Soignants, soignez à cœur ouvert ! – Week-end médecins du 6 au 8 novembre 2020

La 12è édition du Rassemblement des médecins, chirurgiens et étudiants en médecine aura lieu du 6 au 8 novembre prochains. L’occasion pour chacun de se reposer après un temps particulièrement éprouvant.

Pour le 12ème rassemblement des médecins, chirurgiens, étudiants en médecine, et leurs conjoints, les organisateurs ont opté pour un thème pour le moins interpellant pour chacun d’entre nous. S’éloignant intentionnellement de toute notion « technique », ce thème met à l’honneur l’humilité et la compassion en interpellant au cœur chaque médecin : Soignants, soignez à cœur ouvert !

2 médecins, Etienne et Pierre, nous parlent avec leur cœur…

« Depuis 12 ans, les week-ends de médecins s’organisent avec la même construction : une approche philosophique, une réflexion médicale et un éclairage théologique. Ces temps d’enseignements, donnés par des experts dans leurs domaines, sont enrichis d’ateliers sur des thèmes d’actualité et par des temps d’échanges fraternels. Ce sont des temps de rencontres essentiels entre médecins et étudiants en médecine, invités avec leurs conjoints. Pour nous, l’objectif est clair : mettre le Christ au cœur de notre vie professionnelle. Unifier nos vies ! Nous sommes heureux, à ce titre, de constater que 50% des participants à ces week-end sont des étudiants en médecine. C’est très encourageant pour nous, médecins séniors, de voir que les jeunes ont le désir de vivre leur vocation de médecins enracinés au Christ. » nous dit Etienne Gaisne, chirurgien à Nantes, et co-organisateur de ces week-ends depuis le début. « Les questions que nous soulevons sont fondamentales, structurantes, et nous nous sentons parfois seuls. Alors c’est une chance de pouvoir trouver un élan lors de ces week-end pour repartir avec la gnaque ! »

Pour le Dr Pierre Batiste, chirurgien à Rouen, ces week-ends sont une réelle retraite, lui permettant de remettre Dieu au centre. « C’est une étape indispensable car si l’on veut rester humble, l’on doit accepter l’infini que Dieu nous offre. Il nous faut remettre les choses dans le bon ordre, et de ce point de vue ce week-end est essentiel ! Il permet l’apport intellectuel d’une réflexion posée sur le monde, l’homme et la médecine. »

Quand on lui a demandé ce que ce thème lui évoquait, sa réaction a été immédiate et enthousiaste : « Soigner à cœur ouvert, cela signifie sortir de la technicité qui est un refuge confortable, cela signifie aussi sortir des protocoles qui nous anesthésient et effacent l’humain. Ce cœur à cœur avec nos patients est indispensable. Il nous permet d’entendre la plainte de notre malade et d’y répondre de façon rationnelle et raisonnable. Selon moi, 95% du diagnostic médical se fait au moment de l’interrogatoire, car si l’OBJET est médical, ce sont bien les hommes et femmes qui viennent nous voir qui sont le SUJET de leur maladie. »

« Je soigne et Dieu guérit » Ambroise Paré

Quant à la crise sanitaire que nous traversons, elle ne fait que renforcer ce besoin de cœur à cœur. Pour Etienne Gaisne, « aujourd’hui, les médecins sont mal à l’aise, on découvre, on est perdus et on fait profil bas. Ces limites que nous vivons, nous avons besoin de les déposer aux pieds du Seigneur. » Pierre Batiste de renchérir : « Recevons, voyons nos malades. Faisons tomber les masques, ils en ont d’autant plus besoin en ce moment ! De plus, il est indispensable qu’il y ait une cohésion du corps médical pour lutter contre les tentations administratives de nos organisations. Se sentir battre au même diapason nous permet de reprendre espérance et courage. Néanmoins, nos approches peuvent différer en ce moment. Il est donc d’autant plus important de remettre les fondamentaux de la médecine au centre, afin de ne pas surfer sur la crise actuelle. Le terrorisme médical est un risque (nous avons un certain « pouvoir » sur nos patients), alors le fait de remettre le cœur au centre est fondamental. En ce moment, faisons-nous sentir notre pouvoir de sachants ou nous mettons-nous au service de nos frères ? Il nous est toujours bon de nous rappeler qu’en tant que médecins, nous apportons nos 5 pains et nos 2 poissons et que c’est le Seigneur qui fait le reste ! »

Un fruit de ces week-ends ? « La création de « fraternités de médecins » qui se sont mises en place il y a quelques années. Nous nous rencontrons localement entre médecins, tous les 2 mois, afin d’échanger sur nos pratiques et nos préoccupations. Ces temps sont incroyablement riches et je ne pourrais plus m’en passer ! » nous confie Etienne Gaisne. « J’ai un regret, peut-être : qu’il n’y ait pas plus de monde qui participe à ces week-ends et qui fasse partie d’une fraternité. Quand je vois le nombre de médecins chrétiens à Nantes, par exemple, nous pourrions être beaucoup plus nombreux ! C’est un tel cadeau qui nous est fait de pouvoir échanger avec nos pairs ! »

L’appel est donc lancé : tous les médecins, étudiants en médecine, et leurs conjoints, sont invités à Paray-le-Monial du 6 au 8 novembre 2020. Venez et voyez, vous ne pourrez plus vous en passer !


Inscriptions

Rassemblement du vendredi 6 novembre 14h au dimanche 8 novembre 14h à Paray-le-Monial

M’inscrire à la 12è rencontre des Médecins


Vous avez aimé cet article ? Partagez-le :

Partager sur facebook
Je partage
sur Facebook
Partager sur whatsapp
J'envoie
via Whatsapp
Partager sur email
Je transmets
par mail

A lire aussi

EMMANUEL PLAY

Directs, replays, parcours de formation...