Le Pape en Afrique : « Un temps pour goûter l’universalité de l’Église »

Du 4 au 10 septembre 2019, le Pape n’a pas manqué d’occupation. Il était au centre d’un grand voyage en Afrique. Commençant par le Mozambique, il a ensuite visité l’île Maurice puis Madagascar avant de repartir. Comment les locaux l’ont-ils vécu ? Témoignage de 2 sœurs consacrées en mission à Madagascar.

Affiche pour le voyage du Pape à Madagascar
La retransmission télévisée en brousse

Pour ma part, j’ai vécu la messe par la retransmission télévisée, en brousse, avec des couples de catéchistes (en formation pour 18 mois avant de retourner dans leurs villages). C’était un beau temps pour goûter l’universalité de l’Église : tout nous sépare dans nos modes de vie, mais nous étions réunis, différents membres d’un seul et même corps sous la tête qu’est le Christ.

Durant cette messe, 2 paroles du Pape m’ont marquée et encouragée :

« L’exigence du Maître nous amène à élever notre regard et nous dit : quelqu’un qui n’est pas capable de voir l’autre comme un frère, d’être ému par sa vie et par sa situation, au-delà de son origine familiale, culturelle, sociale « ne peut pas être mon disciple » (Lc 14, 26). Son amour et son dévouement, c’est un don gratuit en faveur de tous et pour tous. »

Et plus loin :

« Regardons autour de nous : combien d’hommes et de femmes, de jeunes, d’enfants souffrent et sont totalement privés de tout ! Cela ne fait pas partie du plan de Dieu. […] « Devant la dignité humaine piétinée, souvent on reste les bras croisés ou on ouvre les bras, impuissants face à la force obscure du mal. Mais le chrétien ne peut rester les bras croisés, indifférent, ou les bras ouverts, fataliste, non. Le croyant tend la main, comme fait Jésus avec lui » (Homélie à l’occasion de la Journée Mondiale des Pauvres, 18 novembre 2018). » Extrait de l’homélie du dimanche 8 septembre 2019, à Antananarivo

Ces paroles sont pour moi un grand encouragement à continuer ma mission ici, à ne pas baisser les bras ou détourner le regard face à tant de misères croisées au quotidien. Courage Zorobabel, au travail !

Anne-Gaëlle, sœur consacrée en mission avec Fidesco

Florentine et Anne-Gaëlle entourées des frères et sœurs de la Communauté de l’Emmanuel de Madagascar

Je suis Florentine, Consacrée dans la Communauté de l’Emmanuel. J’ai eu la chance de partir 4 jours avec ma paroisse pour aller à la rencontre du Pape qui nous a visités à Madagascar. Le thème de son voyage était « semeur de paix et d’espérance ». J’étais marquée par son attitude, il parle très doucement, il est paisible et il a de la patience. On voit qu’il vit ce qu’il dit. Il est concret, il répète s’il veut insister sur quelque chose, sans agressivité.

J’ai participé à plusieurs rencontres avec le Pape, particulièrement à la rencontre avec les religieux et les consacrés. Il nous a invités à rester fidèles à la louange. Il nous a parlé plusieurs fois de la louange de Jésus à son Père au retour de mission. Donc il faut que nous soyons des consacrés de louange. C’est la louange qui nous unit au Seigneur, qui nous ouvre le cœur dans la joie, qui nous libère. Je suis très contente que le Saint Père nous invite à vivre ce que nous vivons déjà dans la Communauté de l’Emmanuel. Gloire à toi Seigneur !

Florentine, sœur consacrée de la Communauté de l’Emmanuel


Les médias

Les photos du voyage du Pape à Maurice

Vidéos

Résumés des journées du voyage du Pape en Afrique.

Toutes les interventions du Pape durant le voyage

Messages du Pape :

Avant de partir en voyage, le Pape a adressé un message aux habitants de chaque pays qu’il était sur le point de visiter.