20 000 personnes à Kibeho pour la Pentecôte

Kibeho 1

Au Rwanda, la Communauté de l’Emmanuel a vécu un grand rassemblement avec les communautés charismatiques. Témoignage d’Albert qui a participé à la préparation de l’événement.

Une semaine et demi après la Pentecôte 2017, nous continuons à nous émerveiller de ce que nous avons vécu. Suite à l’exhortation du Pape pour les 50 ans du Renouveau Charismatique, la Communauté de l’Emmanuel à Kigali a décidé de préparer les 850 membres des 8 groupes de prière de cette ville à recevoir l’effusion de l’Esprit Saint pendant 7 semaines. L’Esprit Saint et nous avons décidé de donner de enseignements sur l’histoire du Renouveau Charismatique, le Christ Sauveur, la sainteté de Thérèse de Lisieux comme modèle, la personne de l’Esprit Saint, écouter la Parole de Dieu, les sacrements ou encore la Vierge Marie et l’Esprit Saint.

Les noyaux des 8 groupes de prière, autour de 40 personnes, se sont alors rassemblés tous les jeudis de 18h00 à 20h30 pour vivre l’expérience des premiers disciples au Cénacle. Notre cheminement a été plein de surprises. Les charismatiques de longue date peuvent se dire qu’il n’y aura rien de nouveau mais dès le début, nous n’avons pas cessé d’être étonnés.

Kibeho 2Enfin, 2 semaines avant Pentecôte, le jour de l’effusion de l’Esprit est arrivé. Une journée de jeûne, de louange mais surtout de joie immense. Ils étaient 1100, tous assidus à la prière (restant sur place sans utiliser leur portable, signe qui nous a prouvé leur connexion avec l’Esprit Saint).

Le lendemain nous avons médité sur l’après Pentecôte. Comme le Saint Père l’avait demandé, on a rappelé à tous les chrétiens venus à la messe du dimanche que l’Esprit Saint n’est pas destiné aux seuls membres du renouveau. Ceux qui le désiraient pouvaient avancer et faire la même expérience. Ils se sont avancés en 3 groupes et ont demandé l’effusion de l’Esprit dans leur vie. Les gens pleuraient de joie, c’était comme une nouvelle Pentecôte.

Comme 20 000 personnes du renouveau nous attendaient à Kibeho, nous nous sommes mis en route. Nos 4 heures de trajet nous ont permis de vivre une vécu une récollection ambulante : louer Dieu, recevoir un enseignement, prier le chapelet et entendre des témoignages. Une fois les 930 personnes descendues des 31 bus nous avons assisté à la Messe. Après le pèlerinage pendant que les autres rentraient la Vierge nous a fait une surprise : une louange très forte, joyeuse, pleine de joie, comme si Marie voulait nous voir ensemble, louant son fils qui n’a cessè de répandre ses grâces là ou le péché a abondé. 150 personnes ont encore reçu l’effusion de l’Esprit à l’issue de la Messe.

IMG 20170614 WA0007
IMG 20170614 WA0004
IMG 20170614 WA0012
IMG 20170614 WA0011
IMG 20170614 WA0009
Kibeho 1

Un des petits fruits de cette expérience a déjà été récolté dans un de nos groupes de prière. Mardi dernier, nous nous sommes laissés déranger par l’Esprit Saint, et à la fin de l’assemblée, la responsable a envoyé les participants 2 à 2 dans les rues de Kigali. On a vraiment sillonné les différents quartiers de la ville sans problème. Nous avons pu constater comment l’Esprit Saint est à l’œuvre quand on lui permet de changer nos programmes – Albert


Pour aller plus loin

« Nous n’avons qu’un seul parti, celui de Jésus. » Découvrez la vie de Cyprien et Daphrose Rugamba, martyrs du génocide rwandais et fondateurs de la Communauté de l’Emmanuel au Rwanda.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Je partage
sur Facebook
Partager sur whatsapp
J'envoie
via Whatsapp
Partager sur email
Je transmets
par mail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles d'actualité

Invitation à faire son examen de confiance

Israël n’a cessé de relire son passé et c’est au cœur de cette relecture qu’est née son espérance messianique. Jésus a invité les disciples d’Emmaüs à relire avec lui sa vie et sa mort dans l’histoire d’Israël pour qu’elles y

Notre chemin de vérité

En soi, la vérité est une ; mais les chemins pour la rejoindre sont multiples. Une chose est sûre : chaque personne a son chemin et elle se doit de l’assumer. Une autre aussi : chaque société a un chemin

Autres articles