Dieu n’est pas mort – en salles le 20 septembre

Le 20 septembre prochain, le film Dieu n’est pas mort sort en salles. Un débat haletant sur l’existence de Dieu, qui pourra devenir un outil d’évangélisation unique et original !

Une fiction sur Dieu, les questions que cela nous pose, et les pistes de réponses qui nous sont données : c’est la promesse de Dieu n’est pas mort. Ce film est  une réflexion intéressante et concrète mais aussi un moment de loisir grâce à son suspense et à ses personnages symboliques et attachants.

« Je vous propose de ne pas perdre le temps qui nous est imparti à débattre de l’existence d’un vieux barbu dans le ciel et du mythe de la volonté supérieure d’un être tout puissant et bienveillant. » Ainsi s’ouvre le premier enseignement de philosophie du jeune Josh Wheaton à l’université d’Hadleigh. Aussi, le professeur Radisson demande-t-il à ses étudiants de signer cette déclaration : « Dieu est mort ».

Screen Shot 2013 09 20 at 11.15.22 AMPour la plupart des étudiants, qui ne croient pas en Dieu, la signature sera vite apposée au bas de ce papier. Mais Josh, qui est chrétien, ne peut s’y résoudre. Radisson lui demande alors de justifier son refus en prouvant l’existence de Dieu pendant les prochains cours. Un véritable défi pour ce timide étudiant, qui y risque ses études, sa réputation et même sa relation avec la jeune Kara…

L’intrigue principale de Dieu n’est pas mort est appuyée par 3 histoires secondaires qui posent la même question de l’existence de Dieu de différents points de vue. Ayisha qui découvre le Christ et confrontée à son père musulman rigoriste, Mina qui s’occupe de sa mère malade, Amy journaliste plutôt anticléricale qui vient interroger des chrétiens sur leurs contradictions.

Un film pour débattre

Dieu n’est pas mort peut froisser le spectateur. Conçu en premier lieu par des américains pour des américains, la mentalité qu’il développe peut sembler lointaine pour des européens. C’est aussi son point fort. En sortant le spectateur de ses repères, il lui permet d’envisager de nouveaux points de vue sur la question de Dieu, et donc lancer un débat. De multiples questions sont par ailleurs soulevées au cours de l’histoire, tels la souffrance, l’amour vrai, la conscience morale, la réussite… et pourront parfaitement animer une réflexion sur le sens de la vie.

GND bts Day 19 269 Selon Willie Robertson, second rôle dans le film : « Dieu n’est pas mort encourage le public à évaluer ce qui est le plus important dans sa vie, l’incite à considérer sa propre mort et à se questionner sur ses décisions au sujet de sa carrière et de l’argent, d’une manière à valoriser les choses essentielles. Ce film rappellera aux croyants leurs propres luttes avec la foi, mais leur apportera beaucoup aussi. Pour les non-croyants, ce film leur permettra d’en découvrir plus sur le christianisme. Je pense que ce film peut toucher les collégiens, ils seront encouragés et leur foi va croître en dépit de nombreux défis qu’ils peuvent rencontrer après le lycée ».

SAJE Distribution, qui assure la diffusion du film en France a conçu à cet effet un dossier pédagogique, disponible en ligne par simple inscription, pour animer des discussion après une séance. Ce document donne des axes de questionnement, des aides pour organiser le débat, et des contenus qui peuvent nourrir la réflexion su spectateur. Un film essentiel pour tout chrétien qui se sent concerné par la question de l’évangélisation et du témoignage !

Organiser une projection ?

174573.jpg r 1920 1080 f jpg q x xxyxxPour organiser une séance de cinéma près de chez vous il vous suffit de contacter l’équipe de SAJE qui vous accompagne pas à pas.

Contact : Hubert de Kerangat –  01 58 10 75 15

communication@sajeprod.com

http://www.sajedistribution.com/projection-de-groupe.html

MUSIQUE – La chanson God’s not dead, par le groupe Newsboys, qui a inspiré le titre du film :


Évangélisez par le cinéma ! – témoignage

Clotilde est mère de famille. Elle se fait régulièrement le relais à Nantes de Saje Distribution en organisant des séances de cinéma qui permettent de découvrir le Christ.

Le film « Le 13e jour » sur les apparitions de Fatima n’étant pas prévu à Nantes, j’ai souhaité le faire venir. J’ai appelé un prêtre théologien que je connais. Il a été de suite d’accord pour animer une discussion à la suite de l’éventuelle projection. Puis, j’ai appelé la responsable d’un cinéma près de Nantes qui a facilement accepté de faire une projection du film, suivie d’un débat à la fin.
J’ai collé des affiches dans des églises avec l’autorisation des curés et nous avons surtout fait beaucoup de publicité par mail. Nous avons demandé à des gens de confiance de relayer l’information sur leurs propres contacts mails. L’objectif étant bien-sûr que des personnes éloignées de l’Eglise puisse découvrir le message de Fatima pendant une soirée cinéma conviviale.

Résultat : beaucoup de bouche à oreille, nous avons dû ouvrir une deuxième salle pour accueillir le public, et certaines personnes n’ont pas pu le voir ce soir-là car il n’y avait plus de place ! Le responsable du cinéma a donc prolongé le film pendant 15 jours afin d’atteindre un public plus large ! Nous avons pu ainsi lui démontrer que les films chrétiens pouvaient attirer du monde.

Cela a été une très belle expérience missionnaire que je vais réitérer régulièrement lorsque les films de SAJE sortiront. Je suis convaincue que de beaux films qui parlent de Dieu peuvent toucher les cœurs !

https://tousenmission.com/experience/organiser-une-seance-de-cinema/

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Je partage
sur Facebook
Partager sur whatsapp
J'envoie
via Whatsapp
Partager sur email
Je transmets
par mail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles d'actualité

Invitation à faire son examen de confiance

Israël n’a cessé de relire son passé et c’est au cœur de cette relecture qu’est née son espérance messianique. Jésus a invité les disciples d’Emmaüs à relire avec lui sa vie et sa mort dans l’histoire d’Israël pour qu’elles y

Notre chemin de vérité

En soi, la vérité est une ; mais les chemins pour la rejoindre sont multiples. Une chose est sûre : chaque personne a son chemin et elle se doit de l’assumer. Une autre aussi : chaque société a un chemin

Autres articles