« Vous êtes responsables de mettre en danger ma vie éternelle »

Adoration, compassion, évangélisation : quelles bonnes résolutions prendre en ce début d’année ? Au Chili, Felipe n’y est pas allé par quatre chemins. Témoignage.

Felipe © Communauté de l'Emmanuel“Vous êtes responsables de mettre en danger ma vie éternelle” : c’est ainsi que j’ai conclu un rendez-vous avec le directeur et le sous-directeur de mon école où je travaille comme professeur et coordinateur académique. Pourquoi, me demanderez-vous ? Parce que depuis que je suis en étape d’accueil et discernement (EAD) dans la Communauté de l’Emmanuel, j’ai le désir de me rapprocher de Jésus à travers l’adoration et de communier quotidiennement à l’Eucharistie.

Parfait, me diriez-vous ! Le problème, c’est que mon travail commence à 7h45. Or dans ma ville, Concepción, il y a la messe à 8h et 12h, le soir à 19h et 19h30 : à ces heures-là, je suis en plein travail ! Donc j’ai demandé de commencer mon travail une heure plus tard et pour finir plus tard le soir. La réponse fut négative.

J’ai donc conclu le rendez-vous, avec beaucoup de gentillesse, mais en laissant très clairement entendre que mon travail, dans ces conditions, m’empêchait de m’approcher du Christ, et plus que tout, mes deux chefs devaient savoir qu’en me privant de cette liberté, ils devenaient alors « responsables de mettre en danger ma vie éternelle ».

Peu après, finalement, j’ai eu la permission : merci Seigneur !

Felipe Arancibia Labraña

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Je partage
sur Facebook
Partager sur whatsapp
J'envoie
via Whatsapp
Partager sur email
Je transmets
par mail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Derniers articles d'actualité

Invitation à faire son examen de confiance

Israël n’a cessé de relire son passé et c’est au cœur de cette relecture qu’est née son espérance messianique. Jésus a invité les disciples d’Emmaüs à relire avec lui sa vie et sa mort dans l’histoire d’Israël pour qu’elles y

Notre chemin de vérité

En soi, la vérité est une ; mais les chemins pour la rejoindre sont multiples. Une chose est sûre : chaque personne a son chemin et elle se doit de l’assumer. Une autre aussi : chaque société a un chemin

Autres articles