Choisir les chants : mode d’emploi

Cet article fait partie du dossier thématique :La liturgie, l’Eglise en prière →

Pour la messe

Le chant d’entrée
– Introduit au temps liturgique ou à la fête célébrée.
– Ouvre nos cœurs.
– Favorise le rassemblement dans l’unité (privilégier le « nous » au « je »).
– A un rythme adapté à la procession d’entrée (marche).

L’ordinaire de messe (Kyrie, Gloria, Alléluia, Sanctus, Anamnèse, Agnus.)
– Le choisir en tenant compte du caractère spécifique de la célébration (temps liturgique, dimanche, solennité, messe de semaine) et en veillant à ce que son style musical (tonalité, ampleur ou simplicité) y soit adapté.
– Les chants de l’ordinaire peuvent être issus d’une même composition ou pas.
– Gloria : le privilégier sans refrain, sauf pour des grands rassemblements.
– Ne pas remplacer les textes du missel par d’autres.

Le psaume
– Refrain : antienne proposée par le lectionnaire ou choisie en écho au psaume, au temps liturgique ou à la fête célébrée.

Le refrain de prière universelle
– Exprime la supplication du peuple à Dieu.
– Texte cohérent avec la rédaction des intentions auxquelles il répond (adressées au Père ? au Fils ?).
– Peut être remplacé par un temps de silence.

L’offertoire ou préparation des dons
– Peut être chanté, accompagné par un morceau instrumental ou en silence.
– Son texte commente la fête, le temps liturgique, l’Évangile du jour, ou la thématique de l’offrande.

Le chant de communion
– Soit un processionnal qui accompagne et favorise la réception de l’eucharistie. S’adresse au Christ ou évoque l’acte de communion eucharistique du Peuple de Dieu, chantable sans feuille de chant.
– Soit après la communion : hymne d’action de grâce qui jaillit du silence.

Le chant d’envoi
– Facultatif.
– Son texte rappelle la mission reçue au jour de notre baptême : louer le Seigneur, le bénir en tout temps et proclamer son nom !

En savoir plus
– La rubrique « La messe » du site liturgie.catholique.fr est une mine d’or.
– Le site http://chants.ilestvivant.com

Pour la louange & un groupe de prière

Au début
– Nous accueillir et nous retrouver (chant connu ou apprentissage d’un chant)
– Entrer dans la prière (par exemple un invitatoire, adressé à l’assemblée)
– Nous rappeler – si besoin – le temps liturgique (avent, carême, temps pascal…)

Approfondissement de la prière
– Le choix des chants accompagne la progression de la prière (actions de grâce exprimées, textes des chants précédents ou Paroles)
– Par leur rythme ou leur parole, ils peuvent nous aider à nous détourner de nous-même, intensifier la prière (exultation) ou l’intérioriser (chant calme ou chant libre d’un psaume).

Chant à l’Esprit Saint
– La prière à l’Esprit Saint nous aide à nous ouvrir à son action. Il peut intervenir au cours de la louange, avant ou après l’écoute de la Parole

La conclusion de la prière
– Un chant de confiance, d’émerveillement – ou de victoire – peut nous aider à garder la Parole reçue.
– On peut confier à Marie ce que nous avons reçu.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :

Partager sur facebook
Je partage
sur Facebook
Partager sur whatsapp
J'envoie
via Whatsapp
Partager sur email
Je transmets
par mail

Cet article fait partie du dossier thématique :La liturgie, l’Eglise en prière →

A lire aussi

EMMANUEL PLAY

Directs, replays, parcours de formation...