Avec le Christ, Vivre, aimer et servir à fond de train !

Alors que l’exhortation apostolique Christus vivit vient d’être rendue publique, les éditions de l’Emmanuel ont tenu à partager la préface de ce document que leur a écrite sœur Nathalie Becquart, auditrice au synode sur les jeunes et ancienne directrice du SNJEV (Service National pour l’Évangélisation des Jeunes et pour les Vocations), une bonne manière de se préparer à lire le texte du pape.

Avec le Christ, Vivre, aimer et servir à fond de train!

Sœur Nathalie Becquart rencontre le pape au cours du Synode sur les jeunes

Chers amis en Christ,

En ouvrant cette belle exhortation apostolique post-synodale Christus vivit écrite par le Pape François sous la forme d’une lettre aux jeunes et à tout le peuple de Dieu, vous entrez dans l’aventure du synode des jeunes démarrée il y a plus de deux ans.

Le texte que vous allez découvrir – la quatrième exhortation de ce pontificat après Evangelii Gaudium, Amoris Laetitia et Gaudete et Exsultate – est en effet le fruit de tout un processus synodal et représente une étape importante. Démarre maintenant avec vous, qui en prenez connaissance, la phase de réception des fruits du synode dans les églises locales. Car ce texte, que l’on peut considérer comme un véritable petit traité de vie spirituelle et pastorale, est bien plus qu’un point d’orgue conclusif : c’est une invitation à oser l’aventure. L’aventure de la vie vécue à fond de train, l’aventure de la jeunesse reçue comme un don de Dieu, l’aventure de l’amitié avec le Christ, l’aventure de la vocation discernée comme une mission au service des autres, l’aventure de l’engagement pour transformer le monde, l’aventure de l’Église, peuple de Dieu, qui cherche comment déployer une pastorale synodale, missionnaire et populaire pour annoncer le Christ à tous les jeunes.

Le Christ, par amour, s’est livré jusqu’au bout pour te sauver. Ses bras sur la croix sont le signe le plus beau d’un ami qui est capable d’aller jusqu’à l’extrême : « Ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, il les aima jusqu’à la fin » (Jn 13, 1).Pape François - Christus Vivit § 118

En vous encourageant à entrer dans ce texte comme on monte dans la barque avec le Christ, je vous souhaite bon vent pour cette traversée vers le grand large. Je vous souhaite de découvrir ou redécouvrir de nouveaux horizons, de goûter la joie d’être disciple missionnaire, d’être affermis dans la foi et l’espérance, en ce moment de crise si difficile où notre Église est appelée à se réformer profondément en étant toujours plus proche des victimes et en luttant contre tous les abus. Je vous souhaite enfin de faire l’expérience de la présence concrète de Dieu au cœur de notre histoire et de notre monde, comme nous avons pu en recevoir la grâce sur ce chemin synodal ouvert le 16 octobre 2016. Ce jour-là, le Pape François avait annoncé que le prochain synode des évêques en octobre 2018 porterait sur le thème: «les jeunes, la foi et le discernement vocationnel. Avec toute l’équipe du Service national pour l’évangélisation des jeunes et pour les vocations, j’ai reçu cela comme un très beau cadeau venant rejoindre et dynamiser notre mission au service des acteurs de la pastorale des jeunes et des vocations. Ces deux ans de préparation synodale, tant en France qu’à Rome, lors des différentes rencontres internationales (dont le pré-synode avec 300 jeunes du monde entier), ont été un vrai chemin de «marche ensemble à l’écoute de l’Esprit, comme l’indique l’étymologie du mot synode (sun-odos = «route ensemble»). Cela a véritablement permis aux jeunes de faire entendre leur voix, leurs cris, leurs rêves et aspirations, leurs craintes et questions. En mettant le focus sur les jeunes adultes de 16 a 29 ans, à travers un processus de consultation visant à les écouter vraiment, l’Église s’est laissé toucher, bousculer, transformer par cette génération en quête de sens qui représente près d’un quart de l’humanité… L’étape majeure du synode, en octobre dernier, fut une expérience humaine, spirituelle et ecclésiale magnifique et extrêmement profonde. Aux côtés du Pape, nous avons travaillé pendant plus de quatre semaines dans une dynamique de discernement commun, pour chercher ensemble comment vivre la mission vers et avec les jeunes, dans le monde d’aujourd’hui. Nous avons vécu une «Nouvelle Pentecôte», nous donnant d’expérimenter une grande communion au-delà de nos différences de cultures, langages, vocations, et un élan missionnaire renouvelé… Et nous sommes repartis dans nos églises locales le cour tout brûlant, habités par le désir de partager la «flamme» du synode, le feu de la présence du Ressuscité venu «renouveler et «rajeunir» son Église.

Il attend que tu lui accordes une place pour pouvoir t’élever, pour te faire progresser, pour te faire mûrir. Cela ne le dérange pas que tu lui exprimes ton questionnement. Ce qui l’inquiète, c’est que tu ne lui parles pas, que tu n’ouvres pas sincèrement le dialogue avec lui.Pape François - Christus Vivit § 117

Je peux témoigner combien les jeunes ont joué un rôle majeur tout au long de ce chemin synodal, et en particulier au synode. De cette écoute profonde des jeunes surgit aujourd’hui un nouveau cadeau. Avec Christus vivit, le Pape François nous offre à tous, peuple de Dieu en marche, et plus particulièrement aux jeunes, une précieuse boussole pour la route. Car ce texte, qui cite souvent la parole même des jeunes, est plus qu’un texte : il recueille une expérience vivante, celle des jeunes du monde d’aujourd’hui pleins de ressources, mais aussi confrontés à de multiples difficultés et défis. Cette exhortation est le fruit d’un discernement effectué in fine par le Pape François, à partir de ce qui a émergé du discernement des pères synodaux, s’appuyant sur tout un processus de consultation du peuple de Dieu. Fruit d’une écoute commune de l’Esprit, ce texte, dans lequel on reconnaît bien le style et les thèmes chers au Pape, vise à expliciter la manière dont l’Esprit travaille et peut conduire le cour des jeunes en cette étape particulière de la vie, entre la sortie de l’enfance et l’entrée dans la maturité d’une vie adulte ancrée dans des choix. Le Pape nous invite à entrer totalement dans l’expérience du synode, une expérience spirituelle et ecclésiale, l’expérience de la rencontre personnelle toujours plus profonde avec le Christ, présenté fondamentalement comme un ami. Une expérience intrinsèquement sociale et communautaire, car l’amour du Christ conduit toujours vers les autres.

De même que tu fais attention à ne pas perdre la connexion Internet, fais attention à ce que ta connexion avec le Seigneur reste active ; et cela signifie ne pas couper le dialogue, l’écouter, lui raconter tes affaires et, quand tu ne sais pas clairement ce que tu dois faire, lui demander : Jésus, qu’est-ce que tu ferais à ma place ?Pape François - Christus Vivit § 158

Cette exhortation s’appuie fortement sur l’expérience de l’amitié, si familière aux jeunes, pour leur annoncer le kérygme. Elle est donc à lire comme une lettre reçue d’un ami très cher. Une lettre à lire et relire doucement. Une lettre dont on savoure chaque mot. Une lettre qui nous rend présent l’Ami avec qui l’on a tant à partager. Une lettre qui nourrit, réconforte, inspire et ouvre l’avenir. Une lettre qui témoigne d’un chemin de vie, pour nous aider à avancer sur notre propre chemin de vie. Une lettre qui conduit à l’action de grâce et appelle à l’action pour aimer et servir davantage… Alors, sans tarder, je vous invite à ouvrir cette lettre et vous souhaite une bonne lecture, au rythme de l’Esprit.

Sœur Nathalie Becquart, xavière

Chicago, le 28 mars 2019


Pour aller plus loin


« Il vit et il te veut vivant ! » – les 10 meilleures citations de Christus vivit

« Le Christ vit », c’est le titre de la dernière exhortation apostolique du pape. Son but ? Encourager les jeunes sur ...

Une jeune de l’Emmanuel intervient au Synode

Mardi 16 octobre 2018, Desfortunées Feupeussi, une jeune de la Communauté de l’Emmanuel du Cameroun est intervenue au Synode pour ...

Les jeunes ont été pris au sérieux au pré-synode

Les préparatifs du Synode sur les jeunes, la foi et le discernement des vocations ont pris un tournant décisif : ...