Se laisser consoler par Marie dans un cadre fraternel

Du 9 au 11 mai, week-end « Lumière dans ma vie » pour les parents seuls

Le week-end Lumière dans ma vie, prévu du 9 au 11 mai à Chézelles, s’adresse aux parents seuls, suite à une séparation, un divorce ou un deuil : 3 jours de pause avec ses enfants, 3 jours auprès de la Vierge Marie qui a promis, lorsqu’elle est apparue à l’Ile Bouchard, de donner du bonheur dans les familles, 3 jours pour se laisser consoler par Marie.

Mark et Anne-Hélène O’Malley, responsables de l’événement, nous en disent plus.

« L’idée de ce week-end est de profiter des grâces mariales du lieu pour se ressourcer » explique Mark O’Malley. Avec Anne-Hélène, son épouse, ils font partie de l’équipe Lumière dans ma vie depuis 8 ans. « Les personnes séparées, divorcées ou veuves, surtout si la rupture est récente, sont souvent en grande souffrance. Pendant ce week-end, elles pourront se laisser consoler par la Vierge Marie. » poursuit Mark.

« La maison de Chézelles leur est entièrement réservée. Les enfants, jusqu’à 14 ans (fin de collège) sont accueillis. C’est une opportunité pour eux de rencontrer des enfants qui sont dans une situation similaire à la leur et de voir qu’ils ne sont pas seuls. »  Anne-Hélène précise : « Des activités sont prévues pour les enfants, en phase avec ce que vivent leurs parents pendant le week-end. Il est possible de venir avec des lycéens. Ils n’auront pas d’activités spécifiques prévues mais pourront être serviteurs. »

Le week-end démarre le jeudi à 14h par un temps d’accueil suivi de la messe de l’Ascension. Au cours du week-end, des enseignements illustrés par des témoignages de parents seuls, des groupes de partage et des temps de louange seront au programme. « Un des temps forts du week-end c’est le pèlerinage à pied jusqu’au sanctuaire de l’île Bouchard le vendredi après-midi. Avec les enfants. On marche 4 ou 5 km, c’est un moment d’échange privilégié entre les parents seuls et les membres de l’équipe. Souvent, les enfants ont déjà tissé des liens et sont contents d’être entre eux » raconte Mark. Sur place, les participants découvriront le message de Marie aux familles, pourront prier le chapelet et se laisser accueillir par Marie.

Parmi les autres moments appréciés du week-end, on notera les temps d’écoute avec des personnes formées et la soirée miséricorde au cours de laquelle il sera proposé de se confesser, de recevoir la prière des frères et d’adorer le Seigneur.

« Certaines personnes reviennent d’année en année. Elles apprécient particulièrement de pouvoir tisser des liens et même des amitiés avec d’autres personnes qui partagent la même situation. Ces week-ends sont vraiment une occasion de faire des rencontres en vérité et de remédier à la solitude qui peut parfois peser fortement » confie Anne-Hélène, avant d’ajouter : « Pour nous, ces week-ends sont des temps de compassion très beaux. Nous accueillons des personnes très blessées et nous sommes témoins du chemin de reconstruction et de transformation qu’elles vivent rencontre après rencontre. C’est très beau. »

Recommandez cet article à un ami

sur Facebook
par Whatsapp
par mail