Retour sur l’ordination épiscopale de Monseigneur José Likolo, évêque de Lisala

Nommé évêque de Lisala le 15 février dernier, Monseigneur José Likolo, prêtre du diocèse de Kinshasa et membre de la Communauté de l’Emmanuel, a été ordonné ce samedi  29 mai par le Cardinal Fridolin Ambongo Besungu, archevêque de Kinshasa, entouré du nonce apostolique et de 16 évêques de la République démocratique du Congo.

Une délégation d’une dizaine de membres de la communauté de l’Emmanuel a pu se rendre présente pour cet événement. Parmi eux, le modérateur général, Michel-Bernard de Vregille, la responsable des sœurs consacrées, Antonia Holstein, et le responsable de l’association cléricale, le Père Henri-Marie Mottin, ont rejoint une délégation congolaise d’une trentaine de frères et sœurs, venant des différentes provinces du pays, à Kinshasa, pour prendre le même avion à destination de Lisala.

Un évêché équatorial

La célébration, en langue Lingala, commencée à 8h30 ce samedi 29 mai a duré pas moins de 7h et demie ! Ponctuée de louanges, de recueillement, d’action de grâce et de remerciements, elle était un moment fort pour l’église locale de cette province ecclésiastique située le long du fleuve Congo, au niveau de l’équateur. Cette région de l’Afrique centrale de climat équatorial est traversée par un fleuve immense. Monseigneur José Likolo entame donc son ministère est épiscopal en cette région de son pays qu’il ne connaissait pas.

Son blason épiscopal

Outre l’Étoile Mariale, le Sacré-Cœur et le Saint-Sacrement, présenté dans un ostensoir, son blason est discrètement frappé d’une tortue. Cette tortue se veut le symbole de la force paisible d’un animal silencieux qui écoute et marche prudemment… mais qui persévère jusqu’au bout et qui sait se retirer en son intériorité pour y puiser sa force. C’est sous cette symbolique, ici brièvement résumée, que Monseigneur José Likolo place le signe de son ministère.

Dans la presse : Vatican News – RD Congo : ordination du nouvel évêque de Lisala, Mgr Likolo

Pourquoi s’inspirer de la tortue ? La tortue nous entraine à poursuivre notre chemin avec détermination, persévérance, patience, constance, ténacité et dans la sérénité. Elle nous enseigne à avancer lentement, mais sûrement. Par son ralentissement, elle nous préserve de tout débordement émotionnel. Elle avance à son rythme – elle est stable. Elle nous aide à développer le discernement, l’intelligence, la sagesse et la maîtrise de soi. Dans l’esprit de la tortue, on ne va pas plus vite ; on va plus loin.

La tortue symbolise la paix, la non violence, la stabilité en entretenant une relation harmonieuse avec son environnement.

Elle fait le dos rond et entretient son monde intérieur. En ce sens, elle nous invite à laisser mûrir les idées avant de les exposer aux autres. Elle est un excellent maître dans l’art de s’enraciner. Elle est très indulgente, bienveillante, compréhensive, et douce, mais elle n’est pas naïve. La tortue est plus sage car elle transporte sa maison. C’est un animal assez autonome.

Par rapport à l’aspect de la protection, nous tirons la leçon de ne pas nous engager dans les problèmes des autres ; de nous garder contre les attaques physiques, psychiques, morales et verbales ; il s’agit de se protéger contre les influences négatives.

Dans le domaine de la guérison, la tortue favorise la longévité ; aide à métaboliser la vitamine D (certaines espèces géantes de tortue peuvent vivre jusqu’à deux cents ans).

A l’image de l’oracle ou de l’augure, elle nous enseigne de nous retirer des situations mauvaises ; d’honorer notre allure.

Sous l’aspect de l’alimentation, la tortue est une tendre et délicieuse viande. C’est une invitation à donner les bonnes choses autour de soi.

La tortue est ovipare, herbivore, carnivore ou piscivore. Elle vit dans l’eau, sur la terre et en forêt. Elle nous fait savoir qu’il faut nous adapter aux changements de conditions et aux différents contextes de la vie.

Entendant tout et ne disant rien. La tortue est un animal de silence, d’antériorité et de profondeur. Elle nous enseigne à ne pas nous laisser happer par les activités quotidiennes, nous suggère de ne pas prendre ses décisions hâtives ni de foncer tête baissée. Elle peut prévenir lorsqu’on est sous le coup de l’excitation, que l’on confonde l’urgent et l’important. Elle aide à retrouver dans le calme le sens des priorités. Elle invite non seulement à ralentir, mais à rechercher les réponses à l’intérieur de soi ; elle invite à se recueillir, à méditer, à écouter son cœur.

La tortue évoque la pondération ; la nécessité de bien réfléchir avant d’agir. Ses pattes avant sont si puissantes qu’elles peuvent affronter presque toute situation difficile. La tortue sait le secret du mouvement juste.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Je partage
sur Facebook
Partager sur whatsapp
J'envoie
via Whatsapp
Partager sur email
Je transmets
par mail

Derniers articles d'actualité

Autres articles