Retraite – Devenir disciple avec Saint Marc

Du dimanche 31 mars 2019
au samedi 6 avril 2019

Laissant tout, ils le suivirent.

Avec Saint-Marc, vivre une transformation intérieure.

Proposée par le Père Paul Dollié, prêtre de la Communauté de l’Emmanuel, cette retraite s’appuie sur l’Évangile pour nous transformer, nous mettre à la suite du Christ et nous rendre missionnaires avec lui.

Sommes nous convaincus que l’évangile est la révélation d’une formation pour être disciple, le meilleur catéchisme pour devenir chrétien et trouver la joie ? Dans Saint Marc, l’évangéliste nous a laissé un parcours d’une richesse incroyable pour vivre une transformation intérieure. Jésus a formé ses disciples selon une certaine pédagogie avec des étapes précises. Cette retraite mettra en lumière cette « façon de faire » qui est souvent méconnue. Une retraite très concrète, pour redécouvrir la Parole de Dieu, se laisser accompagner, transformer et guérir par Jésus et devenir disciples missionnaires avec Lui.

Ci-dessous la vidéo présentant cette retraite donnée l’été dernier à Paray-le-Monial.

La retraite saint Marc, qu’est-ce que c’est ?

On peut avoir rencontré le Christ et ne pas être converti. C’est le cas du jeune homme riche : il est touché par Jésus, mais il n’arrive pas à lâcher ce qu’il possède pour marcher à sa suite. Avec le parcours saint Marc, nous voulons permettre à ceux qui ont reçu une première annonce du Christ de pleinement le suivre. Or, le grand formateur c’est Jésus ! Nous proposons donc un cheminement de conversion pour devenir disciples-missionnaires, particulièrement inspiré par la Parole de Dieu.

Quelle est la plus grande force de cette retraite ?

Elle permet au chrétien de faire l’unité entre 3 domaines importants :

-la Bible, dont il fournit une vraie explication,

-la dimension spirituelle : comment vivre cela dans la prière et l’union à Dieu,

-la dimension pastorale : comment on gouverne selon la vision de Jésus.

Le résultat est l’élaboration d’un socle commun pour tous les missionnaires dans l’Église. Cela facilite la compréhension réciproque et le travail, car dans l’Église on ne travaille jamais seul.