Revue de presse du 8 juillet 2020

Ci-dessous quelques articles et émissions de radio ou télévision parmi les plus significatifs dans ceux publiés ou diffusés récemment et qui mentionnent la Communauté de l’Emmanuel ou une de ses œuvres.


[Dici] Alpes du Sud : Paray le Monial devient Paray le Laus : une première au sanctuaire !


“Hautes-Alpes : En raison de l’épidémie et des mesures sanitaires et de distanciation, les sessions traditionnelles de Paray le Monial ,organisées par la Communauté de l’Emmanuel ,qui rassemblent 3500 à 4500 personnes par session d’été, n’ont pu être maintenues que pour 1000 participants. Il a donc été proposé aux communautaires d’organiser des sessions: ” Paray près de chez-soi “. C’est ainsi que le lieu de vie et mission des Alpes va se tenir au sanctuaire de Notre-Dame du Laus pour une session intitulée “Paray-le Laus: Témoins de la beauté du Dieu vivant ” du jeudi après-midi 16 juillet au dimanche 19 juillet.

Au programme de la session : louange animée, messes, adoration, confessions, conférences, ateliers, marches méditées, veillée mariale, et soirée miséricorde. Il s’agit de 3 jours de ressourcement dans les grâces de Notre Dame du Laus et de la Communauté de l’Emmanuel, avec la participation de Monseigneur Jean-Philippe Nault, évêque de Digne et du Père Ludovic Frère, recteur du sanctuaire. Inscription auprès de l’hôtellerie de Notre Dame du Laus.

Lire l’article complet


[RCF] Paray-le-Monial décline en région ses sessions cet été


“Expérimenter dans sa propre région une mini-retraite, c’est la proposition originale qui sera faite cet été, dans plusieurs diocèses.

Comment partager la joie de Paray-le-Monial, malgré la crise sanitaire ? En organisant des mini-retraites ! Durant deux, trois ou cinq jours, certains diocèses ont organisé un tel événement afin de permettre aux habitués, mais également aux autres paroissiens d’emporter un peu de l’esprit de Paray, avant les vacances d’été. Illustration à Lille avec Marc-Antoine Marchand, l’un des organisateurs de cette retraite, destinée aux couples.”

Lire l’article complet


[Le Pèlerin] À la rencontre d’un pionnier de l’agroforesterie


“Tout l’été, Le Pèlerin vous invite chez des particuliers ou des communautés qui se mobilisent pour inventer des modes de vie plus solidaires et protéger la planète, notre « maison commune ». Au pied de la montagne Noire, dans l’Aude, François Gardey de Soos, pionnier de l’agroforesterie, fait pousser fruits, céréales et légumes sur des terres hostiles.

[…] La foi en Dieu irrigue la quête de François Gardey de Soos. « Le jardin m’a été confié, témoigne-t-il. Je suis chargé de le conduire en bon père de famille et de l’amener à un point de fécondité plus grand que ce que j’ai reçu : c’est le plan de Dieu pour la Création. » Face aux revers de l’existence, son épouse et lui, membres de la Communauté de l’Emmanuel, puisent un soutien dans la prière et la vie communautaire. Tous les soirs, ils récitent le chapelet en famille au pied de la statue de la Vierge, dans le jardin, et prient une heure en silence le matin.”

Lire l’article complet


[La Croix – Urbi et Orbi] Ordinations – Mgr d’Ornellas déclare : “ Soyez dans la joie de servir les brebis du Seigneur Jésus ”


“27 juin 2020, homélie de Mrg Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes, Dol et Saint-Mal.

Le 27 juin 2020, Mgr Pierre d’Ornellas, archevêque de Rennes, Dol et Saint-Malo, a ordonné prêtre Erwan Thibault et Hubert de Charnacé, de la communauté de l’Emmanuel. Dans son homélie, il a d’abord insisté pour « demander les uns pour les autres la grâce de savoir regarder l’Église, de ne pas nous laisser effaroucher par ce que notre regard humain, rendu incapable de voir l’Église, nous laisserait comprendre ».”

Lire l’homélie


[Famille Chrétienne] Dinard : les colocs de la joie


“En Ille-et-Vilaine, l’association Diadème a ouvert en 2017 une colocation pour jeunes adultes atteints de trisomie 21. Elle espère s’agrandir pour accueillir de nouveaux résidents. Reportage.

[…] Dans le cas de Diadème, c’est entre elles et avec d’autres personnes. Car Cédric, un paroissien trentenaire, et Béatrice, 58 ans, une célibataire consacrée de la Communauté de l’Emmanuel, partagent cette vie de colocation avec les quatre résidents. À leur présence amicale il faut ajouter l’engagement professionnel du responsable de maison, Louis-Marie, qui a emmené sa famille dans l’aventure. Ce cadre du secteur médico-social occupe ainsi un logement dans la même bâtisse, avec son épouse, Quitterie, et leurs enfants.”

Lire le reportage complet


SESSION DE L'EMMANUEL 2020