Retour à Dieu du père Louis Pelletier

louisBandeau

Notre frère prêtre Louis Pelletier (prêtre incardiné dans le diocèse de Paris) est décédé accidentellement le lundi 6 juillet, alors qu’il se reposait en Bretagne. Les obsèques ont été célébrées samedi 11 juillet à 10h, en l’église Saint François-Xavier (Paris, 7e). La cérémonie simple et profonde a rassemblé plus de 1500 personnes.  En rendant grâce pour la vie et le ministère Louis, continuons de porter dans la prière Louis, sa famille et ses proches.

Vous trouverez ici l’homélie du Père Paul Dollié, le memento, et le livret de messe. Si vous souhaitez partager vos témoignages, la famille de Louis a mis en place un site internet. Vous pouvez réécouter l’émission hommage de Radio Notre-Dame.

Quelques mots sur notre frère Louis

Louis est né le 12 septembre 1960 à Paris. En 1981 (il est alors étudiant en histoire), à l’occasion d’un cours du P. Marie-Dominique Philippe au couvent des Dominicains (222 rue du Faubourg Saint-Honoré), il rencontre les séminaristes de la Communauté de l’Emmanuel qui vivaient alors en maisonnée dans le couvent – Dominique Rey et Jacques Benoit-Gonnin, notamment. A cette époque, il avait, comme il l’a lui-même décrit, « les cheveux longs, une tenue assez négligée, un mode de vie assez anarchique ». Peu de temps après, lisant un discours de Jean-Paul II aux séminaristes, il perçoit l’appel au sacerdoce et y adhère avec toute sa générosité. Il reprend alors contact avec Dominique Rey qui l’envoie vers Pierre Goursat. Après une brève rencontre, Pierre accepte que Louis commence un cheminement dans la Communauté de l’Emmanuel en vue du sacerdoce. « A l’époque, avoue encore Louis, je n’étais pas très bien construit humainement, j’étais fragile ». Louis a fait partie de la première « fournée » des jeunes qui se sont engagés dans la « Fraternité missionnaire du Cœur de Jésus » (qui regroupait à ce moment-là les candidats au sacerdoce de la Communauté) le 27 février 1983.

En faisant mémoire du rôle que Pierre avait joué dans sa vocation, Louis rappelait : « Il savait que j’étais proche des pauvres, que j’aimais beaucoup la Sainte Vierge ». Louis a été ordonné le 25 juin 1988 pour le diocèse de Paris.

Louis a assez peu exercé en  paroisse, à part ses deux premières années de ministère où il a été vicaire à la paroisse de la Trinité et quelques années à Saint-Marc-des-Bruyères à Asnières (à partir de 2007).

Ses principaux ministères ont eu deux orientations :

  • la compassion. Au début de son sacerdoce, il a été aumônier du centre Tibériade, et pendant dix ans (de 1992 à 2002) aumônier de l’Hôtel-Dieu (hôpital parisien).
  • L’enseignement. Louis avait passé une licence ecclésiastique de théologie morale sur le sujet « La prudence dans le Christ », et était diplômé de l’Institut Jean Paul II pour le mariage et la famille à Rome. Il a enseigné au Centre Trinité, à l’École Cathédrale et dans de nombreuses autres circonstances dans ou à l’extérieur de la Communauté. Intéressé par les questions liées à la libération du mal sous toutes ses formes, il a contribué en 2011 à la rédaction du livre Combattre le démon, aux Éditions de l’Emmanuel. Depuis quelques temps, il travaillait avec enthousiasme et détermination à un projet de catéchisme pour enfants.

 

Nul doute que Pierre Goursat a introduit auprès du Seigneur ce frère avec qui il avait bien des points communs : sa santé fragile, mais surtout son amour de Dieu, de la Vierge Marie et des pauvres.

 

Articles récents

[VIDÉO] Pourquoi la souffrance ?

Si Dieu existe, pourquoi la souffrance ? Si Dieu n’existe pas d’où vient l’amour ? Qui de Dieu ou de ...

Une route de l’Emmanuel pour les JMJ de Panama

Les JMJ de Panama sont déjà l’an prochain ! Au Costa Rica, la Communauté de l’Emmanuel prépare un forum original ...

Reportage : Diane et Louis, volontaires Fidesco à Santiago du Chili

Une aventure familiale de 2 ans au Chili ! Alors que le Pape François est en visite au Chili et au ...

Isabelle « Dieu me parle à travers les personnes étrangères qu’il met sur ma route »

Isabelle vit depuis neuf ans avec sa famille par choix en Seine-Saint-Denis et est bénévole à l’ACAT[1] pour accompagner les ...

Migrations : apprendre à scruter les signes des temps

Une tribune signée par Louis-Etienne de Labarthe, Laurence de Louvencourt, Jean-Luc Moens et Stanislas Jozan A retrouver sur ilestvivant.com Pourquoi ...

Migrations, le regard de l’Église

Extrait du Il est Vivant n°338 : Accueil des migrants – Laissons nous déplacer A retrouver sur ilestvivant.com Comment l’Église ...

FAIRE UN DON DONNER