Juger l’arbre à ses fruits

Comment vérifier que les orientations d’une démarche synodale sont justes ?

Par ÉRIC JACQUINET

Au cours et à la fin d’un processus synodal, les premiers points d’attention pour vérifier que le discernement a été juste portent sur la mission et la communion.
– L’objectif de la mission de salut de l’Église est-il resté premier ? Avons-nous été une « Église en sortie » ou centrée sur elle-même ?
– La communion entre les personnes engagées, ayant différentes missions et de différents états de vie au sein de l’Église, a-t-elle été pleinement vécue ? Le fruit de paix est-il au rendez-vous ? Est-on passé par les conversions et les ajustements nécessaires, sans lesquels il n’y a pas de réelle communion ?

La vérification de la pertinence des orientations missionnaires peut se faire de plusieurs façons :

– D’abord par l’imagination créatrice : envisager une perspective précise et regarder si cela procure les fruits de l’Esprit, à savoir amour paix et joie. Sommes-nous humbles et joyeux ? Nos cœurs sont-ils brûlants de charité ?
– L’autre façon est la pesée par l’intelligence. La perspective envisagée semble-t-elle contribuer à une plus grande gloire de Dieu et au salut du monde ? Se placer dans la perspective eschatologique : au soir de notre vie, dans la lumière de la vie éternelle et du jugement divin, que souhaiterons-nous avoir fait ?

Quelle est la place des moyens humains et matériels dans le discernement sur les orientations missionnaires envisagées ?

– Dans un premier temps, on ne se cale pas sur les moyens en notre possession pour vérifier l’appel de Dieu. Toutes les grandes missions de l’Église ont commencé avec peu de personnes et peu de moyens matériels. Nous croyons que Dieu, dans sa Providence, donnera les moyens pour la mission qu’il confie. Mais nous devons vérifier, dès le début de la mise en œuvre des projets, qu’il y a des personnes, ayant le charisme et unies entre elles, pour les porter.
– Si dans un second temps, le manque de moyens en personne et en biens perdure, cela oblige à vérifier l’appel : faut-il attendre que Dieu donne les moyens ou renoncer à la mission par réalisme ?

Recommandez cet article à un ami

sur Facebook
par Whatsapp
par mail

Derniers articles d'actualité

Louer de joie, ou pour la joie ?

La louange est-elle l’expression d’une surabondance de joie, ou un moyen de rendre à Dieu ce qui Lui revient ? Nous vous proposons le témoignage de Flore, disponible sur YouTube, qui nous parle de ce sujet. « Je m’appelle Flore, je suis

Restez connectés !
* : Vos coordonnées ne seront transmises à aucun tiers. Vous pouvez vous désabonner à tout moment en bas de chaque email (lire la politique de confidentialité).

Application de Prière
découvrir-Dieu

nos PROCHAINS événements

Cycle du curé d’Ars

  • Démarrage en novembre 2022
  • DANS DIFFÉRENTS LIEUX SPIRITUELS ()

Forum de l’Ascension « Que veux tu que je fasse pour toi ? »

  • Du jeudi 26 au dimanche 29 mai 2022
  • PARAY-LE-MONIAL (71)

Forum Zachée 2022

  • Du 26 au 29 mai 2022
  • PARAY-LE-MONIAL (71)