14e Journées de bioéthique

Journées de bioéthique 2015

« Porter notre regard sur ce qui est bon ». C’était l’invitation lancée pour l’homélie du 13 novembre, au matin du lancement de la 14ème édition des Journées de Bioéthique, qui avait lieu les 13, 14 et 15 novembre à Paray-le-Monial.

Juristes, travaillant dans les ressources humaines, l’enseignement ou le milieu médical, les Journées de bioéthique ont réuni environ 400 participants venus à Paray-le-Monial recevoir des clés de compréhension pour développer leur conscience face à des changements sociétaux dont ils ne mesurent pas toujours la portée. « 50 % des participants viennent pour la première fois », constatait l’équipe d’organisation. Pour chacun, il y a le désir de changer le monde et de s’engager un peu plus pour contribuer à le rendre meilleur.

La gloire du corps ? Le thème invitait à s’interroger sur le regard que nous portons sur le corps. « Nos sociétés occidentales ont un rapport curieux au corps : il est surexposé et pourtant nous avons beaucoup de mal à le regarder. À l’accepter. » introduisait Sophie Mouquin, directrice des études à l’Ecole du Louvre. Exposé, survalorisé, utilisé, marchandisé, modifié, morcelé, abîmé, détruit… le corps est l’objet de nos expériences souvent plus que de nos soins, de notre violence plus que de notre respect. Comment s’étonner alors, lorsqu’une telle violence s’exerce dans des lieux comme l’hôpital qui devraient être les plus respectueux de la vie, que cette violence explose dans les rues ?

Jean-Guilhem Xerri, dans sa conférence sur les enjeux du transhumanisme, expliquait : « Ce qui fait le lit du transhumanisme, c’est notre manque d’humanité. Si nous ne sommes plus capable d’aider, d’écouter, de soigner, d’être présent aux côtés de ceux qui souffrent, alors nous ne pourrons nous plaindre que l’on mette des robots à notre place ». Avant de conclure : « la foi chrétienne nous donne des raisons d’espérer en l’homme alors qu’il y a tant de raisons de désespérer de lui. » Des mots qui prenaient une consonance toute particulière au lendemain des attentats de Paris.

Recommandez cet article à un ami

Partager sur facebook
via Facebook
Partager sur whatsapp
par Whatsapp
Partager sur email
par mail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles d'actualité

Découvrez la mission Rejoice, à Altötting

Le Père Martin Siodmok et Domitille, une jeune française, nous présentent l’année Rejoice à Altötting en Allemagne, une année tournée vers la formation et l’évangélisation des jeunes.  

Paray lance le parcours « Le parfait ami, vie de Saint Claude »

Le sanctuaire de Paray lance la suite du parcours Héritiers, qui sera consacrée à saint Claude. https://youtu.be/LrfANxJTcpA Une série de 26 enseignements sur saint Claude “le véritable ami…” par le Père Antoine Bergeret, ancien chapelain et spécialiste de saint Claude,

Restez connectés !
* : Vos coordonnées ne seront transmises à aucun tiers. Vous pouvez vous désabonner à tout moment en bas de chaque email (lire la politique de confidentialité).

EMMANUEL

MUSIC

Des chants de louange, de célébration et d’adoration pour prier et rencontrer Dieu grâce à la musique. 

Découvrez notre
Application de Prière
découvrir-Dieu

nos PROCHAINS événements

3 soirées Emmanuel Education

  • 24 septembre 2021 / 11 mars 2022 / 20 mai 2022
  • EN VISIO ()

Cycle du curé d’Ars

  • Démarrage en novembre 2021
  • DANS DIFFÉRENTS LIEUX SPIRITUELS ()

Session “Art et Foi”

  • Du 28 janvier au 2 février 2022
  • ROMA (00)

Retraite pour les femmes

  • Du 28 au 30 janvier 2022
  • PARAY-LE-MONIAL (71)

Rencontre : “Venez à moi, vous tous qui peinez” : l’Espérance ne déçoit pas

  • Du 3 au 6 février 2022
  • PARAY-LE-MONIAL (71)

Retraite pour prêtres

ANNULÉ
  • Du 13 au 19 février 2022
  • PARAY-LE-MONIAL (71)
Partager sur facebook
Partager sur whatsapp
Partager sur email