« Vous êtes responsables de mettre en danger ma vie éternelle »

Adoration, compassion, évangélisation : quelles bonnes résolutions prendre en ce début d’année ? Au Chili, Felipe n’y est pas allé par quatre chemins. Témoignage.

Felipe © Communauté de l'Emmanuel“Vous êtes responsables de mettre en danger ma vie éternelle” : c’est ainsi que j’ai conclu un rendez-vous avec le directeur et le sous-directeur de mon école où je travaille comme professeur et coordinateur académique. Pourquoi, me demanderez-vous ? Parce que depuis que je suis en étape d’accueil et discernement (EAD) dans la Communauté de l’Emmanuel, j’ai le désir de me rapprocher de Jésus à travers l’adoration et de communier quotidiennement à l’Eucharistie.

Parfait, me diriez-vous ! Le problème, c’est que mon travail commence à 7h45. Or dans ma ville, Concepción, il y a la messe à 8h et 12h, le soir à 19h et 19h30 : à ces heures-là, je suis en plein travail ! Donc j’ai demandé de commencer mon travail une heure plus tard et pour finir plus tard le soir. La réponse fut négative.

J’ai donc conclu le rendez-vous, avec beaucoup de gentillesse, mais en laissant très clairement entendre que mon travail, dans ces conditions, m’empêchait de m’approcher du Christ, et plus que tout, mes deux chefs devaient savoir qu’en me privant de cette liberté, ils devenaient alors « responsables de mettre en danger ma vie éternelle ».

Peu après, finalement, j’ai eu la permission : merci Seigneur !

Felipe Arancibia Labraña