[Découvrir la vie consacrée masculine] : épisode 4

Nous poursuivons notre découverte de la vie consacrée masculine dans la Communauté de l’Emmanuel. Après une première vidéo de présentation, une seconde sur l’appel au célibat pour le Royaume, un troisième épisode sur la vie ordinaire des fidèles laïcs, voici un quatrième sur la vie de prière.

La Communauté de l’Emmanuel, fondée par Pierre Goursat, est née et vit toujours d’une double expérience originelle : l’effusion de l’Esprit Saint et l’amour fraternel. Elle rassemble des célibataires, consacrés ou non, des couples et des prêtres.

Certains hommes, saisis par l’amour du Christ, entendent un appel à se consacrer corps et âme à Dieu pour l’aimer et annoncer son amour passionné pour tous les hommes. Ils y répondent par un engagement au célibat pour le Royaume.

Ils mènent la vie séculière ordinaire des fidèles laïcs. Rien dans leur apparence ne les distingue des gens avec lesquels ils sont en relation dans le cadre de leur vie professionnelle, amicale, familiale et sociale.

La vocation que Dieu leur donne les ouvre à une disponibilité toute spéciale pour la prière et l’évangélisation. Avec le don du célibat consacré, ils reçoivent aussi de Dieu la grâce d’être frères de tous.

La communion des différents états de vie, qui caractérise la Communauté de l’Emmanuel, est vécue avec une intensité particulière par les hommes consacrés.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Je partage
sur Facebook
Partager sur whatsapp
J'envoie
via Whatsapp
Partager sur email
Je transmets
par mail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles d'actualité

Invitation à faire son examen de confiance

Israël n’a cessé de relire son passé et c’est au cœur de cette relecture qu’est née son espérance messianique. Jésus a invité les disciples d’Emmaüs à relire avec lui sa vie et sa mort dans l’histoire d’Israël pour qu’elles y

Notre chemin de vérité

En soi, la vérité est une ; mais les chemins pour la rejoindre sont multiples. Une chose est sûre : chaque personne a son chemin et elle se doit de l’assumer. Une autre aussi : chaque société a un chemin

Autres articles