Célibataires consacrées à Fatima

Une vingtaine de consacrées en 1er engagement dans un célibat pour le royaume se sont retrouvées à Fatima pour l’Ascension, fêtée le dimanche au Portugal. Accueillies par les célibataires consacrées de ce pays, elles étaient venues de Hongrie, de Belgique et de France. L’une d’elles, Marie-Odile de La Serre, nous raconte.

Le message assez exigeant et radical de Fatima (« sacrifiez-vous pour les pécheurs ») nous a été expliqué par l’une d’entre nous, Maria-Héléna. On est édifié par la foi si pure de ces trois petits bergers ! Nous avons prié sur les tombes de Francisco et Jacinta Marto et d’autres démarches (chemin de croix, notamment) nous ont permis de vénérer le Cœur de Jésus, le cœur immaculé de Marie. Après la messe de l’Ascension sur le lieu où la Vierge Marie est apparue aux jeunes bergers, l’esplanade de la Cova, nous avons suivi la procession pour la Vierge Marie, avec un mouchoir blanc pour lui dire notre au revoir et notre action de grâce.

Personnellement, j’ai compris qu’à chaque instant, si je le veux, je peux accueillir le salut de Dieu pour moi. Dieu m’a sauvé, Dieu me sauve encore. A Fatima, à la demande de la Vierge Marie, j’ai été renouvelée dans cette grâce de prier, supplier, désirer, oeuvrer pour le salut des âmes. C’est ma mission, c’est aussi ma fécondité.

Un temps de pèlerinage et de belles et simples rencontres fraternelles, avec échanges sur nos missions respectives ou des nouvelles des unes et des autres, prières les unes pour les autres. Bref quatre jours auprès de Marie pour la prendre avec nous et lui demander de nous aider à être fidèles à la vie consacrée.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Je partage
sur Facebook
Partager sur whatsapp
J'envoie
via Whatsapp
Partager sur email
Je transmets
par mail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles d'actualité

Invitation à faire son examen de confiance

Israël n’a cessé de relire son passé et c’est au cœur de cette relecture qu’est née son espérance messianique. Jésus a invité les disciples d’Emmaüs à relire avec lui sa vie et sa mort dans l’histoire d’Israël pour qu’elles y

Notre chemin de vérité

En soi, la vérité est une ; mais les chemins pour la rejoindre sont multiples. Une chose est sûre : chaque personne a son chemin et elle se doit de l’assumer. Une autre aussi : chaque société a un chemin

Autres articles