Célébrer la Semaine Sainte en famille pendant le confinement

Et si la Semaine Sainte était une occasion de vivre une expérience spirituelle forte en famille ? Voici quelques pistes pour relever ce défi et se rapprocher de Jésus !

Chacune de nos familles forme une église domestique à l’image des premières communautés chrétiennes dans les débuts de l’Église. Certes, nous sommes disséminés dans nos maisons, nos appartements mais nous pouvons nous unir les uns aux autres par la foi au Christ mort et ressuscité par amour pour chacun de nous.

Il nous est demandé de rester « chacun chez soi » mais pas « chacun pour soi » ! Suivons Jésus de près durant cette semaine. Le pape nous invite à faire preuve de créativité ! Préparer les jours saints, ensemble, en impliquant petits et grands, nous aidera à entrer dans ce grand mystère pascal et à le vivre en profondeur, activement.

« Ne ralentissez pas votre élan, restez dans la ferveur de l’Esprit, servez le Seigneur, ayez la joie de l’espérance, tenez bon dans l’épreuve, soyez assidus à la prière. » Rm 12, 11-12.

1/ Réexpliquer le sens de cette semaine avec des mots simples, adaptés à chaque tranche d‘âge.

Gardons bien dans notre cœur que cette semaine est le sommet de la liturgie chrétienne. Elle comprend plusieurs grands événements. A travers elle, nous sommes invités à accompagner Jésus pas à pas de son entrée triomphale à Jérusalem à sa victoire sur la mort par sa résurrection.

Le Christ a donné sa vie pour nous, il a accepté de souffrir comme un pécheur et de prendre sur lui toutes nos souffrances, toutes nos peines, lui qui est innocent.

 

2/ Aménager, avec soin, le lieu de notre maison où nous allons suivre les offices liturgiques.


La beauté de cet espace, dégagé pour pouvoir s’y tenir tous ensemble, attirera le regard et donnera envie de s’y tenir. C’est sur ce petit autel que l’ordinateur pourra être posé pour suivre les offices retransmis par le site choisi.

 

3/Porter dans la prière toutes les personnes seules, souffrantes que nous connaissons,

Pour cela, voici 2 moyens :
– Les enfants fabriquent un joli panneau/ feuille A4 cartonnée et inscrivent les prénoms de ces personnes avec une belle écriture, une peinture de couleur. On le laissera toute la durée de la semaine sainte.

– Dans une corbeille chacun dépose des intentions, écrites sur des petits papiers, à présenter pour cette semaine sainte, des prières à piocher pendant les temps de prière dans l’oratoire au cours de la semaine. Réfléchir à ce que je veux offrir au Seigneur.

 

4/ Pour les petits, on peut les aider à représenter l’évangile du jour en playmobil (modèles sur youtube).

Autre idée : Leur faire jouer l’Évangile du jour en apprenant par cœur les versets du personnage qu’ils interprètent.

VIVRE LES JOURS SAINTS

JEUDI SAINT

Le coin prière : nappe blanche, bougies, bouquets de fleurs/ branche d’arbre en fleur. Petit pain qui pourra être pétri et cuit par les enfants, jolie cruche.
Couleurs : jaune et blanc.

Déjeuner festif et partage sur le sens de l’Eucharistie dans nos vies.
Contemplons Jésus qui se fait le Serviteur de tous, Il nous donne ce signe de sa présence et de son Amour à travers l’Eucharistie.

Le lavement des pieds en famille

Nous pouvons vivre une célébration un peu inédite.
Comment s’y prendre : bien réexpliquer le sens de ce geste institué par Jésus lui-même pour ses 12 apôtres afin de leur montrer qu’Il est le Serviteur et qu’il invite ses amis à faire de même.
Concrètement : mettre un fond musical : une œuvre sacrée/ des chants méditatifs. Se mettre en cercle, assis chacun sur une chaise. On a pris soin de se laver les pieds et de mettre des chaussettes propres ! Une jolie bassine, une cruche d’eau et une serviette blanche. Le père lit l’évangile du jeudi saint, puis se ceint d’un tablier, introduit ce geste symbolique fort.

Écoutons la méditation de Benoit XVI
Nous devons nous laver les pieds les uns les autres dans le service quotidien et réciproque de l’amour. Nous devons nous laver les pieds dans le sens où nous devons aussi nous pardonner les uns les autres. C’est à cela que nous exhorte le Jeudi Saint : ne pas laisser la rancœur envers l’autre empoisonner notre âme.”

Le père commence à laver le pied droit de sa femme, l’essuie et peut l’embrasser. C’est au tour de la maman de laver le pied du plus jeune et ainsi de suite. L’aîné peut laver le pied du père pour terminer ce rite. On peut conclure par un chant de louange.

Les parents pourront coucher les plus jeunes enfants et rester avec les aînés pour suivre l’office de la Cène retransmis par une chaîne paroissiale sur youtube.

Après l’office, on pourra demeurer en silence devant le coin prière décoré pour prier avec Jésus à Gethsémani, veiller auprès de lui (un temps de silence de 30 minutes peut être proposé aux plus grands de la fratrie). Offrir à Jésus notre amitié, notre amour, notre action de grâce. On pourra prendre un ou deux chants méditatifs.


 

VENDREDI SAINT

Le coin prière : c’est le temps du dépouillement, on retire la nappe blanche et les fleurs, on peut allumer une bougie rouge que l’on éteindra au moment de la mort de Jésus, placer un crucifix avec le Christ en croix.

Préparer un chemin de croix (1) qui fait le tour de la maison/ du salon/ du jardin avec des étapes préparées par chacun le mercredi. Les enfants peuvent faire un dessin qui représente la station ou télécharger un coloriage (théobule.org, transmettre, Mame) ou écrire en belles lettres le nom et le numéro de la station. On lit la parole de Dieu, une intention de prière rédigée par chacun des membres de la famille, un refrain méditatif, un Je vous salue Marie.

Vivre le chemin de croix en disposant une bougie dans 14 lieux différents de la maison. Les enfants peuvent lire à tour de rôle. En méditant le chemin de croix, nous contemplons le Père, qui livre son Fils dans l’Esprit de leur amour. En priant le récit de la passion, nous nous unissons au Fils qui se remet dans les mains de son Père, nous nous tenons, avec toute l’Église, en attente de la plénitude de la manifestation de sa Résurrection. Dans la confiance, suivons le Christ qui nous invite à passer avec lui, de la mort à la vie !

Partage sur la façon dont Dieu souffre avec nous.

Proposer à chacun de prendre un temps de confession intérieure comme le pape le propose, éventuellement écrire ses péchés sur un papier que l’on brûlera ensemble dans la cheminée ou sur le balcon.

Pour les grands, on peut prendre le temps de regarder le film Jésus de Zefirelli ou La Passion de Mel Gibson, écouter la passion selon St Jean ou celle selon st Matthieu de Jean-Sébastien Bach.

Vénération de la croix 
La liturgie du Vendredi Saint nous invite à tourner nos regards vers le Christ en croix, à vénérer cette « sainte croix » avec les yeux de la foi : nous ne venons pas gémir sur un vaincu mais célébrer la victoire décisive de Jésus-Christ sur le mal. C’est le Christ vainqueur que l’Eglise adore sur la croix. Elle est glorieuse, car elle est condition de la Résurrection.

Nous pouvons nous avancer l’un après l’autre vers le crucifix sur lequel est cloué Jésus et l’embrasser avec respect.


On s’efforcera de vivre cette journée dans le calme. Au déjeuner le pain pétri la veille pourra être partagé.

 


SAMEDI SAINT

Le coin prière est dépouillé. (Pas de nappe, pas de fleurs)

Jésus descend aux enfers (le royaume des morts) pour visiter les morts et les ramener à la Vie. Il fait sauter les verrous, les entraves pour nous libérer de notre misère, de notre péché.

Marie veille, dans l’Espérance de la Résurrection.
Observons le recueillement et le silence.

 


VIGILE DE PÂQUES


Le coin prière : nappe blanche, fleurs et bougies que l’on allumera progressivement, au fil de la célébration, cierge pascal.

Les enfants pourront décorer à la peinture une bougie blanche, cylindrique, d’un diamètre un peu large, acheté au supermarché.

 

DIMANCHE DE PÂQUES


Le coin prière : nappe blanche, fleurs blanches, jaunes ou roses, bougies blanches.

Repas festif, table et vêtements de fête pour célébrer la résurrection, prévoir dans la journée un temps pour appeler les grands-parents ou toute personne isolée que l’on connait. (Celles dont le nom figure sur le panneau confectionné en début de semaine sainte)

Écouter le CD de la comédie musicale Maria, un CD de chants de louange, les enfants peuvent imaginer une chorégraphie sur un chant de louange et entraîner le reste de la famille à danser !

(1)Pour construire vos célébrations liturgiques, nous vous conseillons de vous rendre sur le site de votre diocèse, ou de votre paroisse.
La paroisse de la Trinité à Paris propose un “Pack Pâques” pour vivre la Semaine Sainte en Famille.
Le site des dominicains a préparé un kit pour vivre la Semaine Sainte en famille et fait également une proposition pour les enfants sur theobule.org
Différentes revues comme Magnificat Junior, Magnificat, ou Transmettre, permettent de télécharger les livrets numériques pour chaque jour saint.
Un certain nombre de paroisses retransmettent les offices en ligne.
Voir le site : Emmanuelplay.

SESSION DE L'EMMANUEL 2020