Se mobiliser pour prendre soin

Cette épidémie nous appelle à nous mobiliser fortement pour ne pas nous replier sur nous mais pour prendre soin de notre prochain. Grandes ou petites idées. Il est temps de se réveiller !

 

Partagez-nous vos idées et initiatives !
Nous enrichirons cet article au fur et à mesure.

Ecrivez-nous

 

Devenir volontaires

De nombreuses personnes, en particulier les jeunes entre 18 et 30 ans, sans pathologie particulière, peuvent parfaitement se mobiliser pour soutenir les personnes les plus fragiles et ceux qui les soignent.  

    • Des hôpitaux appellent des volontaires à se manifester pour les aider, par exemple dans la garde à domicile des enfants de soignants. Renseignez-vous autour de chez vous.

    • Des associations aussi ont lancé des appels pour venir en aide aux personnes isolées et en précarité : renseignez-vous près de chez vous !

Face à l’épidémie de Covid-19 le Gouvernement appelle à participer à la réserve civique. Il est également possible pour les structures de demander l’aide de cette réserve civique qui s’organise autour de 4 missions essentielles : Aide alimentaire et d’urgence, garde exceptionnelle d’enfants, lien avec les personnes fragiles isolées et solidarité de proximité.

Site officiel de la réserve civique

A Paris, le diocèse fait appel au volontariat pour la distribution de l’aide alimentaire.

“En réponse à une situation de détresse des plus démunis, le Vicariat pour la Solidarité du Diocèse de Paris, en partenariat avec les acteurs de la solidarité à Paris, a proposé à la Préfecture et à la Ville de Paris d’associer les paroisses à leur opération de distribution alimentaire. 24 paroisses ont été retenues comme centres de distribution de proximité. Les repas sont distribués chaque jour (7 j / 7) à 12 h. La distribution se fait à l’extérieur des églises. Les paroisses s’approvisionnent auprès de 3 centres gérés par l’association Aurore.” Par ailleurs, des outils sont proposés aux paroisses pour aider à la distribution de l’aide alimentaire sur cette page.

Se porter volontaire à Paris

 

Des idées simples autour de chez soi

  • Un appel urgent à donner son sang partout en France a été lancé le 18 mars par le Directeur de la Santé.

  • Identifier les personnes vulnérables de son quartier et leur proposer de faire leurs courses ou d’autres services (tout en veillant à bien respecter les gestes barrière pour ne pas les contaminer).

  • Appeler ses proches plus régulièrement. C’est peut-être l’occasion de renouer avec des personnes avec qui nous n’avons plus de lien.

  • Certaines paroisses ont mis en place des permanences téléphoniques pour les personnes isolées en communiquant largement leur numéro d’appel dédié.

 

Quelques outils pour l’entraide

Un kit pour organiser l’entraide

L’association Voisins solidaires et l’assureur AG2R La Mondiale proposent de télécharger un kit gratuit « Coronavirus : et si on s’organisait entre voisins ? », qui donne des outils pour organiser et faciliter l’entraide entre voisins. Il est disponible en bas de cette page et un mode d’emploi est disponible ici.

Un référentiel de fabrication de masques barrières proposé par l’AFNOR

Pensé pour les néofabricants de masques et les particuliers, il permet de concevoir un masque destiné à équiper toute la population saine et complète la panoplie des indispensables gestes barrières face à l’épidémie de Coronavirus. Il est envoyé après avoir rempli le formulaire disponible sur cette page.

Vivre sa foi en ce temps de confinement

Pour que vivent nos paroisses

Le temps du confinement est économiquement difficile pour de nombreuses paroisses. En l’absence de fidèles, elles sont notamment privées de la quête. N’hésitez pas, donnez leur sur le site de La quête, ou bien directement sur le site votre paroisse.

Donner à votre paroisse sur le site de La quête

Donner à votre paroisse sur l’appli de La quête

“La prédication de Jésus nous dresse le tableau de ces œuvres de miséricorde, pour que nous puissions comprendre si nous vivons, oui ou non, comme ses disciples. Redécouvrons les œuvres de miséricorde corporelles : donner à manger aux affamés, donner à boire à ceux qui ont soif, vêtir ceux qui sont nus, accueillir les étrangers, assister les malades, visiter les prisonniers, ensevelir les morts. Et n’oublions pas les œuvres de miséricorde spirituelles : conseiller ceux qui sont dans le doute, enseigner les ignorants, avertir les pécheurs, consoler les affligés, pardonner les offenses, supporter patiemment les personnes ennuyeuses, prier Dieu pour les vivants et pour les morts.

Misericordiae vultus §15

A lire aussi

Confinement : l’appel du Rocher

Nous vous partageons l’appel que l’association Le Rocher a publié sur son site aujourd’hui, concernant la situation des personnes de cités durant le confinement. Voici la lettre qui accompagne l’appel : J+8 : une semaine jour pour jour… Après l’annonce

Une sélection d’enseignements de la semaine – 25 mars

Avec le confinement, les paroisses et leurs fidèles proposent des enseignements en ligne. Voici une sélection d’enseignements qui ont été proposés cette semaine. Confinés mais libres, le 18 mars, paroisse de Toulon Dieu nous bénit dans nos murs, 18 mars,