Forum Zachée : la règle de saint Benoît au service du progrès

Moine et consultant dans certaines entreprises, le Père Didier le Gal propose une méthode de management d’entreprise basée sur la règle de saint Benoît. À l’approche du Forum Zachée 2019 qui se penchera sur le progrès, il fait le lien avec cette règle, qui donne des éléments structurants pour la vie en communauté.

Le Père Didier le Gal

Et en même temps ça semble presque paradoxal de parler de silence et d’écoute aujourd’hui dans des grandes entreprises.

Je peux vous donner un exemple très amusant de l’époque où il y avait l’entreprise au monastère, entreprise que nous avons maintenant vendue. Lorsque nous faisions des réunions, les participants avaient le plus souvent pris sur leur vie familiale pour les préparer. Nous avons donc décidé de changer les modalités de réunion : nous avions tout d’abord un temps de préparation, c’est à dire qu’on avait tous le même document sur la table et pendant une demie heure ou une heure en fonction de l’importance de la réunion, nous travaillions tous sur la même base en silence et dans la foulée on faisait la réunion.

Et les résultats se sont avérés extraordinaires. Parce qu’on était tous focalisés sur un même sujet, sans parler, nous avions ensuite tous la capacité de pouvoir échanger avec l’esprit totalement libre de tout ce qu’on avait pu faire avant ou qu’on avait à faire après. Nous avons découvert tous ensemble, grâce à cette expérience, combien cette qualité de silence partagé devenait quelque chose d’efficace lorsque nous devions prendre ou recevoir la parole. La qualité du silence faisait même que nous ne nous coupions pas la parole. Il y a donc des éléments extrêmement concrets qui permettent de comprendre dans un aspect paradoxal combien ce silence, cette écoute ainsi que le temps sont des aspects fondamentaux. Nous le voyons bien dans un certain nombre de recherches comme le projet ITER sur l’énergie, ceux qui ont commencé ne le verront pas de leur vivant. C’est 50 ans de recherche pour arriver à un résultat : si l’on ne prend pas le temps on y arrive pas.

Qu’est-ce qui fait que la règle de saint Benoît est toujours actuelle ?

C’est le fait que Saint Benoît l’ait écrite à la fin de sa vie. Il ne l’a pas écrite pour faire une règle qui se vendrait à des milliers d’exemplaires, mais parce qu’une partie de sa communauté quittait le lieu d’origine pour aller fonder dans un autre lieu. Toute son expérience de vie ressort à travers ce texte, qui s’est inspiré de textes encore plus anciens, mais dont il a retiré tous les éléments secondaires. Donc lorsque vous prenez cette règle, que vous retirez la partie purement monastique comme l’organisation de l’office, etc., vous vous retrouvez avec un corpus de management. Le sens de la règle c’est chercher le Seigneur dans une communauté humaine, donc blessée. La règle est pour cela un très bon outil et je suis vraiment content que le Seigneur m’ait conduit là.

Je m’inscris au Forum Zachée 2019

Page Facebook de Zachée

Je m’inscris au Forum Zachée 2019

Intervenants et programme


Sur le même thème


« Le progrès ressemble parfois à Minority Report » – Interview de Thomas Jauffret pour le Forum Zachée

Auteur de Dieu, l’entreprise, Google et moi, Thomas Jauffret interviendra au prochain Forum Zachée du 30 mai au 2 juin ...

Le prochain Forum Zachée parlera du progrès

« Le progrès : mode d’emploi », c’est le thème du Forum Zachée 2019, dont les inscriptions viennent d’ouvrir. Qu’est-ce que le progrès ...

A lire aussi

Une vie cachée, révélateur de vie intérieure

Le film Une vie cachée de Terrence Malick sort aujourd’hui au cinéma. Grande fresque sur la vie d’un autrichien qui a refusé d’être enrôlé dans l’armée allemande lors de la seconde guerre mondiale, ce chef d’œuvre dévoile progressivement sa vie

Aimer l’autre sans l’utiliser

Toute relation humaine semble vulnérable à la tentation d’utiliser l’autre pour son propre bien. Pour nous ré-ouvrir le chemin de l’amour authentique, le Père Pascal Ide a écrit Aimer l’autre sans l’utiliser, un livre qui est aussi un parcours de

Recevoir notre newsletter
Inscrivez-vous à notre newsletter hebdomadaire