconciliation et la guérison de la mémoire du peuple rwandais (voir la présentation du livre sur Librairie-Emmanuel.fr).

Kigali

Le témoignage de Christine Graffin, déléguée du Modérateur pour l’Afrique, avec son mari Pierre-François 

26 novembre 2013. Je pose pour la première fois le pied au Rwanda. Quel choc, quelle impression formidable ! C’est d’abord la ville de Kigali qui grimpe sur les collines et se répand dans les creux. Puis, le lendemain, nous partons pour Kibeho, pour célébrer l’anniversaire des apparitions.

Je ne sais pas vraiment à quoi m’attendre. Dès le début du trajet nous sommes saisis par tout ce que nous voyons. Les couleurs d’abord avec cette terre rouge sur laquelle se détache une végétation luxuriante déclinant toute la gamme des verts. Les constructions ensuite avec ces maisons rurales qui au milieu des terres soigneusement cultivées arborent fièrement des tuiles qui nous rappellent la Provence. Les odeurs agréables dans ce climat où il ne fait jamais ni trop chaud, ni trop froid ; nous sommes à la fois à l’équateur et en altitude, (toujours au-dessus de 1000 mètres). Les bruits enfin, car comme dans tous les pays d’Afrique, la vie de cette population jeune respire le dynamisme et l’enthousiasme.

Kibeho : deuxième choc très fort. Je suis émue par ces 40000 pèlerins, venus de si loin, souvent à pied, par cette procession aux flambeaux interminable, par cette ferveur étonnante, par cette messe magnifique, par la beauté de ces chants. Je n’avais jamais entendu parler de ce lieu… et je découvre le message de Marie, à la fois classique dans son appel à la prière, à la confiance et à la conversion et si spécifique comme annonçant dès 1989 avec gravité et une intensité croissante la tragédie qui guettait ce pays si beau, si petit. C’est bouleversant !

Marie a insisté sur le fait que ce message n’était pas réservé au Rwanda mais au monde entier où se vit ce terrible combat du bien et du mal, des ténèbres et de la lumière. Monde qui semble si peu s’en soucier.

Retour à Kigali et rencontres avec de nombreux frères, aux histoires et aux parcours divers mais tous marqués par cette terrible histoire. Aucune famille n’a été épargnée par ce drame du génocide qui, il y a vingt ans, a secoué ce pays d’une manière inimaginable. Et pourtant animés d’une foi et d’une confiance édifiante, nos frères et sœurs avancent. Et quel émerveillement de voir comment la Communauté de l’Emmanuel a traversé ces vingt années, a grandi en ne parlant que d’amour et de miséricorde. Tout ici nous montre comment le Seigneur agit, soutient, inspire et guérit. Merci Seigneur de nous avoir donné tous ces frères et sœurs dont le témoignage de sainteté est si puissant !

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Je partage
sur Facebook
Partager sur whatsapp
J'envoie
via Whatsapp
Partager sur email
Je transmets
par mail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles d'actualité

Invitation à faire son examen de confiance

Israël n’a cessé de relire son passé et c’est au cœur de cette relecture qu’est née son espérance messianique. Jésus a invité les disciples d’Emmaüs à relire avec lui sa vie et sa mort dans l’histoire d’Israël pour qu’elles y

Notre chemin de vérité

En soi, la vérité est une ; mais les chemins pour la rejoindre sont multiples. Une chose est sûre : chaque personne a son chemin et elle se doit de l’assumer. Une autre aussi : chaque société a un chemin

Autres articles