A Pâques, Jésus ouvre son coeur à tous !

Guedas_Benoit05
Au terme de ce carême 2015, interview du Père Benoît Guédas, recteur des sanctuaires de Paray-le-Monial.

> C’est la première année que vous vivez ce Carême en tant que recteur des sanctuaires : comment l’avez-vous vécu ?

Avec « Carême le coeur net » (lire notre article), nous étions très heureux de travailler avec de nombreux consacrés de différents ordres ou communautés présents à Paray-le-Monial, pour élaborer les méditations. Un beau moment d’unité, et surtout, nous avons découvert les merveilles de ce qu’ils portent et vivent autour d’une grâce commune : le Coeur de Jésus qui se donne. Nous avons vu aussi dans les textes de la liturgie toute la place du coeur pendant le carême: véritable lieu où le le Christ veut nous rejoindre. De plus, notre conscience d’être des disciples de Jésus a été renouvelée. Pour cette montée vers Pâques, à Jérusalem, nous voulons être comme le disciple qu’il aimait, et qui, au pied de la Croix, contemple le coeur ouvert de Jésus pour le monde. Et c’est donc un désir de suivre, dès maintenant, le Christ de près, tout au long des jours saints, pour vivre avec Lui et l’accompagner dans son chemin de Croix.

 > Quels sont les retours des participants à ce Carême par Internet ?

Ceux qui ont suivi le parcours sur Internet nous ont souvent dit leur joie de se sentir soutenus et encouragés par toutes ces méditations, bien au delà de Paray-le-Monial. Nous avons expérimenté que les laïcs ont particulièrement besoin de ces petits textes brefs et percutants ! Une expérience à renouveler, donc !

> Quelques mots pour nous inviter à suivre le Triduum à Paray-le-Monial sur cette lancée ?

Paray-le-Monial, disait le Père Mateo(*), est le deuxième endroit le plus important au monde après le Golgotha parce que c’est le deuxième endroit où Jésus montre son coeur. Il est beau de vivre le Triduum pascal dans ce lieu où Jésus ouvre son Coeur à tous !

 

(*) Jeune prêtre péruvien de la Congrégation des Sacrés-Cœurs, missionnaire d’Amérique du Sud, le Père Mateo voulait « reconquérir le monde foyer par foyer, famille par famille, à l’amour du Cœur de Jésus». Il s’appuyait sur le message de sainte Marguerite-Marie et sur les révélations qui lui ont été faites par le Sacré-Cœur à Paray-le-Monial.