Rencontre internationale des jeunes de l’Emmanuel

Pour bien démarrer 2015, 330 jeunes de l’Emmanuel se sont retrouvés à Bruxelles sur le thème « Light up the World! » (« portez la lumière de la foi au monde »). Au programme, messe avec Mgr Jean Kockerols, évêque auxiliaire de Malines-Bruxelles, visite de différents lieux de compassion (service des repas dans un centre social et animation d’un spectacle dans une maison de retraite), évangélisation sur le marché de Noël, table ronde avec des jeunes sur le thème « Comment je vis la mission chez moi ? », ateliers, soirée pour les JMJ à Cracovie en 2016, veillées de prière, soirée festive du nouvel an autour du Seigneur.

Martine Catta, co-fondatrice, a donné son témoignage ainsi qu’un enseignement sur le thème des grâces de la Communauté. Laurent Landete, modérateur international, a a exhorté les jeunes : « L’Emmanuel est pour maintenant ! » (extrait dans la vidéo ci-dessous).

Pour Benoît Tertrais, responsable de cette rencontre, l’enjeu des jeunes de l’Emmanuel en Europe est de « vivre les grâces de l’Emmanuel dans nos pays respectifs, de se reconnaître comme frères et soeurs, de renouveler la vocation dans l’Emmanuel, et enfin de vivre de l’évangélisation au quotidien ». Ce qui m’a touché dans cette rencontre, raconte-t-il, c’est « dès le début, une grande joie, une vraie fraternité entre des jeunes qui ne se sont jamais rencontrés avant, l’intensité de la prière dans les louanges, l’adoration et la prière des frères. »

 

Témoignage d’Arturo, de Toledo (Espagne)

« Je suis un séminariste de la ville de Toledo et ces derniers mois, j’avais des difficultés dans ma vie spirituelle. J’avais besoin de plus de temps personnel avec Dieu, parce que je me suis rendu compte que plus je prends du temps avec Lui, plus je suis capable de l’aimer. La rencontre à Bruxelles était pour moi une occasion de prendre du repos avec le Seigneur et de lui parler. Mais il y avait un problème : mon père était très malade, il avait de gros soucis cardiaques et les médecins étaient très pessimistes. Mon père spirituel m’a conseillé d’aller quand-même à Bruxelles et m’a dit d’avoir confiance en Dieu : “tu n’y vas pas seul, m’a-t-il dit, tu y vas avec Jésus, donc aie confiance. ”

Pendant la rencontre, où j’avais beaucoup de temps pour prier, j’ai confié cette situation au Seigneur et je l’ai demandé de m’aider à prendre soin de mon père. A un moment, j’ai pris une papier avec une parole de la Bible et c’était écrit: “Aie confiance, c’est moi Jésus.” Et un jour après, dans la prière des frères, j’ai reçu le texte de l’arrestation de Jésus, où Il dit: “C’est moi, Jésus”. 

Je suis retourné en Espagne le 2 janvier avec le coeur dans la joie et mon père est décédé le 11 janvier, en ma présence. La rencontre à Bruxelles m’a aidé à prier, à confier cette situation difficile au Seigneur et à faire l’expérience de la confiance dans l’amour de Dieu. Je vous demande de prier pour mon père, pour ma famille et pour ma vocation. Merci ! »

Témoignage d’Alix, de Toulouse (France)

« Pour moi la rencontre à Bruxelles était un temps de fraternité merveilleuse et profonde. J’ai reçu beaucoup de grâces du Seigneur, mais surtout une grâce énorme: pendant l’adoration avant le déjeuner de mardi, je me suis confessé et après j’ai médité le psaume 23 (“Le Seigneur est mon berger, je ne manque de rien”). A ce moment, assise devant le Saint-Sacrement, le Seigneur m’a fait comprendre combien Il m’aime et comment Il prend soin de moi tout le temps ! C’était une revelation pour moi, parce que je savais que Dieu m’aimait, mais je ne le sentais pas. Donc Il m’a véritablement démontré Son amour intense et saint pour moi. Gloire à Dieu ! »