Peut-on prier avec des musulmans ?

Cet article fait partie du dossier thématique :Musulmans, osons les rencontrer au nom de Jésus →

Cela a-t-il un sens de prier avec les musulmans si nous n’avons pas la même conception de Dieu ? Si oui, comment faire ?

Nous croyons en un Dieu unique mais pour autant croyons-nous au même Dieu ? Il est évident que Dieu n’a pas le même visage pour nous chrétiens que pour nos frères musulmans. Pourtant, puisque nous croyons qu’il n’y a qu’un seul Dieu, lorsque nous nous tournons vers lui et que nous lui parlons, nous nous adressons bien au même Dieu. Si nous trouvons des mots communs qui nous permettent de nous adresser à Dieu, et s’il est clair pour les musulmans avec qui nous sommes que nous ne faisons pas un acte d’allégeance à l’islam, qu’est-ce qui nous empêche de nous tourner ensemble vers Dieu ? Rien. C’est dans cet esprit que le pape Jean Paul II a prié avec des jeunes musulmans lors de son voyage à Casablanca.

Le pape François a fait de même lors de son voyage à Sarajevo en Bosnie. Évidemment une prière pleinement chrétienne va plus loin : c’est une prière adressée au Père par son Fils Jésus et dans l’Esprit Saint. Ainsi certaines prières ne peuvent pas être dites et vécues ensemble. De même, certaines prières musulmanes ne pourraient être dites par des chrétiens. Néanmoins, si des mots communs peuvent être trouvés, loin de tout « syncrétisme conciliateur » (La joie de l’Évangile), il peut être bon, quand l’Esprit Saint le suscite, de se tourner ensemble vers Dieu. La prière de Jean Paul II, ci-contre, peut vous aider pour cela. Mais le plus simple est probablement de prier avec ses propres mots. ¨

La prière de Jean-Paul II

Ô Dieu, tu es notre Créateur. Tu es bon et ta miséricorde est sans limites. À toi la louange de toute créature.

Ô Dieu, tu as donné aux hommes que nous sommes une loi intérieure dont nous devons vivre. Faire ta volonté, c’est accomplir notre tâche. Suivre tes voies, c’est connaître la paix de l’âme. À toi, nous offrons notre obéissance. Guide-nous en toutes les démarches que nous entreprenons sur terre. Affranchis-nous des penchants mauvais qui détournent notre cœur de ta volonté. Ne permets pas qu’en invoquant Ton Nom, nous venions à justifier les désordres humains.

Ô Dieu, tu es l’Unique. À toi va notre adoration. Ne permets pas que nous nous éloignions de toi.

Ô Dieu, juge de tous les hommes, aide-nous à faire partie de tes élus au dernier jour.

Ô Dieu, auteur de la justice et de la paix, accorde-nous la joie véritable, et l’amour authentique, ainsi qu’une fraternité durable entre les peuples. Comble-nous de tes dons à tout jamais. Amen !

JEAN PAUL II, Casablanca, 19 août 1985.

Cet article fait partie du dossier thématique :Musulmans, osons les rencontrer au nom de Jésus →

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Je partage
sur Facebook
Partager sur whatsapp
J'envoie
via Whatsapp
Partager sur email
Je transmets
par mail

Derniers articles d'actualité

Autres articles