La mission Amour et Vérité en France

Cet article fait partie du dossier thématique :Accueillir La joie de l’amour →

Laetitia et Jean-François Vié sont les responsables de la mission Amour et Vérité France depuis septembre 2020. Ils nous expliquent ici en quelques lignes la mission et ses enjeux !
Vignette Vie A et V

Pouvez-vous nous dire ce qu'est Amour et Vérité ?

Amour et Vérité a été créé en 1976 par des jeunes couples de l’Emmanuel qui souhaitaient découvrir comment vivre pleinement leur vie de couple et de famille guidés par l’Esprit Saint. L’approche a été dés le début pragmatique, cherchant à donner des outils aux couples, avec des repères pour mieux vivre l’aspect humain (communication, éducation, la sexualité vécue comme un don…) et faire sien l’appel à la sainteté dans leur couple (déploiement des grâces reçues dans la prière et par la pratique des sacrements, appropriation du magistère de l’église, recherche de la vocation missionnaire de son couple…). D’abord au service des frères et sœurs de la Communauté de l’Emmanuel, Amour et Vérité a ensuite ouvert ses propositions pour rejoindre les couples et les familles dans leur situation.

Pouvez-vous nous présenter brièvement les 5 "branches" d'Amour et Vérité et les propositions qui sont faites ?

Amour & Vérité s’adresse aux couples et aux familles, en cherchant à se rendre proche et à leur permettre de vivre ce que nous même avons vécu : rencontrer le Christ et le mettre au centre de notre vie conjugale et familiale. Chaque famille est singulière et nous cherchons à rejoindre chacun avec une proposition adaptée. Les couples sont accompagnés dés leur formation, avant le mariage par la préparation au mariage, les Ecoles de Vie Conjugale, puis après leur mariage au sein de parcours ouverts à tous : parcours Oxygène par exemple. Pour accompagner les parents, des parcours éducation ont été créés. Et certaines propositions plus spécifiques visent à accompagner les « parents en espérance d’enfant », les « parents seuls », les « couples divorcés en nouvelle union ».

Y a-t-il un ADN des propositions Amour et Vérité ? Des points communs entre les différents parcours ?

Nous aimons parler de charisme pour désigner un « ADN » reçu et affiné petit à petit avec l’aide du Seigneur. Le charisme d’Amour et Vérité est issu et nourri de celui de la Communauté de l’Emmanuel. Nous cherchons à conduire les personnes au Seigneur, dans les propositions animées par des frères et sœurs en Christ qui agissent en témoins plutôt qu’en professionnels. Les topos sont enracinés dans la Parole de Dieu, fondés sur le Magistère de l’Eglise et aussi incarnés que possible, étant illustrés par de nombreux témoignages. La Joie de se savoir indéfectiblement aimés et sauvés par le Christ irrigue les propositions, au travers de la louange, de temps fraternels simples et chaleureux. Ce qui est clef dans nos propositions, au-delà de la qualité de contenu et d’organisation, c’est notre disponibilité à accueillir et à accompagner en « frères et sœurs ».  

La lettre apostolique du Pape François Amoris Laetitia a 5 ans. Cette année le Pape a annoncé une année spéciale Amoris Laetitia. En quoi cette lettre nourrit-elle vos propositions ?

Dans le cadre de cette année Amoris Laetitia, le pape et le dicastère pour les laïcs et la famille ont formulé une douzaine de propositions pour accompagner la famille (fiancés, couples mariés, parents seuls, chrétiens divorcés en nouvelle union, couples en espérance d’enfant…). Ces axes pastoraux étaient déjà développés au sein d’Amour et Vérité. 

L’exhortation apostolique Amoris Laetitia nous a donné un nouvel élan et même réveillés dans certaines pastorales, nous invitant à ré-interroger notre approche. « La doctrine n’a pas changé, c’est le monde qui a changé » nous dit le père Frédéric Louzeau. Il est essentiel de s’adapter à un public plus varié et d’accueillir chacun là où il en est, ce qui suppose de proposer une pastorale des petits pas.  Sommes-nous prêts à quitter complètement la posture de « celui qui explique » pour préférer la posture de « celui qui accueille, témoigne et qui accompagne pour mieux intégrer dans l’Eglise »…? La pastorale qui a été la plus refondue à la lumière d’Amoris Laetitia est celle qui vise à accompagner les couples divorcés en nouvelle union. Le parcours Aujourd’hui a été créé, il se déploie progressivement.

Dans Amoris Laetitia le Pape François insiste sur le fait qu’il n’existe pas de famille chrétienne idéale. « L’amour est artisanal ». Pour rejoindre les jeunes et les périphéries, annoncer encore et toujours la bonne nouvelle du mariage il est clé de quitter toute approche trop idéalisante ou « fleur bleue ». Vivre en couple chrétien dans notre monde d’aujourd’hui, rester fidèle pendant 60-70 ans, ne sera pas un long fleuve tranquille. Nous sommes invités à présenter le mariage comme un parcours dynamique marqué par des moments de crises, crises qui peuvent être surmontées grâce à l’appui d’une communauté chrétienne accueillante et par la grâce reçue dans les sacrements.  

Pouvez-vous nous partager quelques projets concrets pour cette année ?

Amoris Laetitia nous réveille sur l’urgence d’annoncer la bonne nouvelle du mariage. Chez beaucoup de nos contemporains, l’idée d’un amour durable ne va plus de soi. Aussi il nous est apparu nécessaire de témoigner de façon simple et accessible de ce qu’est l’amour et de son déploiement au sein du mariage. Pour cela nous comptons faire témoigner des couples dans de courtes vidéos sur la façon dont ils ont surmonté les obstacles rencontrés dans leur vie conjugale. L’enjeu est de donner des clés pour soigner notre amour (communication, pardon..) et de proposer un chemin pour s’ouvrir à la présence du Christ qui vient sauver concrètement nos couples.
Pour faire suite à l’invitation à toujours accompagner chacun là où il en est, deux propositions nous tiennent à cœur :

  • La première est d’accompagner la refonte d’une préparation au mariage qui serait aussi un parcours catéchétique et qui aurait l’originalité de présenter une deuxième année d’approfondissement du sacrement après le mariage.
  • La deuxième est d’accompagner les couples dans une période délicate du milieu de vie où l’accumulation des changements (professionnels, santé, départ des enfants, sexualité..) peut fragiliser le couple.

Enfin, le pape nous invite à accompagner les parents dans leur tâche éducative. Nous avons donc le projet de formaliser un parcours « éducation » afin qu’il soit accessible à tous.

20150806 A.Furgala 9
Logo Amour et Verite 2017

Cet article fait partie du dossier thématique :Accueillir La joie de l’amour →

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Je partage
sur Facebook
Partager sur whatsapp
J'envoie
via Whatsapp
Partager sur email
Je transmets
par mail

Derniers articles d'actualité

Autres articles