La Première Dame de la République du Burundi inaugure une école Emmanuel Education

Discours prononcé à l'occasion de l'inauguration de l'école fondamentale Notre Dame de l'Espérance

Excellence Mgr l’archevêque de Gitega ;

Mr le Curé de la Paroisse Bon Pasteur ;

Chers prêtres ;

Mr le premier Conseiller de l’Ambassade de France au Burundi ;

Chers Responsables de la Communauté de l’Emmanuel ;

Cher Conseille du Gouverneur de la Province Gitega ;

Cher Administrateur de la Commune Gitega ;

Vous tous ici présents chacun dans sa dignité ;

Paix du Christ !

 

Que Dieu le Père de notre Seigneur Jésus Christ soit loué !

 

Le chanteur a dit… et moi je dis : «  Sinogenda ntashimye » = « Je ne peux pas partir sans dire merci ».

Excellence Mgr l’archevêque de Gitega, merci beaucoup d’avoir pensé à nous et nous avoir invité à ces cérémonies. C’est une grande joie pour moi, en tant que parent et chrétienne.

Aujourd’hui c’est une grande joie dans notre Diocèse de Gitega, dans notre Pays, et dans la Communauté de l’Emmanuel. C’est vraiment une joie immense.

 

Je voudrais d’abord remercier le Seigneur, Lui qui a donné à la Communauté de l’Emmanuel de penser aux enfants Burundais, aux enfants de notre Pays.

Nous disons merci beaucoup à Mgr l’archevêque de Gitega, d’avoir accepté de donner un terrain à la Communauté, pour la construction de cette école.

Nous remercions l’Eglise Catholique qui ne cesse de promouvoir une éducation de qualité à nos enfants. Cela nous plait et nous réconforte.

Nous disons merci à la Communauté de l’Emmanuel,

Nous disons merci à ceux qui représentent la France au Burundi.

Nous disons merci pour ce projet fondamental, car les enfants sont le fondement de tout développement et l’avenir d’un peuple.

Ils sont le pilier de tout développement et de toute connaissance.

C’est eux qui vont nous remplacer dans nos fonctions. Nous sommes très contents de constater que dans notre pays, il y a des Communautés qui pensent toujours à nos enfants, surtout en matière d’éducation.

Nous tenons à féliciter le Directeur de cette école et la Communauté de l’Emmanuel, elle qui ouvre une école de si grande qualité pour nos enfants.

Nous voulons nous féliciter aussi nous parents, et féliciter l’Eglise catholique. Ceci est une étape très importante, qui démontre l’amour dont nos enfants sont aimés.

Nous voudrions donner un conseil aux parents. Ne soyez pas comme cette vache qui a mis bas et qui a dit : « mon rôle est terminé, reste celui du berger ».

Vous voyez bien que l’éducation des enfants tend à baisser dans notre pays. Les parents mettent au monde et veulent que les enseignants éduquent à leur place. Non ! Nous devons aider les enseignants en faisant répéter les enfants ce qu’ils ont vu à l’école.

J’exhorte tous les parents à envoyer à l’école leurs enfants, car c’est cela la clé du développement, qui ce soit spirituel, familial et celui du pays.

C’est un plaisir pour moi de voir que nos enfants vont bénéficier d’une éducation de qualité dans le charisme de l’Emmanuel : Dieu avec nous !

C’est un signe que les enfants qui sortiront de cette école seront de grandes personnalités.

Nous demandons aux enseignants de cette école d’enseigner aux enfants la parole de Dieu. Qu’ils apprennent à aimer Dieu et à aimer leur pays.

Que les enfants qui sortiront de cette école soient de bons ambassadeurs de l’Eglise catholique et de leurs propres familles, surtout dans la propagation de la foi dans le charisme de l’Emmanuel : Dieu avec nous, et c’est bon !

Nous avons l’espérance en cela, et Dieu est avec nous !

Ceci est un signe que Dieu nous aime, qu’il aime les enfants des Burundais.

Voir des gens qui pensent amener une telle école dans notre pays, une école de qualité, c’est gratifiant.

Apprenez aux enfants la prière à bas âge, car ils ne l’apprendront pas à 40 ans.

Tout cela dépendra des parents et des enseignants.

Tous ensemble, nous réussirons !

En tant que parent, je suis ici devant vous, très contente, parce que les enfants qui commencent avec cette école ont de l’avenir, étant des enfants très choyés.

En regardant les réalisations passées et présentes de la Communauté, c’est un signe que ces enfants seront très compétitifs et de bons modèles.

 

Donc, formons une unité autour de ces enfants, afin qu’ils deviennent le fondement du développement. Ils sont notre avenir.

J’aime dire que le bâton qui nous servira d’appui dans notre vieillesse se cherche maintenant. Ces enfants sont alors nos « bâtons » d’appui dans notre vieillesse.

Chère Communauté de l’Emmanuel, cher Directeur et les enseignants, prenez soin de ces enfants « bâtons », pour que nous ayons des appuis solides dans le futur.

Et nous espérons que la Communauté de l’Emmanuel ne commence et ne termine pas par là. Nous espérons pouvoir participer à d’autres occasions du genre.

Et que d’autres Communautés prennent modèle à ceci en construisant des écoles de qualité pour les enfants.

Ayant partagé la nourriture spirituelle, nous vous laissons aller partager la nourriture du corps, encore une fois merci.

 

Rendons grâce à Dieu !

LOGO EMMANUL EDUCATION BD

Recommandez cet article à un ami

sur Facebook
par Whatsapp
par mail

Derniers articles d'actualité

Louer de joie, ou pour la joie ?

La louange est-elle l’expression d’une surabondance de joie, ou un moyen de rendre à Dieu ce qui Lui revient ? Nous vous proposons le témoignage de Flore, disponible sur YouTube, qui nous parle de ce sujet. « Je m’appelle Flore, je suis

Restez connectés !
* : Vos coordonnées ne seront transmises à aucun tiers. Vous pouvez vous désabonner à tout moment en bas de chaque email (lire la politique de confidentialité).

Application de Prière
découvrir-Dieu

nos PROCHAINS événements

Cycle du curé d’Ars

  • Démarrage en novembre 2022
  • DANS DIFFÉRENTS LIEUX SPIRITUELS ()

Forum Zachée 2022

  • Du 26 au 29 mai 2022
  • PARAY-LE-MONIAL (71)

Forum de l’Ascension « Que veux tu que je fasse pour toi ? »

  • Du jeudi 26 au dimanche 29 mai 2022
  • PARAY-LE-MONIAL (71)