La famille franciscaine

Cet article fait partie du dossier thématique :Saint François d’Assise →

La famille franciscaine est comme un arbre aux différentes branches, toutes reliées entre elles, et issues du même tronc. Voici quelques-unes de ses principales branches.

Premier Ordre, les frères mineurs

Les frères du 1er Ordre se sont différenciés, au cours de l’histoire, à la suite de diverses réformes. Tous, ils veulent, selon leur Règle « observer le saint Évangile de notre Seigneur Jésus-Christ, en vivant dans l’obéissance, sans avoir rien en propre et dans la chasteté ». Ils vivent en fraternités.

Aujourd’hui, en France, existent :

Les frères franciscains (ofm), issus des différentes réformes et réunis par Léon XIII à la fin du XIXe siècle.

Les frères conventuels (ofm conv) ou Cordeliers, résultant d’une séparation au XIVe siècle, ils sont les héritiers des frères qui, dès le début, ont exercé leur mission aux portes des villes dans des couvents, d’où ils tirent leur nom.

Les frères capucins, (ofm cap) nés au XVIe siècle, ont voulu privilégier un désir de vivre plus pauvrement avec plus de temps consacré à la prière.

Deuxième Ordre, les sœurs clarisses

Religieuses contemplatives, elles vivent dans des monastères. Elles « ont choisi de suivre le Christ selon l’exemple de Claire et de François d’Assise dans une vie fraternelle de prière et de travail, dans la simplicité, la pauvreté et la joie, au cœur de l’Église et pour tous les hommes, dans un espace de silence et de solitude ».

Troisième Ordre, les religieux et les laïcs

Composé de religieux (qui ont une règle) et de séculiers (qui vivent dans le siècle) :

1.Les religieux : les frères et les sœurs du 3e Ordre :

• Les sœurs franciscaines, religieuses apostoliques, qui vivent en petites fraternités. Elles appartiennent à différentes congrégations. Certaines sont nées dès le XVe, XVIe ou XVIIe siècle, mais la plupart ont surgi dans le courant du XIXe siècle. Elles répondent, soit à un appel précis de leur région auprès des plus petits et des plus pauvres, soit aux nouveaux appels de la mission universelle.

Les frères de saint François.

2.Les séculiers :

• Les membres de la Fraternité franciscaine séculière (FFS), des hommes et des femmes, mariés ou célibataires, attirés par la manière de lire et de vivre l’Évangile de François d’Assise. Environ 3 000 personnes regroupées en fraternités locales, qui se réunissent généralement une fois par mois. La FFS fait partie sur le plan mondial de l’Ordre franciscain séculier (OFS).

• Il est proposé aux jeunes (18-30 ans) de découvrir la fraternité franciscaine au sein de la Jeunesse franciscaine (JeFra), selon une pédagogie adaptée à leurs besoins.

• Les Compagnons de Saint- François, un mouvement chrétien d’Église fondé en 1927 par un laïc, Joseph Folliet, pour rassembler dans un désir de paix et de réconciliation des jeunes français et allemands. Leur spiritualité s’enracine dans la marche fraternelle, vivant une « communauté ambulante ».

• L’Institut séculier, hommes et femmes consacrés, plongés en pleine pâte humaine pour être le levain. L’Institut féminin et l’Institut masculin sont présents en France depuis 1953.

Source : https://fraternite-franciscaine.fr/

Cet article fait partie du dossier thématique :Saint François d’Assise →

Le magazine Il est vivant a publié le numéro spécial :

IEV n°350 - François d'Assise, un message universel Se procurer le numéro →

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !

Partager sur facebook
Je partage
sur Facebook
Partager sur whatsapp
J'envoie
via Whatsapp
Partager sur email
Je transmets
par mail

Derniers articles d'actualité

Autres articles