Credofunding : le sou de Pauline revisité

Cet article fait partie du dossier thématique :Pauline Jaricot, sa spiritualité missionnaire →

« Les petites rivières font les grands fleuves… » Ce proverbe populaire illustre bien la philosophie qui a présidé à la création de Credofunding, plateforme digitale de financement de projets chrétiens.

Par BLANCHE DECAUX, responsable communication de CredoFunding.

Les points communs sont nombreux entre l’œuvre de Pauline Jaricot et la mission de CredoFunding. Pour commencer Pauline Jaricot est lyonnaise, tout comme l’est CredoFunding. Fondée par Éric Didio, un ancien banquier lyonnais, ce n’est pas pour rien si l’aventure CredoFunding a débuté dans la capitale des Gaules, l’un des principaux carrefours économiques européens au XVIe siècle. CredoFunding s’inscrit dans une longue tradition des banquiers qui ont fait de Lyon l’une des plus grandes places financières d’Europe. C’est dans ce cadre que Pauline Jaricot a grandi et a choisi de répondre à l’appel du Christ, dans le lieu et l’époque où elle vivait, selon les défis de son temps. Les intuitions de Pauline pour faire face à ces défis, notamment à travers son œuvre Le sou de Pauline, sont plus que d’actualité et nous inspirent chaque jour.

L’ancêtre du crowdfunding

Pauline est partie d’un constat simple : les Missions étrangères de Paris (et tous les projets chrétiens en général) ont besoin de financement. Ainsi elle imagine une collecte avec une organisation sous forme de dizaines où chaque personne forme un groupe de 10 et ainsi de suite, et donne un sou par semaine. L’ancêtre du crowdfunding était né. De son côté, basé sur une collecte de contributeur à porteur de projet, via une plateforme digitale, CredoFunding permet à de nombreux projets chrétiens de se réaliser tout en permettant à chacun de participer à la hauteur de ses moyens. À la suite de Pauline, nous pensons qu’il n’y a pas de petit don, tout comme il n’y a pas de petit projet. Chaque projet fait avancer l’Église. Ainsi, nous sommes témoins tous les jours que les petites rivières font les grands fleuves.

Lancer une œuvre de prêt

Suivant l’exemple de Pauline qui, avec le soutien de son ami le curé d’Ars, souhaitait créer « une banque du ciel pour venir en aide aux ouvriers, dans la perspective du maintien de la foi », nous proposons par ailleurs d’investir une partie de son épargne dans des projets qui œuvrent pour le bien commun. Plutôt que de le laisser dormir à la banque sans savoir ce qu’elle fait de cet argent, nous proposons de faire fructifier son épargne au profit de projets chrétiens. La seule différence avec la proposition de prêt de Pauline qui restait gratuit, est que chaque investisseur perçoit une juste rémunération à la mesure du projet financé. Confiante dans sa renommée, Pauline recevait de nombreuses souscriptions des petits épargnants. CredoLending rassemble aujourd’hui 500 investisseurs de tout âge et de tous horizons animés par le même désir : aider les projets de la communauté chrétienne à se réaliser.

Création d’une solidarité et rôle du laïc dans l’Église

Tout comme Pauline qui souhaitait créer un réseau de solidarité, en donnant à un premier groupe d’ouvriers les moyens de se régénérer pour leur permettre de délivrer leurs frères et l’ensemble du monde ouvrier, nous créons les conditions d’une solidarité financière au sein de la communauté chrétienne : à la fois grâce au don, mais aussi au prêt ! En outre, cette solidarité met en exergue le rôle du laïcat dans l’Église. L’Évangile n’est pas réservé au prêtre et à l’Église institutionnelle, il se vit au jour le jour, dans n’importe quel domaine dont la finance ! Il revient aujourd’hui aux laïcs de s’inspirer du trésor que nous a laissé l’Église à travers sa Doctrine sociale et de réinjecter ses principes au cœur de notre système financier.

Construire des modèles d’esprit chrétien

Enfin, Pauline cherchait avant tout à rendre à l’ouvrier sa dignité humaine et à fonder une usine modèle qui respecterait les besoins fondamentaux des ouvriers. Chez Credo, la doctrine sociale de l’Église, dont le premier principe et fondement est le respect et la dignité de la personne humaine, nous sert de grille d’analyse pour tous nos projets. L’enseignement de ses cinq principes articule notre raisonnement et oriente notre réflexion. La richesse de son enseignement nous aide non seulement dans la sélection des projets que nous finançons mais aussi, une fois le financement trouvé, dans le développement des projets eux-mêmes afin de construire des modèles toujours plus fidèles à l’esprit de l’Évangile. Ainsi, Pauline Jaricot, par ses initiatives pour propager la foi au cœur du milieu ouvrier lyonnais, est un exemple de vie chrétienne à suivre. C’est pourquoi elle est la sainte patronne de CredoFunding. ¨

Découvrir le site de Credofunding

PRIÈRE

« Seigneur Jésus, par l’intercession de Pauline, nous te prions pour que cette entreprise soit une œuvre au service de notre prochain, au service de la communauté chrétienne, au service de ta volonté.

Seigneur, permets-nous d’atteindre avec une très grande humilité le but de notre travail : se rendre utile pour le bien commun. »

PRIÈRE DES “CREDOBOSSEURS”

Cet article fait partie du dossier thématique :Pauline Jaricot, sa spiritualité missionnaire →

Le magazine Il est vivant a publié le numéro spécial :

IEV n°355 - Charles de Foucauld et Pauline Jaricot - L'Évangile en actes Se procurer le numéro →

Recommandez cet article à un ami

sur Facebook
par Whatsapp
par mail

Derniers articles d'actualité

Restez connectés !
* : Vos coordonnées ne seront transmises à aucun tiers. Vous pouvez vous désabonner à tout moment en bas de chaque email (lire la politique de confidentialité).

Application de Prière
découvrir-Dieu

nos PROCHAINS événements

Jesus Festival

  • Du 8 au 10 juillet 2022
  • PARAY-LE-MONIAL (71)

Vacances Spirituelles et Familiales – été 2022

  • chaque semaine de l'été
  • CHÉZELLES (37)

Session d’été 2022 à Paray-le-Monial – 1ère session

  • Du 12 au 17 juillet 2022
  • PARAY-LE-MONIAL (71)