“Eternal city” : l’ESM Rome chante la ville éternelle

Au cœur de Rome frappée de plein fouet par la crise sanitaire, comment adresser au monde un message d’espérance universel ? C’est ce que les jeunes de l’ESM Rome ont tenté de faire en produisant le clip “Eternal City”. Témoignage de Stéphane, directeur de cet ESM.

Quand le confinement a commencé en Italie, nous étions à Rome. Et comme à ce moment c’était surtout l’Italie qui était concernée, on était au cœur de là ou tout se jouait. En y réfléchissant, je me suis dit : on est dans le lieu de l’espérance, à un moment ou le monde entier désespère, et notamment l’Italie. Or nous avons la chance d’être connectés à la source, nous avons l’adoration tous les jours et 6 prêtres enfermés avec nous, ça ne change pas beaucoup pour nous

Je me suis alors adressé à Natalia (polonaise) et Andrew (indien), 2 jeunes de l’ESM qui sont artistes. Je leur ai soufflé l’idée de faire une chanson en partant de cette question : on est à Rome, la ville éternelle, la ville des chrétiens et en particulier des catholiques, et on est dans un pays complètement sinistré ou il y a des morts tous les jours. Comment faire naître l’espérance au milieu d’une situation ou a priori, il n’y a vraiment rien à espérer ? Comment donner un peu de lumière au monde ?

Les auteurs de la musique

Ma demande était aussi que chacun puisse être touché, peu importe qu’il soit catholique, chrétien, croyant ou non croyant, et donc d’être sur un mode d’évangélisation passive. On ne parle pas explicitement de Dieu, même si des images du pape apparaissent, mais plus en tant que figure universelles. Il y a un désespoir et une désespérance universels, et à cela il faut opposer une espérance universelle. Mais si tout de suite on met Dieu, Jésus ou le magistère de l’Église catholique, on est morts parce que ça ne touchera pas tout le monde, or ce drame touche tout le monde.

Pour le reste, les jeunes ont tout fait. J’étais bluffé par leurs capacités créatives. Natalia a écrit les paroles et le chant, Andrew a écrit la musique et fait les arrangements. Et puis un autre indien qui est dans le groupe, qui s’appelle Francis, a joué la guitare. S’en est suivi un gros travail de post-production, puisque, entre autres, c’est une seule et même personne qui chante les 3 voix de la chanson.

Nous avons aussi en perspective d’enregistrer, d’ici la fin de l’année, 4 chansons d’un bon niveau sonore qui sont déjà écrites.

Si ce projet est principalement l’œuvre de ces 3 jeunes, les autres jeunes se sont aussi mobilisés sur d’autres projets : une vingtaine de vidéos sur la parole du jour sur Facebook et Instagram, un chemin de Croix graphique sur Facebook pendant la Semaine sainte à raison de 2 images par jour, des méditations écrites sur Facebook et sur notre site internet… Et maintenant on commence à travailler sur la Pentecôte. Cette période sollicite beaucoup notre créativité missionnaire, puisqu’on est exclusivement en mission sur Internet, et cela tombe bien, car on est très créatifs.

L’ESM Rome change de format :

Si vous avez entre 20 et 30 ans et un grand désir d’être missionnaire ; si vous avez un profil international (les langues de nos missions sont l’italien, l’anglais, et le français) ; si vous souhaitez découvrir différents réalités missionnaires (école, lycée, groupes scolaires, évangélisation par l’art, touristes dans l’église ou dans la rue, accueil des plus pauvres etc…) et si vous souhaitez apprendre sur vous, sur l’Église et sur le monde,  alors venez passer un ans ou plus à Rome, à la Trinité des Monts. Pour toute information contactez Stéphane.


Paroles et traductions du chant


They used to say that all roads lead to Rome

It doesn’t seem to be right anymore

Fountain’s crying over those who’re gone

The city sleeps we are losing all control

 

I’m sitting in the room awaiting miracles

Driven by the fears

Driven by the tears

Opening my eyes, I’ve never felt so small

Searching for a light that will give hope

 

Eternal city you’re the one who raised us all

Eternal city please remind us how to save our souls

Craving for eternal life, we pray

Just one word can bring sense to all of this pain

 

I bet my life on something that was wrong

Believed my fate depends on having more

Losing everything restored my heart

A ray of light is shining in the dark

On disait que tous les chemins mènent à Rome,

Cela ne semble plus être le cas, à présent

Les fontaines pleurent ceux qui sont partis

La ville dort, nous ne maitrisons plus rien

 

Assis dans la pièce, j’attends un miracle,

Poussé par la peur

Poussé par les larmes

En ouvrant mes yeux, je ne me suis jamais sentie aussi impuissant

Je suis à la recherche d’une lumière qui me donnerait l’espérance

 

Ville éternelle, toi qui nous a fait grandir

Ville éternelle, rappelle-nous comment sauver nos âmes

En quête d’éternité, nous prions

Un seul mot pourrait donner un sens à toute cette douleur

 

J’ai joué ma vie sur quelque chose de faux

Je pensais qu’il me fallait posséder davantage

Mais le fait de tout perdre a restauré mon cœur

Un rayon de lumière est en train de briller dans la nuit

SESSION DE L'EMMANUEL 2020